En un mot : La passion des princes du jour

7

Ce n’est pas l’opposition politique seule qui fustige la censure à la télévision publique. Dans le lot des mécontents de cette pratique digne des dictatures féroces, il y a des organisations et associations légalement constituées et souvent reconnues d’utilité publique, dont les activités sont pourtant déclarées hostiles au régime par la direction de l’ORTM.

Samedi, les organisateurs de la marche pour le respect de la liberté d’expression – ils ont mobilisé spontanément des milliers de personnes sans les transporter ou leur distribuer de l’argent – ne cachaient pas leur déception de la télévision publique dont la passion semble se résumer au service des princes du jour.

A Bozola, on a décidé de s’occuper moins de l’information des Maliens pour impartir plus de temps aux réunions d’une dizaine de personnes à la gloire d’un ministre, à la visite d’un cadre du parti présidentiel dans son village natal ou à la balade d’un opérateur économique recommandé par un baron du régime, etc.

Les messages du chef de l’Etat et de sa cour, eux, sont diffusés en boucle au détriment de la saine information du public, d’émissions grand public ou de documentaires sur des sujets d’intérêt commun. Ce n’est pas pour rien que les Maliens zappent l’ORTM pour des chaînes étrangères.

DAK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Ah bon de toute façon l’ortm n’as pas de programme il y a rien sur cette télé

  2. L’ORTM a toujours été au service aussi bien des gouvernants que des gouvernés de tout bord.

  3. Tout ça, c’est du cinéma. Le plus simple, c’est de dégager ce vieux Président incompétent, laxiste et irresponsable. L’O.R.T.M est et restera la propriété des Maliens. Une fois mis à la touche, I.B.K regardera la télé de bozola comme tous les Maliens. C’est ça aussi les pouvoirs Africains, le prince du jour s’approprie tous les leviers de l’état pour ses seuls besoins, et la télé pour magnifier ses faits et gestes . C’est ainsi partout sur le continent malheureusement. Les pauvres n’ont pas accès aux chaines étrangères, c’est la télé nationale leur principale chaîne, et I.B.K ne voudra pas que les populations sachent ce qui se passe autour de son pouvoir, ses tares, ses incompétences et surtout, les manifestations contre son pouvoir, toutes choses qui risquent de le décrédibiliser aux yeux de ceux qui ne comprennent rien à la politique. Cela risque de leur ouvrir les yeux. Ce qui risquerait d’être pour lui, des électeurs en moins, puisque c’est dans le monde rural qu’on vote le plus. Eux, ils votent les yeux fermés, avec leur billet de 2000 frs en poche, le reste ne les regarde pas. Ils ne savent rien du programme des candidats, ce n’est même pas leur problème.

  4. en ramenant sidiki konaté de la Pravda, on doit s’attendre au pire; quand j’ai vu la présentation que konaté a donnée sur ibk sur ses 3 ans, même du temps des dictatures féroces, on s’en serait gêné.
    j’ai dit et répété tant que Bamako ne règle pas le compte de l’ortm rien de potable ne serait pas fait dans le mali.
    à suivre le zèle avec lequel konaté a présente ibk, on se demande s’il a réellement passé par un avis de recrutement à candidature où une selection digne ait lieue.
    l’appel à pourvoir à candidature a ce mérite de choisir des professionnels qui ont de soucis que la performances professionnelles dans leur domaine.
    mais, comme l’a fait ce konaté révèle plus d’une nomination par décret que par avis à candidature où seules les compétences personnelles font obtenir le poste. quel triste pays, qui, au lieu de s’inspirer de ce qui marche ailleurs, s’enfonce chaque jour dans la marche à reculons.
    dire que ibk est un démocrate est une contrevérité; il peut un patriote, mais, jamais un démocrate, car, sa façon de gérer l’état est à mille lieu de la démocratie. peut-être il faut concéder au petit monsieur,” il est un patriote, mais, il ne peut pas”; tout sauf un démocrate.

  5. A l’allure où vont les choses (censure ou auto-censure) à l’Ortm, ce service public risque de fermer à la longue à cause essentiellement de la cupidité et du manque de courage de ses responsables (autorités politiques, dirigeants, journalistes, animateurs, etc.).

    • La prochaine grande marche se dirigerais vers l ortm pour aller déloger le fumier sidiki konaté,il ne faut pas que ce dernier oubli la traversée du désert qu il a connu a la suite du coup d état farfelu du capitaine bombardé général.Je jure que si l ortm la chaine de propagande du pouvoir ne cesse d être la voix des voleur du peuple,sidiki la prochaine traversée du désert sera définitive pour toi à bon entendeur salut.

Comments are closed.