Faux, usage de faux et escroquerie: Odiéré Diawara prend 10 ans de réclusion par contumace

    0

    Pour n’avoir pas répondu présent à l’appel du président de la Cour, Odiéré Diawara a été jugé par contumace. Il a été condamné à 10 ans de réclusion pour les faits faux et usage de faux. Il devra payer 350 millions de FCFA à titre de remboursement, 150 millions de FCFA à titre de dommages et intérêts et la confiscation de son titre foncier sis à Niamana au profit des parties civiles.

    En 2011, Bakary Diakité, commerçant de son état, a fait la connaissance d’Odiéré Diawara par l’intermédiaire d’un certain Bourama Coulibaly. Bakary Moussa Diakité et Odiéré Diawara, étant tous des Soninkés, sympathisaient et ont fini par nouer une relation de fraternité. Bakary Moussa Diakité a placé une confiance totale en Odiéré Diawara. Ce dernier a informé Bakary Moussa qu’il était en mesure, de par ses relations, de lui faire accorder un prêt par le Trésor public.

    Bakary Moussa Diakité a exprimé à Odiéré sa volonté de toucher la somme de 20 millions de F CFA. Odiéré Diawara l’a informé que sa connaissance, une certaine Mme Diallo, voulait lui accorder 120 millions de F CFA et a rassuré Bakary Moussa Diakité qu’il a lui-même introduit le dossier pour l’obtention dudit prêt.

    Bakary Moussa a remis divers montants à Odiéré dans le but de faire avancer le dossier. Odiéré sollicitait encore d’autres versements pour la cause. Bakary Moussa Diakité, à court d’argent, a informé son oncle Mady Kangue Diakité du projet.

    Celui-ci a approché son cousin Boucary Diakité pour lui expliquer qu’un certain Odiéré Diawara veut les aider à obtenir un prêt au Trésor public. Pour les convaincre de la crédibilité du projet, Odiéré les faisait monter à Koulouba à la rencontre d’un certain Sidi Mohamed qui serait le chef d’un projet de financement des commerçants à hauteur de 8 milliards de F CFA. Réticent au départ, Diakité a finalement accepté de mettre la main à la poche. Les trois effectuaient des versements s’élevant à environ 96 millions de F CFA.

    Odiéré faisait signer par Boucary Diakité un document comportant un sceau censé appartenir à la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bcéao) attestant qu’un prêt de 500 millions F CFA lui a été accordé par cette institution. N’obtenant pas ce prêt et son argent, Boucary a porté plainte contre Odiéré Diawara pour faux et usage de faux et escroquerie. Un procès-verbal a été dressé et transmis au tribunal de céans. Une information a été ouverte pour la commission de ces faits et Odiéré été inculpé.

    Pour son absence à la barre des assises, les magistrats ont scellé le sort de Odiéré Diawara en la condamnant à 10 ans de réclusion criminelle. Il devra en outre payer 350 millions de FCFA à titre de remboursement, 150 millions de FCFA de dommages et intérêts et la confiscation de son titre foncier sis à Niamana au profit des parties civiles.

    Marie Dembélé

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here