Le ministre Mountaga Tall lors du lancement du concours de recrutement des professeurs assistants: « Nous veillerons à ce que tout se passe dans la régularité et la transparence »

0
Me Mountaga Tall, ministre enseignement supérieur et de la recherche scientique
Me Mountaga Tall

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall a lancé, le dimanche  14 décembre dernier, le concours de recrutement des professeurs assistants pour le compte de l’enseignement supérieur. C’était dans la salle 3A.1-2 à l’Ecole Nationale d’Ingénieur (ENI-ABT).

En application de l’arrêté n°2015-3970/MESRS-MEF-SG du 17 novembre 2015, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a décidé de recruter trois cent quarante six (346) professeurs assistants de l’Enseignement Supérieur dans la fonction Publique.  Postes au nombre desquels deux cent (200) sont à pourvoir par voie de recrutement sur titre et cent quarante six (146) par voie de concours.

Ce concours était ouvert aux détenteurs de Master ou de Diplôme d’Etudes Approfondies (DEA) dans plusieurs domaines. Le délai de dépôt des dossiers étaient fixé au 10 décembre dernier à la Direction des Ressources Humaines du Secteur de l’Education. Et le concours a eu lieu le dimanche 14 décembre dernier à l’ENI-ABT.

Le lancement officiel du concours a été fait par le ministre Mountaga Tall, qui  a promis que  tout sera fait pour garantir la transparence et la régularité de ce concours.

« J’ai tenu à être là pour m’assurer de la transparence et de la régularité de ce concours », a laissé entendre Mountaga Tall. Avant d’assurer qu’il veillera personnellement à la transparence dans ce concours puisqu’il  s’agit de recruter les professeurs chargés de former les ressources humaines dont le pays a besoin.

Quelques manquements ont été signalés lors de ce concours, notamment des candidats qui ont été omis bien qu’ayant déposé leurs dossiers de candidature dans le temps. Pendant ce temps, d’autres ont vu leurs noms sur la liste de rejet pour diplôme non conformes. Une situation qui a été signalée au ministre après le lancement officiel du concours. Si les omis ont pu concourir, il était prévu une rencontre entre le ministre et les candidats non retenus car nombreux sont ceux qui soutiennent que certains de leurs camarades détenteurs du même diplôme et sortants de la même école ont pu participer à ce concours. Les candidats ont aussi exprimé leur inquiétude par rapport à la garantie de l’anonymat lors de la correction des copies, car selon eux, dans aucune des salles, les copies n’ont été collées pour  cacher la partie comportant les noms, date et lieu de naissance, la salle et le numéro de places des candidats. Mais, pour tenter de rassurer les candidats, les organisateurs ont promis que l’anonymat sera garanti et toutes les copies seront collées avant la correction.

D . Diama

PARTAGER