Chantier de la nouvelle salle de spectacle de la Cité des enfants : De grosses défaillances techniques constatées dans les travaux

1

La nouvelle salle de spectacle de la Cité des enfants, en chantier dans la cour de l’établissement, en Commune VI du District de Bamako, constituera une véritable chape de plomb sur la tête de ses éventuels occupants si de sérieuses investigations ne sont pas menées pour corriger certaines défaillances techniques constatées dans les travaux.

Conséquence de ces manquements : les pluies de fin juillet ont fait s’effondrer une bonne partie du chantier. Une situation qui suscite l’émoi et l’inquiétude chez certains riverains, qui ne comprennent pas comment une construction qui doit, au finish, abriter des milliers de personnes, peut aussi facilement céder au vent et à la pluie.

Ces défaillances techniques, selon certains spécialistes, vont du mauvais recouvrement des armatures horizontales du deuxième chainage intermédiaire, sur le flanc nord de l’ouvrage, à la mauvaise qualité du béton (dosage et enrobage). A ces défaillances s’ajoutent les défauts de joints de dilatation, la mauvaise jonction des poteaux et longrines et le défaut de verticalité de ces poteaux.

Face à ces dangers, les riverains de la Cité des enfants, constitués en un Collectif, ne sont pas restés les bras croisés. Sous la signature de Ladji Amadou Diakité, ils ont saisi la direction de la Cité des enfants et les services techniques du ministère de l’urbanisme. Selon Ladji Amadou Diakité, ces différentes démarches n’ont pas permis de faire arrêter les travaux, qui sont exécutés par l’entreprise Nouhoum Kouma.

Un entrepreneur qui était tout récemment, en 2015, au centre de l’effondrement d’un immeuble de 7 étages à Hamdallaye ACI, dans lequel il y avait malheureusement eu morts d’hommes. Décidés à faire respecter les normes, ces mêmes riverains ont saisi l’Assemblée Nationale. Par relations personnelles, ils ont ainsi touché des députés, dont les Honorables Yacouba Traoré de la Commission des travaux publics et Bourama Tidiane Traoré, qui habite en Commune VI. Ces derniers ont effectué le mardi 2 août 2016 une visite sur le chantier.

Au terme de la rencontre qu’ils ont eue avec la direction de la Cité des enfants et le Secrétaire Général du ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, la Directrice de la Cité a fait savoir qu’ils n’avaient pas été négligents dans ce dossier. «Quand Mr Diakité nous a écrit, immédiatement nous avons saisi par écrit les services de l’Urbanisme».

Au terme de la réunion, il a été convenu d’arrêter les travaux en attendant qu’on vérifie si toute la chaine de réalisation répondait aux normes. Autres décisions phares de cette rencontre, le recrutement d’un bureau d’ingénieurs conseils pour le partage des risques et la remise dans le dossier des services techniques.

Yaya Samaké

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. je veux vraiment une victoire du parti URD même si je n’ai pas Soumaila, IBK AN TOROLA, vous allez être déçu très déçu malgré toutes ces mobilisations. 5 ministres sont petits, il fallait faire descendre tous les 34 ministres à Baroueli, le Dimanche inchallah URD va battre ADEMA et tes autres opportunistes de la majorité. Une mise en garde les maliens ne sont plus dans cette obscurantisme on a des yeux ouverts maintenant, tu sais bien comment tu es devenu président c’est parce que les maliens ont voté pour toi, cette fois ci tel ne sera pas le cas, même si tu essaye d’aligner tous les partis politiques derrière toi. Maintenant l’heure est au vote sanction.

Comments are closed.