COP21: pour I.B. Keïta, l’aide française «est un signal fort»

3
Ibrahim Boubacar Keïta au micro de RFI
Ibrahim Boubacar Keïta au micro de RFI. Pierre Rene-Worms/RFI

L’attentat meurtrier du 20 novembre à Bamako, l’élection de Roch Marc Christian Kaboré au Burkina Faso ; Ibrahim Boubacar Keita s’exprime sur ces deux événements, ce mercredi sur RFI. Mais le président malien, qui assiste à la COP21 sur le climat à Paris, réagit d’abord à la décision de la France de débloquer deux milliards d’euros d’ici 2020 en faveur des énergies renouvelables en Afrique. Il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

« Ces 2 milliards, [c’est une] annonce qui ne m’a pas surpris du tout, vous pensez bien. J’étais au courant. Et je pense que c’est une annonce qui n’est pas du tout à mégoter. Je pense que c’est un signal, un signal fort d’engagement, comme a été  pour moi également cette réunion [le mini-sommet africain de mardi, ndlr] qui prouve toute la sollicitude du président Hollande et de la France en allant dans nos du pays […]. Si les conclusions auxquelles les partis arriveront le 12 décembre, confirment que l’on a un sentiment que l’on n’a pas été du tout floué, et que tous les engagements sont contraignants, dynamiques, porteurs, il n’y a aucune raison [pour] qu’on ne signe pas. »

Pour afficher la vidéo sur votre smartphone ou tablette, cliquez ici.

Ibrahim Boubacar Keita : l’annonce française à… par rfi

SOURCERFI.FR
PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. L’aide, l’aide, toujours là à tendre la gamelle. Comment l’Afrique en particulier les pays du sud, peuvent-ils se développer si chaque jour que le bon Dieu fait nos dirigeants vont endetter les générations futures, uniquement pour se remplir les poches et celles de leurs proches.

  2. Cette attaque qui est arrivé à l’hôtel Radisson est condamnable, ces terroristes pensent nous faire reculer en agissant ainsi Mais ils n’ont encore rien vus, on ne va pas se laisser faire.

  3. Toutes mes condoléances aux parents des victimes de l’attaque survenue le vendredi dernier à l’Hôtel Radisson Blu. Il faut reconnaitre que sans l’armée malienne ces bandits allaient commettre plus de meurtre. En tout cas c’est le lieu de remercier tous ces hommes et femmes du gouvernement malien y compris le président de la République qui n’ont ménagé aucun effort pour résolution de ce problème.

Comments are closed.