Grève des Enseignants : La COFOP soutient les grévistes et interpelle IBK

1
Housseini Amion Guindo, membre de la COFOP
Une vue des conférenciers lors du point de presse (photo archives maliweb.net)

Les responsables de la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP)  ont rencontré hier, lundi 25 février 2019, les leaders de la synergie des syndicats signataires du 15 octobre 2016 concernant leurs multiples grèves pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Dans un communiqué publié quelques heures après la rencontre, la COFOP a déclaré son soutien aux enseignants grévistes.

La coalition de Oumar Mariko, HousseyniAmionGuindo, Moussa Sinko Coulibaly,…sort de son silence après son combat contre la prorogation « illégale » du mandat des députés et se prononce sur la crise de l’école malienne. Sans démagogie, elle a apporté son soutien aux Enseignants grévistes.  « La Coalition des Forces Patriotiques (COFOP) qui suit l’évolution de la situation critique de notre école, informe l’opinion nationale et internationale qu’elle a pris langue ce lundi 25 février 2019 avec la synergie des syndicats enseignants », précise la COFOP dans son communiqué et  dénonce la mauvaise foi du gouvernement. La non-avancée du dialogue est ce qui inquiète la COFOP. « Face au dialogue de sourds entre les parties dont la responsabilité incombe au gouvernement et craignant une année blanche aux conséquences incalculables, la COFOP exprime ses vives préoccupations », lit-on dans le communiqué du COFOP publié sur la page Facebook du « collectif des Enseignants du Mali ».

Pour cette coalition, le gouvernement a l’obligation de trouver des solutions aux préoccupations des syndicats. « Dans le souci de préserver l’avenir des millions d’enfants, surtout ceux des pauvres, la coalition invite le gouvernement à s’acquitter de son devoir régalien d’éducation pour tous en trouvant des solutions appropriées aux revendications justes et légitimes des enseignants »,  a précisé la COFOP. Aussi, elle a, sans démagogie, apporté son soutien aux grévistes. « La COFOP apporte son soutien sans faille à la synergie des syndicats signataires du 15 octobre 2016 de l’éducation dans sa lutte pour l’amélioration des conditions de vie des enseignants », précise le communiqué.

Par ailleurs, la coalition a invité  les parents d’élèves au sens de la responsabilité en s’impliquant dans la recherche de solution. Elle a aussi exhorté le Chef de l’Etat à trouver dans un bref délai une solution à cette crise qui n’a que trop duré. « La COFOP réaffirme sa disponibilité à œuvrer dans le sens de la décrispation du climat politique et social », écrivent les responsables de la COFOP dans leur communiqué.

Du côté des enseignants, AdamaFomba, porte-parole de la synergie des syndicats de l’éducation signataire du 15 octobre 2016 et secrétaire général du SYLDEF affirme avoir rencontré les responsables de la COFOP hier, lundi 25 février 2019.  « Nous avons rencontré la COFOP concernant nos grèves. Et ils nous ont notifié leur soutien », nous dit-il au téléphone.

 

BoureimaGuindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Cessez de faire la démagogie, toi Moussa Sinko Coulibaly tu es à la base de tous nos maux aujourd’hui, un faux officier vulgaire , c’est pas toi qui était avec le farfelu sanogo chose qui a permis à IBK de venir au pouvoir soyons sérieux , c’est toi qui a, ,amassé des milliards quand tu étais ministre de l’administration territoriale. Quand à Oumar mariko lui il est un éternel opposant sans conviction c’est pas lui qui a été le premier à applaudir le coup d’état de 2013 ?Ces parents sont entrain de mourir par manque de soin au lieu de d’aller s’occuper de leur santé il est la à gueuler pauvre type.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here