Entre nous : Nous les Maliens !

87

« Seuls les Maliens pourront stabiliser leur pays. Tant qu’il n’y aura pas de sursaut national, on aura beau les y aider, cela sera difficile. Il y a une faillite morale généralisée des élites. Les Maliens n’ont aucun horizon et sont accaparés par leur survie quotidienne », confiait à notre confrère L’Opinion l’ancien diplomate français, ex Sous-directeur Afrique de l’Ouest au Ministère français des Affaires Etrangères, Laurent Bigot.

« La MINUSMA fera en sorte que la Paix, la Stabilité et  la Sécurité reviennent au Mali, tout en reconnaissant que la clé du problème réside d’abord entre les mains des Maliennes et Maliens », affirmait Mahamat Saleh Annadif, Représentant spécial du Secrétaire général des Nations-Unies et Chef de la MINUSMA, le 15 janvier dernier, à son arrivée à Bamako pour prendre fonction.

« La sécurité du Mali, c’est avant tout l’affaire des maliens et non des étrangers. Ce sont d’abord les forces de défense et de sécurité maliennes qui ont la responsabilité de rétablir la sécurité sur toute l’étendue du territoire et l’Allemagne peut venir en appui. En tout cas, cette question doit être prise très au sérieux », a déclaré Georg Schmidt, Directeur Afrique au Ministère allemand des Affaires Etrangères dans une interview accordée à notre confrère Maciré Diop, du quotidien L’Indépendant.

Trois déclarations, trois personnalités, trois nationalités différentes dont deux européennes et une africaine ! Les trois personnalités reconnaissent à l’unanimité le rôle de premier plan que les maliens doivent jouer dans la résolution de la crise multidimensionnelle qui secoue le pays depuis quelques années. Ces déclarations doivent sonner dans nos oreilles, notamment celles de l’élite politique, comme une invite à faire preuve de plus de responsabilité à une période où l’existence de la nation est plus que jamais menacée. Tout se passe comme si nous n’avons tiré aucune leçon de l’effondrement subit de la République en 2012.

Nous les Maliens, préférons nous déchirer pour des histoires de strapontins  que de nous mobiliser pour défendre nos valeurs de justice, d’égalité et de démocratie. Nous les Maliens, sommes prêts à déstabiliser les autorités légitimes de la République au moment où des aventuriers de la 25ème heure prennent en otage une population qui souffre le martyr. Nous les Maliens, avons raté toutes les occasions offertes par l’histoire pour poser les bases d’une République juste et prospère accordant les mêmes chances à ses filles et fils. Nous les Maliens, n’avons jamais été suffisamment soudés pour une véritable cohésion, un remède sûr et efficace contre le mal dont souffre cette nation avec un passé glorieux tant vanté par ses fils et ses filles.

Nous les Maliens, devons et pouvons inventer des solutions propres à nous, loin de cette agitation de la communauté internationale dont la mission devait être de nous appuyer et non de jouer les premiers rôles. Cette faute n’incombe nullement aux « partenaires et amis déclarés » du pays dont la sincérité de certains peut être un sujet à discussion. Cela est et reste à notre portée commune. Et les ressources humaines nécessaires à un sursaut national existent bel et bien. Il est temps que nous nous réveillions.

 Chiaka Doumbia

PARTAGER

87 COMMENTAIRES

  1. Il faut que chacun joue son rôle si chacun joue car son rôle le Mali ne restera pas là. Notre patrie traverse une situation difficile et cruciale, seule l’union et le vivre ensemble pourra nous amener à bon port.

  2. La signature de l’accord de paix et la réconciliation est une grande étape pour le maintien de l’ordre et la sécurité dans le pays.
    Le premier accord signé entre le gouvernement et la CMA le 15 mai 2015 a été mise en application, et pour renforcer l’unité nationale, la CMA a proposé un autre accord qui a été signé le 20 juin 2015.

  3. Je demande aussi à tous les partis signataires de l’accord de respecter leurs engagements pour le bonheur de nous tous, la CMA doit tout faire pour qu’il ne soit pas un blocage à la mise en œuvre de l’accord de paix, il faut aussi que les élèves de KIDAL soient à l’école, mais avec les efforts d’éployer par le gouvernement les problèmes du Nord sont en train d’arriver à terme.

  4. Entant que fils digne de cet pays, nous devrions tous se souciés l’avenir de cet pays, alors il faut réellement que la population se mobilise pour défendre le régime en place, car il est en train de faire tout ce qui est à leur pouvoir pour le bonheur des Maliens.

  5. J’ai toujours eu confiance à nos autorités, car ils sont en train de faire tout pour que la paix revienne au Nord, nous avons un gouvernement capable de faire sortir le Mali dans cette situation, le président IBK a fait tout son mieux pour signer un accord avec les rebelles du nord.

  6. Nous voulons la paix rien que la paix, sans la paix le pays ne peut pas se développer, donnons-nous la main pour rendre stable le pays.

  7. Le président IBK a été toujours raisonnable, il est conscient de ce qu’il fait et de ce qu’il dit. Referons-nous à l’article 2 de la constitution de la république du Mali qui dispose que « tous les Malien sont égaux, sans la distinction de sexe, de race, de culte, de religion».

  8. Comme la maxime le dit lors que tu te laves avant de demander de l’aide pour qu’on te lave le dos il faut en premier lieu laver ton ventre qui est à ta portée. Juste pour dire que nous devons prendre en main l’accord de paix et nous engager pour la réconciliation. Que ce soit la société civile comme les acteurs politiques. La paix nous est profitable à tous et ne passera que par nous mêmes maliens d’abord.
    Mettons-nous ensemble pour avoir la paix durable et définitive.

  9. Le sujet favorite des journalistes maliens est l’entretien de la polémique.
    Voici encore un qui est dans son domaine de prédilection qui est de mentir au peuple malien en le désinformant.
    Le processus de paix est engagé et il ira à son terme…

  10. Moi, je retiens une chose. Et cette chose n’est rien d’autre que nos autorités et la plate forme ont compris que la mise en oeuvre de l’accord est la seule issue favorable de sortie de crise. Je me réjouis qu’ils aient compris cela car personne ne viendra faire la paix à notre place.
    VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE ! ❗ ❗ ❗ ❗

  11. Le président IBK s’est donné corps et âme pour le retour de la paix dans notre pays et nous savons qu’il y parviendra.
    Les articles de ces journalistes véreux ne visent que le seul but de maintenir le Mali dans cet état de ni paix ni guerre.
    Mais vœux sont voués à l’échec car les maliens sont fatigués de cette situation.

  12. L’accord de paix n’a pas été du tout facile à décrocher. Mais grâce la volonté des deux parties belligérantes a fait taire les armes au profit d’un dialogue, nous y sommes parvenus. Pour la mise en place de cet accord, les deux parties viennent de créer un nouveau comité de suivi plus inclusif en vue du retour de la paix gage d’un développement. C’est une preuve que tous sommes tournés la paix sans la quelle pas de développement.

  13. Les acteurs de la crise malienne sont engagés dans le processus de paix. Il y a des difficultés mais je crois que le gouvernement est en train de prendre ses responsabilités avec la création de le comité national de suivi afin que celui-ci puisse trouver les problèmes qui bloquent la mise en œuvre de l’accord et y remédier.
    Les acteurs internationaux ne nous aiderons que nous nous y mettons.

  14. Depuis le parachèvement de l’accord de paix, nos autorités surtout le président ont toujours montré leur bonne volonté pour la mise en oeuvre dudit accord. La création d’un nouveau comité de suivi et de coordination, nous montre une fois de plus cette volonté incessante. J’en appelle à toutes les parties signataires notamment celle de la CMA à emboîter le pas à nos autorités pour une sortie de crise réussie pour le bien de tous.

  15. Le président IBK s’est donné corps et âme pour le retour de la paix dans notre pays et nous savons qu’il y parviendra.
    Les articles de ces journalistes véreux ne visent que le seul but de maintenir le Mali dans cet état de ni paix ni guerre.
    Mais vœux sont voués à l’échec car les maliens sont fatigués de cette situation.

  16. Pour la paix et la reconstruction du pays notamment la partie Nord qui a subi les affres de la guerre, il faut une application pure et simple de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Pour ce faire, un nouveau comité de suivi vient de voir le jour sous la supervision du premier ministre Modibo Kéïta qui se veut plus inclusif pour accélérer le processus de paix. Nous attendons beaucoup de ce comité car le peuple Malien a trop souffert de cette crise.

  17. Certes l’accord n’est pas parfait comme l’a si bien dit le président, mais il est un véritable espoir pour la paix et de la réconciliation nationale. Cependant, pour y parvenir, il faut une application stricte de cet accord un préalable pour le retour de la paix. Je souhaite bon vent au nouveau comité sous la présidence du premier ministre pour nous ramener la paix tant souhaitée.

  18. Le Mali a assez souffert de cette crise qui a trop duré. Donnons nous la main pour que ce pays puisse avoir la paix car sans paix il n’y a pas de développement; il n’y a pas de vie en vérité…
    Alors mettons nous ensemble et évitons pour mettre le feu au poudre pendant que nous sommes sur la route de la paix;

  19. De nombreux sacrifices ont été consentis pour obtenir cet accord de paix donc toutes actions qui peuvent faciliter son application sont la bienvenue.
    Le président IBK travaille dans ce sens et à besoin du soutien du peuple
    Aussi faut-il que la CMA s’engage pleinement pour mettre en œuvre l’accord de paix.
    Chers acteurs politiques faisons de telles sortes que les acquis obtenus à travers ces accords de paix ne soient pas remis en cause.
    Tous derrière nos autorités pour la paix au pays…

  20. Pour ma part, je pense que contrairement à ce qu’a dit le journaliste, qu’il faut compter sur l’accord d’Alger car il est le moyen de sortie de crise même si il n’est pas parfait. Je recommande aux acteurs de cet accord à accélérer la procédure de mise en oeuvre pour que nous retrouvions la paix.

  21. Ceux qui ont une fois vu la guerre comme moi ne parlerons jamais de faire la guerre parce que la guerre n’arrange jamais rien. Elle ne fait que détruire et bonjour toujours les dégâts.
    Préservons l’accord de paix pour nos enfants!!!

  22. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix Plateforme,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  23. Vivement que ce nouveau comité de suivi de l’accord puisse déterminer les conditions pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse être redéployé et sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles les terroristes rentrent pour commettre leurs crimes.
    Comme le premier ministre; président de ce comité l’a dit, nous devons être les acteurs de la mise en œuvre de l’accord de paix avant de prétendre à une quelconque aide de l’extérieur. Nous devons donc tous nous engager pour la paix dans notre pays.

  24. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  25. Nous en appelons à la bonne volonté de tous les pays partenaires pour nous aider à lutter contre ces terroristes qui menacent l’intégrité de notre pays.
    Ce combat ne peut être celui d’un seul pays;alors unissons noue le mener à bien.

  26. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cœur de l’accord et prennent part chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  27. L’accord d’Alger connait vraiment beaucoup de difficultés dans sa mise en application. Mais le gouvernement et la CMA démontrent de plus en plus leur volonté à le mettre en application à travers différentes actions.
    Qu’on arrête de mettre de l’huile sur le feu et accompagnons les acteurs dans la mise en œuvre des accords.

  28. Il me semble que le représentant du secrétaire général des nations unies est conscient des difficultés et les défis à relever. Nous osons espérer qu’il apportera beaucoup dans cette quête commune. Mais, il faut que nous peuple Malien, montrions cette envie.

  29. Nous devons donner la chance aux accords de paix car tout avant toute chose nous sommes les premiers concernés dans cette histoire.
    Nous devons nous unir pour qu’ensemble nous aillons dans cette dynamique de paix

  30. Étant donné que la paix est une denrée rare,il faut se donner tous les moyens de la rechercher et la sauvegarder lorsqu’elle est menacée.
    C’est pourquoi je préconise que tous les acteurs maliens se mettent ensemble pour combattre les réfractaires qui veulent mettre notre accord de paix en péril.

  31. ” La MINUSMA fera en sorte que la Paix, la Stabilité, et la Sécurité reviennent au Mali, tout en reconnaissant que la clé du problème réside d’abord, entre les mains des Maliennes et Maliens ” dixit le RSSG.
    En effet, la clé de sortie de crise est entre nos mains. Et cette clé n’est rien d’autre que la volonté. Car sans la volonté, nous sommes capables de transcender toutes les difficultés qui longent la route de la paix et de la réconciliation.

  32. La sécurité est l’affaire de tous. Le terrorisme a pris une proportion de sorte que nul ne maîtrise le mon mode opératoire de ces individus malveillants.
    Donc pensez qu’on peut créer une solution à la malienne est exagérée.

  33. Les forces maliennes doivent coopérer davantage avec les forces algériennes pour bénéficier de leur expertise et les renseignements afin de nous mettre à l’abri d’imminentes attaques. Il faut également multiplier les patrouilles et les opérations de ratissage dans ces zones reculées

  34. C’est vrai que le nouveau représentant est là pour trouver un terrain d’entente entre nous maliens mais je pense que nous devons savoir qu’après ce sont les vrais maliens qui doivent prendre à bras le corps ces accords. Car pour qu’on t’aide il faut manifester le désir d’aller à la paix.

  35. La MINUSMA doit renforcer ces capacités c’est à dire intervenir militairement pour le respect des accords et pour protéger la population civile et leur bien.

  36. Si l’ONU est là pour que les maliens trouvent une issue pacifique à la crise qui secoue le pays, elle doit revoir sa mission. Car chaque jour qui passe les individus sont tués pour leur regard sans aucune intervention par des groupes hostiles aux accords de paix

  37. Je pense que si l’ONU a pour l’objectif la préservation de la paix, elle doit tout mettre en oeuvre pour que les accords aboutissent car elle est la structure qui a un droit regardant sur ceux ci.

  38. Nous sommes contents de son arrivée mais je pense qu’il est conscient de la lourde tâche qui l’entend car jusque là la MINUSMA n’a fait que déplacer les problèmes au lieu de les résoudre.

  39. Le terrorisme est en train de prendre en plus en plus d’ampleur et il est temps pour nos états africains de se donner la main afin d’engager une lutte de grande envergure contre ce fléau qui met à mal notre développement.

  40. Avec les équipements et les formations reçus par nos forces, elles pourront faire face avec plus d’efficacité aux menaces terroristes qui nous guettent. C’est vrai que nul n’est à l’abri mais il vaut mieux prévenir que guerrir

  41. Moi, je pense que ce journaliste ne nous informe nullement sur les moyens pour lutter contre le terrorisme dans notre pays. Car, à l’entendre dire, il faut une solution Malienne pour la lutte anti-terroriste au Mali. Je vous apprends que la lutte contre le terrorisme ne saurait être la seule affaire du Mali mon très cher journaliste car, ce phénomène est mondial. Par conséquent, il faut fédérer les forces afin d’y parvenir. Pour le cas du Mali, l’accord de paix d’Alger, loin d’être parfait mais ouvre les perspectives d’une paix durable et de la cohésion sociale. De ce constat, il faut une bonne application de cet accord.

  42. Si ibk veut bien faire qu’il etudie bien le cas de la chilie en amerique latine
    Apres le coup d’etat de pinochet les president eluent vers les annees 1990 en chilie n’ont que faire un mandat.ils peuvent revenir
    c’est le cas de michelle Bachelet qui est une femme.
    les maliens sont fatigues avec de chefs d’etats qui viennent pour 10 ans
    C’est pourquoi j’etais pour l’idee de YEAH S.qui prometait de faire un seul terme et rendre le pouvoir
    Au mali quant on dur au pouvoir ca corrompt a savoir bien .
    Alpha konare 10 ans c’etait trop
    ATT 10ANS c’etait trop
    Ibk 5 ans c’est bien
    suivant apres 2018 :5 ans tres bien
    comme ca le mali trouvera une bonne marque de depart pour la democratie

  43. Pour le bien être de notre pays les citoyens maliens doivent développer la conscience républicaine et l’esprit républicain de mes concitoyens, les Maliens. C’est patrie qui paie toujours les pots cassé de nos preuves d’ignorance. Nous devrions plus que prendre en importance les valeurs historiques, les figures symboliques, les signes distincts de notre pays pour connaitre toute na richesse dont nous avions en commun

  44. Je pense que l’envie, la détermination, le dévouement, la bonne foi et le sens de patriotisme de vouloir bâtir la nation qui anime le président IBK n’est pas tout à fait réciproque. Les proche d’IBK doivent faire preuve de bonne foi et mettre en n’exercice leur sens de patriotisme pour enfin sortie le pays de cette crise multidimensionnelle.

  45. Les ambitions du président de la République sont très avantageuses et crédible pour le pays. Cependant toute la population malienne doit se mobiliser derrière leur leader politique, pour que tout le Mali contribue à l’émergence du pays.

  46. Les majorités de citoyens maliens ignorent le sens et le respect de tout figures symboliques et signes distinctifs. Le citoyens ne peut nourrit un amour pure pour son pays s’ils ignorent l’importance de tous cela.

  47. Pour avoir l’avoir l’amour de son pays comme il se doit la connaissance de certains figures symboliques ou signes distinctes tels que les armoiries, l’emblème, le drapeau, la devise, l’hymne doit être connu de tous et respecter partout patriote. C’est depuis le bas âge que tout ceci doit être appris à la personne.

  48. Le Mali est un pays à histoire, malheureusement que Les maliens ne savent pas exploiter cela en sa juste valeur.
    Il faut que nous sachions garder nos valeurs ancestrales, et dans ses valeurs nous devons avoir du respect et de la considération au gouvernement.

  49. Il faut que les maliens sentent exactement ce que veut dire maliens d’abords, ses maliens attendent tous de leurs gouvernement. Le petit problème du quartier à la fin c’est le gouvernement qui est accusé.
    Nous devons mettre de côté ses pensées.

  50. Les journalistes maliens ne se lasseront jamais de vouloir créer une sorte de tension entre le gouvernement et la population tous les jours !!! Ce qui m’étonne le plus, est qu’ils font cela sans raison valable !!!

  51. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  52. Comme Vous l’aviez dit…
    Vive la République !!!
    Sinon les maliens doivent apprendre beaucoup de ce que veut dire une république.

  53. Ces journalistes de con ne vont jamais nous laisser tranquille dans ce pays, ils sont toujours là à envenimer les situations et à dire du n’importe quoi !!!

  54. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  55. Nous n’avons absolument pas besoin de vos conneries en ce moment précis, la population n’a pas besoin d’être plus agitée que cela !!! Donc s’il vous plait, gardez vos remarques pour vous même !!!

  56. Les maliens doivent en prendre en tant que leçon…
    Sinon au Mali on souffre avec un petit problème de quartier on interpelle le président de la république, selon ses maliens tous leurs problèmes doivent être gérer par le président de la république en personne comme si des chefs de structures n’ont pas été choisie par eux même pour le bien fonctionnement de la nation.
    Arrêtons de nous accuser entre nous et pensons à apporter pour le Mali. Voilà ce qui doit être notre raison de citoyens.

  57. “Citoyennes et citoyens du Mali, il est nécessaire d’acquérir une bonne connaissance de la République et de ses valeurs, une culture républicaine et un comportement républicain pour être véritablement républicain, au service exclusif de la République. Soyons républicains, de toute notre âme, au nom de la justice et du bonheur de tous !“.
    Je suis totalement d’accord avec toi…

  58. La MINUSMA n’a rien fait dans ce pays, absolument rien, à part assister aux souffrances des maliens infligé par les terroristes, et en plus dans notre pays !!!

  59. La république est nous tous, nous devons agir pour la nation le Mali afin que nos descendant puce être fiers de nous et de ce que nous faisons. Au MALI nous avons tendence à mettre les fautes sur nos leaders, alors qu’en vrai démocratie, c’est nous qui choisissons nos leaders.
    A bon entendeurs….

  60. Voilà après une bonne lecture, je peux ressortir que la population malienne doit agir envers sa république, nous avons tendance à attendre ce que nous réserve notre gouvernement, alors c’est l’effort de tout un chacun qui peux faire une république forte.
    Il ne faut plus que nous attendions d’une centime de la part de notre gouvernement il faut les maliens se mettent à l’épreuve.

  61. Comme l’a dit le premier président des Etats Unis lors de son investiture, “Don’t ask what you’r country can do for you, ask what you can do for your country“.
    Traduction :
    “ne demande pas ce que peut te donner ton pays, demande ce que tu peux donner à ton pays…“
    Il faut que les maliens réalisent combien le pays a besoin d’eux.

  62. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation et que nous arrêtons de faire de la diffamation cher journaliste, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place, et que vous arrêtez de nous emmerder !!!

  63. Nous n’avons que faire de la MINUSMA dans notre pays, sa venue dans ce pays n’aura servit à rien du tout, elle n’a pu stabiliser en rien ce pays !!!

  64. Laissez-nous tranquille avec les bêtises qui vous servent d’article, trouvez-vous une autre occupation et laissez le journalisme, ce n’est pas votre métier mon cher !!!

  65. Ceci sont des choses que les maliens doivent être en mesure de connaitre.
    La République a besoin de la participation de chaque maliens, nous devons être là pour cette république pour notre moindre moyens de participation.

  66. La MINUSMA n’a jamais pu accomplir au mieux la tâche qui lui a été assigné dans ce pays, elle complètement faillit à sa mission, comme dans plusieurs des pays Africains d’ailleurs !!

  67. Le faite que le Mali a accueilli la Minusma à bras ouvert, elle pense finalement qu’elle est le roi de notre chère patrie. Cette attitude plus que maladroite de la part de la Minusma n’est pas la bienvenue. Si elle tient toujours à sa décision de déstabiliser le Mali, elle devra tout d’abord marché sur nos corps avant d’arriver à ses fins.

  68. « La sécurité du Mali, c’est avant tout l’affaire des maliens et non des étrangers. Ce sont d’abord les forces de défense et de sécurité maliennes qui ont la responsabilité de rétablir la sécurité sur toute l’étendue du territoire et l’Allemagne peut venir en appui. En tout cas, cette question doit être prise très au sérieux »
    Cela est tout à fait vrai, la solution du Mali réside tout d’abord dans la main des maliens. Alors, il est indispensable que les maliens se donnent la main et avancer ensemble dans la même direction.

  69. Le rôle de la Minusma est maintenir la stabilisation au nord Mali et non défendre les groupes armés. Raison pour laquelle le gouvernement malien a accepté de les recevoir uniquement pour maintenir la stabilisation sur le territoire malien. Donc nous voulons qu’elle reste dans ce cadre, si elle souhaite rester au Mali.

  70. Nous voulons bien croire à cette mission du maintien de la stabilité et la sécurité de la Mainusma. Mais malheureusement tel n’est pas le cas. Donc, il est temps que la Minusma tout comme la force Barkhane quitte le Mali. On a plus besoin de leurs présences au Mali. Après tout, on peut dire que la crise du nord Mali a tendance à s’apaiser maintenant.

  71. « Seuls les Maliens pourront stabiliser leur pays. Tant qu’il n’y aura pas de sursaut national, on aura beau les y aider, cela sera difficile. Il y a une faillite morale généralisée des élites. Les Maliens n’ont aucun horizon et sont accaparés par leur survie quotidienne », confiait à notre confrère L’Opinion l’ancien diplomate français, ex Sous-directeur Afrique de l’Ouest au Ministère français des Affaires Etrangères, Laurent Bigot. » 👿 👿 👿 👿

    N’importe quoi, le Mali a toujours c=vécu bien avant les temps coloniaux. Il faut que les blancs se mettent dans la tête ce pays peu beau avancé sans leurs aides. 👿 😥 😥 😥 😥

  72. Nous ne voulons pas de la Minusma dans notre pays, il faut qu’elle rentre. La Minusma peut rentrer au cas où sa mission est finie. De toutes les façons, on ne voit pas le rôle qu’elle joue dans la résolution de la crise du septentrion malien.

  73. Les maliens doivent être les vrais acteurs de leur stabilité et du retour de la paix dans leur pays. On doit arrêter d’être des simples spectateurs dans la résolution de notre crise. On doit se transformer en des robots de la stabilité et de paix. C’est à l’implication des citoyens dans la résolution de la rébellion que réside la solution à tous nos maux.

  74. Monsieur le journalistes, ce sont certains journalistes de la honte qui préfèrent se battre à l’interne pour des frais de publication des articles de déneigement contre régime en place que de se mobiliser avec les vrais fils de ce pays pour la stabilité de tous les maliens et non tous les citoyens de cette nation.

  75. La déclaration de Mahamat Saleh Annadif prouve qu’il ne sait pas comment s’y prendre dans notre crise multidimensionnelle. Sinon nous savons tous que les maliens sont premiers acteurs de la stabilité de leur pays, c’est logique, mais l’accord dispose que la Minusma nous aidera dans cette mission.

  76. L’ONU n’a jamais pu stabiliser un seul pays où il y avait la crise. Ce n’est pas au Mali qu’elle pourra le faire, non. Donc que le nouveau représentant du secrétaire général de cette faible organisation nous laisse souffler avec ses conneries.

  77. Comme on a l’habitude de le dire : aides-toi, le ciel t’aidera. Pour que les autres puissent nous aider, nous devons au préalable donner l’envie à ces gens de la faire. Cela en prenant conscience de la tâche qui nous attend en tant maliens ayant premiers intérêt à la stabilisation de notre pays.

  78. On doit faire en sorte que des simples analystes se mettent chaque fois à faire de déclarations de positions sur notre situation de stabilité. Les maliens ne peuvent pas stabiliser leur pays tant que la Minusma continue de soutenir les groupes armés. Pour se faire elle doit s’en aller de ce pays pour de bon. 😆 😆 :mrgreen: :mrgreen:

  79. Les maliens ne peuvent eux seuls assurer la stabilité de leur pays. Après avoir mis notre pays à genou face aux groupes armés, ces petits blancs veulent maintenant se désintéresser de notre situation en disant que ces aux maliens d’assurer leur stabilité. Etant donné que l’accord signé pour mettre fin à la crise dans ce pays lie aussi les forces étrangères qui sont ici sous la tutelle de la communauté internationale, l’une des parties signataire de l’accord. Dans l’accord il est dit que cette communauté s’engage aux côtés de nos forces de défense pour garantir l’intégrité, la stabilité et la sécurité du Mali.

  80. J’invite les maliens à se donner les mains pour la seule cause de toute la nation qui est le retour immédiat de la paix et de la stabilité partout dans le pays. Les forces étrangères : Minusma et Barkhane sont là pour nous aider et non se remplacer à nos forces.

  81. Tout ce que je sais dans la stabilité d’un pays est que cette mission est celle des forces locales. Les maliens sont les premiers acteurs et bénéficiaires de la stabilité dans ce pays. Nous ne devons pas compter sur les autres pour le faire à notre place. 😈 😈 😉 😉

  82. C’est tout à fait clair, seuls les maliens pourront stabiliser leur pays. Cette mission appartient à nos forces de sécurité et de défense. Mais ce fameux ex diplomate français oublie aussi que ce sont les forces étrangères qui compromettent actuellement notre stabilité. Il s’agit de la force onusienne (MINUSMA) et de l’opération Barkhane qui ne visent que leur intérêt.

  83. C’est tout à fait clair, seuls les maliens pourront stabiliser leur pays. Cette mission appartient à nos forces de sécurité et de défense. Mais ce fameux ex diplomate français oublie aussi que ce sont les forces étrangères qui compromettent actuellement notre stabilité. Il s’agit de la force onusienne (MINUSMA) et de l’opération Barkhane qui ne visent que leur intérêt.

  84. Le réveil nécessite le départ d’IBK.
    Nous avons commis l’erreur très regrettable de mettre ce monsieur insouciant de l’avenir de son pays à la tête du pays.Il nous faut corriger le tir,si nous voulons sauver ce MALIBA.
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

  85. Entre nous : Nous les Maliens !
    Par Le Challenger

    Entre nous : Nous les Maliens !
    Par Le Challenger

    C’est vrai que quand M Bigot, ou M Bourgeot et autres spécialistes analysent des situations concernant nous Maliens, nous avions souvent du mal à admettre certaines vérités, parce que nous nous perdons dans l’énervement au lieu de faire le méa-culpa sur certains aspects qui peuvent trouver leur justification. Nous aimions être flatté, amadouer, être caressé du poils de la bête, le griotisme ambiant, l’encens perpétuel…Seulement dans cet état d’esprit nous vivons hors réalité.

    1-La réalité c’est notre manque d’amour propre pour ce pays. On se glorifie des épopées Mandingues, des grands Empires, et Royaumes, mais que faisons-nous pour perpétrer les vertus des Soundjata et Babemba…! La crise qui sécoue notre pays depuis 2012 a révélé, nonobstant le rôle extérieur, que nous sommes loin d’incarner le minimum de sacrifice que ces héros d’antan on consentis pour la patrie! Les époques ont évidemment changé,mais une union sacrée autour d’un héritage commun reste une vertu qui ne dépend pas du temps, mais des hommes qui vivent dans ce temps…

    2-La réalité, c’est notre aliénation totale, c’est à dire une psychose, qui se manifeste par la désintégration de la personnalité, et par la perte du contact avec la réalité… Comme le disait cet enseignant dans le film “Bamako” (A.Sissako), que quand… “on rencontre le Malien aujourd’hui dans la rue, on ne rencontre plus de Maliens, on voit tout sauf des Maliens, un homme qui a faim, qui est mal soigné, qui n’ est jamais instruit ni éduqué, qui vit l’obscurantisme total, un homme qui va se nier et nier facilement, un homme qui est prêt à s’oublier, à s’aliéner, à s’adonner…”

    3-La réalité est qu’évidemment les pouvoirs politiques ont leur part de responsabilité dans ce dénigrement de la masse populaire, mais le pouvoir c’est aussi cette masse populaire. Que faisions-nous de ce pouvoir? Pas pour destabiliser un régime, mais par ex s’organiser en s’assumant, c’est à dire sortir du feu de cette indigence imposée et par nos gouvernements et par la communauté internationale, par ex oser au lieu de stagner en sourdine dans la complainte, s’ouvrir par ex vers d’autres horizons pour se libérer de la légitimité extravertie de toutes sortes de pouvoirs ultra libéraux et coloniaux, par ex revendiquer une position manichéenne c’est à dire que les choses soient donc tranchées!

    Le Mali, ce n’est pas l’Iran, la Syrie, ou un Hezbollah au Liban, pays qui ont réussi à imposer dans la douleur le respect même à leurs ennemis les plus redoutables. C’est les hommes qui font respecter le pays et quand un pays ne se fait pas respecter parce qu’il communie toujours dans ce catéchisme de on va nous frapper, on va nous sanctionner, alors il reste pour de bon un bon petit marché et pourvoyeur d’argent; et les ressources humaines nécessaires en pâtiront au détriment du peuple, le sursaut national se traduira en dégénérence totale des fondements qu’ont réprésentées les valeurs de nos sociétés, parce que déjà violé dans l’imaginaire…

    Il estvraiment temps que nous nous réveillions…

  86. Bonjour Mr DOUMBIA
    Je suis parfaitement d’accord avec vous sur le sursaut National , le patriotisme, je pense que le Malien en a conscience et si attache.
    Par contre méfions nous de certains de ces faux spécialiste de l’Afrique comme Mr BIGOT qui depuis un certains ne fait que porter atteinte à la dignité de notre pays, les dignes fils de ce pays , rien que pour véhiculer une spycose dans l’opinion internationale.
    Ce genre de personne est à surveiller de prêt

Comments are closed.