Célébration du centenaire du président Modibo Keïta : Un symposium pour édifier la jeune génération sur le parcours et la vision de l’homme

0

Présidés par l’ancien président de la transition, Pr. Dioncounda Traoré, les travaux du Symposium sur la vie et l’œuvre du premier président du Mali, Modibo Keïta ont débuté hier jeudi 17 décembre au CICB, pour trois jours. Objectif : faire connaitre davantage à la jeune génération, le parcours et la vision de l’homme pour l’Afrique et pour son pays le Mali, afin qu’elle puisse s’en inspirer.

Ils sont historiens, anciens collaborateurs, membres de la famille politique ou biologique, Maliens et venus d’ailleurs à travers le monde pour se retrouver autour d’une table afin de parler de la vie, de l’œuvre, bref du parcours tout court, de celui qui fut le premier président de la République du Mali. Il s’agit de Modibo Keïta, non moins premier secrétaire général de l’Union Soudanaise du Rassemblement Démocratique Africain (US-RDA).

Organisé par le gouvernement à travers le Ministère de la Culture et la Commission Nationale d’Organisation mise en place pour l’occasion, le Symposium sur la vie et l’œuvre du président Modibo Keïta, s’inscrit dans le cadre de la célébration du centième anniversaire de sa naissance (4 juin 1915-4 juin 2015).

Pour Bocar Moussa Diarra, membre de la commission d’organisation, « Modibo Keita est le prototype achevé de notre humanisme. Toute chose qui doit être connu, mieux connu et plus connu afin que notre peuple, notre Etat se convainquent que notre plus grande richesse est en nous, dans notre culture, dans nos valeurs sociétales, dans notre ‘’maya’’ et notre ‘’Dambé’’… ». Selon lui, l’objectif de ce symposium est de permettre à la jeunesse malienne de mieux connaitre leur pays, le Mali, son histoire et les grands rêves nourris par des grands hommes de mérite comme Modibo Keïta.

« Le président Modibo Keita était et est un symbole, une icône, un grand homme au sens propre comme au sens figuré. Le Mali se relève en dignité et dans la grandeur dans la juste réhabilitation bien méritée du  président Modibo Keïta », soutient-il.

Andogoly Guindo, le représentant du ministre de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme, ajoutera pour sa part que mieux qu’une simple cérémonie d’hommage à l’ancien président Modibo Keïta, le symposium vise à ouvrir la réflexion, les échanges sur le souvenir de cet homme aux qualités exceptionnelles.

« Grand combattant pour l’indépendance et l’unité des peuples africains, fervent défenseur des non-alignés, père de l’indépendance du Mali, Modibo Keïta fut arrêté le 19 novembre 1968, à la faveur d’un coup d’un coup d’Etat militaire. Il disparut le 16 mai 1977, sans que la Nation lui eût rendu hommage » a-t-il rappelé. Avant d’ajouter que Modibo Keïta reste sans conteste l’une des personnalités qui ont marqué l’histoire de l’Afrique dans les premières années des indépendances africaines.

Pour lui, en ces temps de mondialisation, la jeunesse malienne a besoin de repères et de ressorts s’appuyant sur des valeurs ancestrales afin de faire face aux défis de l’heure. A cet effet, soutient-il, l’exemple du président Modibo Keïta pourra constituer un modèle et une source d’inspiration pour la jeunesse malienne.

L’ancien président de la Transition, le Pr. Dioncounda Traoré qui est aussi président d’honneur de la Commission Nationale  d’Organisation du Centenaire de Modibo Keïta dira pour sa part qu’outre la jeunesse malienne, c’est l’ensemble de l’opinion nationale et  internationale qui seront édifiées par un groupe de conférenciers constitué de plus d’une dizaine d’éminents historiens sur l’homme  que fut Modibo Keïta. Parmi lesquels figurent entre autres : le Pr. Bakary Kamian, ancien collaborateur du président Modibo Keïta, le Pr. Jean Bosco Konaré, le Pr. Boubacar Séga Diallo, le Pr. Modibo Diakité, le Pr. Kimba Idrissa, le Pr. Doulaye Konaté, le Pr. Abderrhamane N’Gaïdé, …

Ainsi, durant trois jours (du 17 au 19 décembre), les experts et historiens tous d’éminences grises, débattront autour de plusieurs thématiques ayant trait au parcours politique du président Modibo Keïta, son combat pour l’unité africaine, la problématique de l’indépendance, les relations Voltaïco-maliennes jusqu’en 1968, l’Armée malienne sous la 1ère République, la réforme de l’Enseignement de 1962, sa politique agricole, culturelle et économique, entre autres.

A noter que les représentants de plusieurs pays étrangers ont été conviés pour l’occasion. La cérémonie d’ouverture a eu lieu en présence de plusieurs personnalités dont l’ancien Premier ministre Moussa Mara.

Lassina NIANGALY

PARTAGER