Remise d’attestations et des distinctions à l’I.a.m : Des étudiants, parents, professeurs et partenaires comblés !

1

La 2è édition de remise d’attestations et distinctions de l’Institut Africain de Management -I.am- a eu lieu le vendredi 21 juillet 2023 au Centre international de conférences de Bamako où les étudiants, parents, professeurs et partenaires étaient heureux de recevoir leurs récompenses.

A l’occasion de la sortie de la promotion 2023, l’I.a.m. a convié ses étudiants et leurs parents, le corps professoral et les partenaires à la cérémonie de remise des attestations et des distinctions au Centre international de conférence de Bamako. Il s’agissait de célébrer la sortie de la promotion de l’année qui s’achève, récompenser les meilleurs étudiants, mais aussi des professeurs, des parents et des partenaires qui se sont illustrés dans leurs rôles respectifs.

Le représentant du corps professoral, Ibrahim Traoré, a remercié tous les acteurs qui ont contribué au succès des étudiants et adressé ses vivement félicitations aux récipiendaires pour leurs efforts. Pour lui, c’est le moment de se sentir fier. «Aujourd’hui, vous avez la légitimité d’être fier de vous, mais le devoir au réserve pour l’humilité.  Vous avez aussi besoin d’avoir soif pour la suite de votre développement professionnel…».

Selon Mme Founè, «IAM  a une tradition d’exigence et d’excellence pour décerner ces attestations…Elle s’inscrit dans la lignée de former les jeunes leaders avec l’excellence académique, l’innovation et l’entreprenariat».

Satisfaction

Cette deuxième édition était placée sous le parrainage de l’icône de la lutte contre l’apartheid, Nelson Mandela, un homme dont la vie est devenue une référence mondiale quant à son abnégation, son courage et sa détermination. C’est un message fort aux futurs professionnels qui doivent s’inspirer de ce grand homme dans tout ce qu’ils entreprendront.

Dans un discours teinté des références à cet illustre héros, la directrice de l’I.a.m, Mme Diallo Seynabou Baba, a exprimé sa reconnaissance aux parents d’étudiants, aux partenaires tels que Sonavie, Canal +, Doumbia Informatique, Xosam,… pour leur confiance et accompagnement dans la formation des étudiants.

Elle a appelé les récipiendaires au sens du respect, de la détermination, au travail et au sens de responsabilité dans la vie professionnelle.

Au sein de l’Institut Africain pour le Management (I.a.m) les étudiants bénéficient de la mise en pratique de leurs savoirs théoriques pour mieux les préparer au monde professionnel. Les étudiants apprennent à concilier la théorie à la pratique. A cet effet des groupes d’activités et de recherche avaient été mis en compétition dans les différents domaines de formation comme Informatique et gestion, droit et administration, banque et finance, etc. L’objectif est de relever le défi de l’excellence, doter les étudiants d’un savoir-faire, renforcer leur capacité à innover.

Les meilleurs de chaque domaine ont été récompensés lors de la remise. Et le meilleur prix appelé ‘’Best of the best -le meilleur des meilleurs’’ revient à Ibrahim Bocoum, de la filière Banque et ingénierie financière.

Broulaye Koné, stagiaire

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Oui, oui, oui ce geste n’est pas mal, mais il fallait demander à ces entreprises qui ont appuyé l’établissement pour garantir cette formation de lancer le recrutement de ces grands talents, sinon ils sombrerons dans le chômage et désapprendrons totalement dans quelques mois et cela n’est pas normale. Oui des tapages pour hisser ces lauréats, mais non pour accepter de les laisser dans le chômage dans quelques mois. Nous prions de tout cœur que ces structures ne s’arrêtent pas au niveau de ces seuls tapages, il faut valoriser la connaissance apprises pour le bonheur de notre pays, aussi, il faut songer à les pays de bons salaires, car payer bien les hommes et femmes d’une structure est le phénomène qui ne plait pas du tout aux entreprises maliennes. On préfère toujours donner des miettes aux travailleurs en les ridiculisant au vu et au su des nos autorités qui pourtant font toutes sortes d’acrobaties possibles pour avoir des primes de toutes sortes, nous avons quels types de chefs au Mali? De véritables pingouins incapables de se mettre à la place des autres travailleurs de ce pays qui ont aussi besoin de s’épanouir au même titre d’eux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Leave the field below empty!