USSGB : faire de la recherche scientifique un outil de développement socio-économique !

0

Du 21 au 23 s’est tenu à la Faculté des sciences économiques et de gestion (Fseg), un atelier sur les Assises de la recherche scientifique universitaire. Celles-ci étaient organisées par l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB). Cet atelier a rassemblé de nombreux acteurs universitaires et était placé sous l’égide du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Me Mountaga Tall. On notait la présence du Recteur de l’Ussgb, Pr. Samba Diallo. Le but visé est de dynamiser la recherche scientifique universitaire pour contribuer au développement socio-économique du Mali.

La recherche scientifique universitaire est indispensable à tout développement durable d’un pays. C’est ce qu’a compris l’enseignement supérieur malien qui fait face à de nombreux défis à relever. C’est pourquoi, l’Université des sciences sociales et de gestion de Bamako (USSGB), dans Plan stratégique, met la production scientifique parmi ses prioritaires. Mais, cette recherche scientifique à l’Ussgb a jusqu’à présent du mal à trouver ses marques. D’où l’idée de la tenue de ces Assises.

Par ailleurs, quelques équipes, a souligné le Recteur de l’Ussgb, Prof Samba Diallo, ont fait leur preuve dans le temps en géographie humaine, en histoire et en économie. «Aussi certains chercheurs, individuellement pris, arrivent à réaliser des publications scientifiques reconnues internationalement. Cependant, la production scientifique reste faible», a-t-il indiqué. Cette faiblesse s’explique, selon lui, par l’insuffisance de ressources humaines formées à la recherche (élaboration de projet, rédaction d’articles ou de communications scientifiques) ; l’insuffisance du financement de la recherche ; la possibilité de promotion des enseignants chercheurs sans production scientifique. «Ces différents facteurs constituent des handicaps à la promotion de la recherche scientifique universitaire et à la motivation des chercheurs», a-t-il déclaré.

Pour le ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Me Mountaga Tall, la recherche peut et doit être le principal levier de transformation des Universités. Pour cela, il est avéré que des mesures d’accompagnement sont nécessaires, voire indispensables. Parmi ces mesures, retenons, entre autres, la formation des enseignants à la méthodologie de recherche et à la rédaction scientifique ; l’identification des programmes de recherche prioritaire ; la constitution des équipes de recherche ; l’identification des sources de financement et l’établissement de partenariat intérieur et extérieur.

Entre autres objectifs spécifiques de ces Assises, il s’agissait de faire l’état des lieux de la recherche par structure académique et par domaine en faisant ressortir les forces et les faiblesses; de dégager les défis et opportunités ; d’identifier les différentes sources de financement de la recherche aux plans national, régional et mondial ; d’identifier les programmes de recherche prioritaire et les thèmes ; de mettre en relation les chercheurs de l’Ussgb avec les structures ou institutions nationales et internationales chargées de la recherche ; d’identifier des partenariats intérieurs et extérieurs ; d’identifier les méthodes d’une bonne gestion de la recherche ; de formuler des préconisations pour la relance de la recherche à l’Ussgb.

De même, pendant les trois jours de ces Assises, les participants se sont penchés sur les thèmes suivants : « L’état de la recherche à l’Ussgb» ; «Gouvernance de le recherche» ; «Assurance-qualité en matière de recherche» ; «Financement de recherche» ; «Partenariat dans le domaine de la recherche».

Seydou Karamoko KONÉ

PARTAGER