Pour avoir des programmes adéquats de formation : L’USJPB sollicite l’aide du secteur privé malien

0

L’objectif de cette rencontre est de créer et de renforcer le partenariat à court, moyen et long termes avec les partenaires du secteur privé en vue de la mise en œuvre des programmes adéquats de formations et de mobiliser les ressources pour le financement desdits projets. Ainsi, cette réunion a été mise a profit par l’université pour informer et sensibiliser les partenaires du secteur privé malien sur les principaux  programmes de formations professionnelles en cours ; partager avec les partenaires, l’expérience du partenariat avec le ministère en charge du commerce sur le programme de Master en Arbitrage et Commerce International, présenter les besoins de l’université en matière de renforcement des capacités etc. Après avoir remercié les invités, le recteur, Pr. Adama Diarra a fait savoir que cette rencontre s’inscrit parfaitement dans la nouvelle orientation de l’université qui est consacrée par le plan stratégique de développement par la création et le renforcement des filières porteuses et professionnelles. Pour lui, l’ouverture de l’université sur le monde extérieur en particulier sur le secteur privé et le traitement rigoureux des exigences liées au système LMD. Aux dires du recteur, cette réunion va permettre très certainement d’accroitre l’efficacité de l’université  tout en renforçant l’adéquation de l’offre de formation aux besoins  réels du marché de l’emploi. Dans son intervention, le conseiller technique représentant le ministre du commerce et de l’industrie, Adama Sy,  a déclaré que le Mali en tant que pays moins avancé, est confronté à d’importants défis dans le système commercial multilatéral qui sont entre autres, le faible niveau de qualification de la main-d’œuvre, l’insuffisance de négociateurs aguerris pouvant prendre en charge ses multiples besoins dans les joutes commerciales. Ainsi, il a expliqué que le ministère du commerce et de l’industrie dans son plan  d’action  de l’année 2015 a mis l’accent sur la formation des cadres compétents qui auront en charge, la formulation, l’élaboration et la mise en œuvre de manière efficace et efficiente la politique commerciale nationale et communautaire par une participation de qualité aux négociations commerciales. Selon lui, cet important programme ne pourrait se réaliser que grâce à l’appui des partenaires au développement, du gouvernement et du secteur privé dans le cadre de partenariat public-privé.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER