Prévention des risques professionnels : des hommes de médias outillés par l’INPS

0

En prélude à la journée africaine de la prévention célébrée le 29 avril de chaque année, la direction générale de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) a organisé le mardi 27 avril un déjeuner de presse à son centre de formation. Objectif : échanger avec les hommes de médias afin que ceux-ci soient les relais auprès de la population afin de véhiculer la bonne information sur la prévention des risques professionnels. C’était sous l’égide de la directrice générale de l’INPS, Mme Sidibé Zamilatou  CISSE.

En organisant ce déjeuner de presse, le service de prévention des risques de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS)  entend assurer la visibilité de la célébration de la 25e journée africaine de prévention des risques professionnels au Mali ; faire connaître aux partenaires en santé et sécurité ainsi que les employeurs, les travailleurs et les hommes de médias l’intérêt de la tenue d’un tel cadre d’échange et enfin partager avec les organes de la presse écrite le contexte et le thème de la journée.

Cette 25e édition de la journée africaine de prévention des risques sera couplée à la 19e journée mondiale de la santé et sécurité au travail autour des thèmes suivants : «Impact de la Covid-19 sur les activités de prévention des risques professionnels des organismes nationaux de santé et de sécurité au travail dans l’espace l’Interafricain de la Prévention des Risques Professionnels (IAPRP)» et  «Anticiper, se préparer et répondre aux crises-investir maintenant dans des systèmes de sécurité et santé au travail (SST) résilients».

Pour la directrice générale de l’INPS, Mme Sidibé Zamilatou  CISSE, les deux thèmes se rejoignent. Selon elle, il y a des sujets qui n’étaient pas importants sont aujourd’hui devenus  cruciaux dans la prise en charge des décisions concernant les lieux de travail. C’est dans ce cadre que s’inscrivent les visites techniques et les inspections de travail qui revient à l’INPS.

Selon Mme Sidibé Zamilatou  CISSE, au-delà du recouvrement des cotisations et le paiement des pensions, les allocations familiales et autres  prestations, le code de prévoyance sociale a aussi confié à l’Inps la gestion d’une action sanitaire. C’est dans ce cadre qu’entre la prise en charge de la prévention des risques professionnels. «Au-delà d’attirer l’attention des hommes de médias sur les risques professionnels et comment ils sont gérés, c’est une opportunité de faire connaître cette dimension  méconnue des missions de l’INPS», a-t-elle expliqué.

À propos de la prévention des risques professionnels, Sidibé Zamilatou  CISSE a indiqué que l’INPS a identifié trois axes principaux. Il s’agit de la surveillance des lieux de travail à travers des visites techniques et des inspections des lieux de travail, l’évaluation de ces risques, la formation de comité d’hygiène et de sécurité, la surveillance de santé des travailleurs et enfin les activités promotionnelles de la santé au travail.

Avant de terminer, la directrice générale de l’INPS, Sidibé Zamilatou  CISSE, a affirmé compter sur les hommes de médias afin que ceux-ci soient des porte-paroles et des relais auprès de la population et des autorités sur les risques professionnels.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here