Présidence du CMC : Bakissima élu, un bureau consensuel en place

0

Bakissima Sylla est le président du Conseil malien des chargeurs (CMC). Il a été plébiscité par 153 voix (65,38 %) contre 81 (34,62 %) pour Bourama Mounkoro, au CICB. Scène émouvante : le candidat Mounkoro en larmes, a donné des accolades à son adversaire, qui à son tour, a fondu en larmes. Le consensus a prévalu avec un bureau composé des deux camps.

 

Le nom du nouveau président du CMC est sorti des urnes le samedi 30 juillet vers 23h. Bakissima Sylla, « le candidat du Renouveau », a eu la confiance des 234 électeurs sur les 235 membres consulaires inscrits, à l’issue d’une élection marathon, qui a commencé à 9h.

A l’ouverture des travaux de la 14e Assemblée consulaire élective, le ministre des Transports et du Désenclavement, Mme Dembélé Madina Sissoko avait appelé les deux parties à « une élection apaisée et propre » où le vainqueur salue le vaincu. Selon elle, les opérateurs économiques sont les vrais acteurs de l’approvisionnement du pays en denrées de première nécessité partant du système économique.

Même si tout ne s’est pas passé sans anicroche, le vote placé sous la présidence du directeur général des Transports terrestres, Maritimes et fluviaux, Mamadou Sow, avec la supervision d’un huissier de justice, s’est finalement bien terminé. Bakissima Sylla, qui succède ainsi à Babalaye Dao et à Souleymane Baba Traoré (président de l’Administration provisoire), a gagné 153 voix pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois. Bourama Mounkoro a, pour sa part, recueilli 81 suffrages. Ce dernier ne s’est pas fait prier pour féliciter son adversaire. A l’occasion, l’émotion les a tous étreints, les laissant échapper quelques gouttes de larmes, sous un tonnerre d’applaudissement de la salle.

 

Bureau consensuel

A défaut d’avoir réussi le consensus sur une candidature unique, les deux candidats ont mis en place un bureau consensuel de 7 membres (voir liste). Dans ce nouveau bureau présidé par Bakissima Sylla, avec comme premier vice-président Jean Dakouo (son directeur de campagne), Bourama Mounkoro a été élu Trésorier général, (le poste qu’il occupait précédemment depuis 14 ans). En plus, toujours au nom du consensus, M. Mounkoro a un autre membre de son staff de campagne (son directeur de campagne, Bakari Issa Kéita, imprimeur) au secrétariat à la communication.

En prélude au scrutin, la chance souriait à M. Sylla avec la présence sur sa liste et le soutien des icônes du négoce, des transports et de la logistique au Mali. Lui-même étant crédité de préjugés favorables le qualifiant de « combatif, consciencieux, rigoureux, sérieux », ont aussi pesé dans la balance en sa faveur.

Le nouveau président du CMC a carte blanche de mettre en œuvre son ambitieux et dense programme de campagne pour le développement et la visibilité de l’institution consulaire. Il a conçu tout un programme d’action sur le renforcement des capacités des membres du CMC, la réalisation d’équipements marchands pour les chargeurs, une stratégie d’optimisation et de mobilisation des ressources financières, la communication pour plus de visibilité pour la faîtière, etc.

 

Abdrahamane Dicko

 

Encadré 

LISTE DU BUREAU

Président : Bakissima Sylla

Premier vice-président : Jean Dakouo

Deuxième vice-président : Oumar Boubacar Niangadou dit petit Barou

Trésorier général : Bourama Mounkoro

Trésorier général adjoint : Souleymane Fofana

Secrétaire aux Relations extérieures : Sékou Massiré Sylla

Secrétaire à la Communication : Bakari Issa Keita

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here