Attaques à la radio Alafia de Ansongo, Deux personnes arrêtées

    3

    La radio privée Alafia d’Ansongo a été attaquée hier aux environs de 20h par deux individus.

    Ils ont agressé le Directeur de la Radio, cassé le tableau de mixage et des ordinateurs.

    A l’origine de cette attaque, une émission sur les fraudes lors des élections législatives à Ansongo et surtout à Talataye. Deux jeunes ont été arrêtés, il s’agit du secrétaire général du bureau de la jeunesse RPM d’Ansongo et un boucher qui selon nos sources est membre du bureau de la jeunesse RPM de la même localité. Ils ont été interpellés et gardés à vue. Les barons du RPM d’Ansongo sont en train de mettre la pression sur la préfecture pour la libération des deux agresseurs.

    Au moment où nous mettons sous presse la ville d’Ansongo serait sous haute tension.

    Cheick Badi Diallo, notre correspondant

     

    PARTAGER

    3 COMMENTAIRES

    1. mais dans ce cas ils auraient dû s’attaquer à l’invité : responsable des mots que vous jugez de raciste et non l’animateur.

    2. Je suis surpris de la teneur de ce billet. C’est faux. Un soutien de l,URD est monté au créneau pour alerter Ansongo que le candidat rpm est un rebelle, soutenu par un pouvoir aux ordres de la France et du mnla. En outre, la diatribe demande de ne pas reconnaître les accords d’Alger et de continuer à faire la guerre aux touaregs. Je remarque que et Cisse l’animateur du jour, et toi Diallo le correspondant aviez tous replié vers bko pendant la guerre. Alors ayez la langue moins fourche et préservez la paix.

    3. Mr Diallo tu es malhonnête. Il ne s’agit pas d’une émission sur la fraude, ni à Tessit encore moins z Talataye ou il n’y a pas eu vote . Il s’agit d’un message de campagne de l,URD raciste, xénophobe, appelant notoirement ansongo à fouler aux pieds les accords d’Alger et de désavouer le candidat rpm, pcq touareg.

    Comments are closed.