Mali: reprise des affrontements à Niono, l’accord de cessez-le-feu en péril

11

Au Mali, la situation à nouveau très tendue dans le cercle de Niono (région de Ségou, centre du Mali). C’est dans ce cercle qu’avait été conclu en mars dernier, il y a quatre mois, un accord entre les jihadistes de la Katiba Macina, membres du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, lié à Aqmi, et les chasseurs traditionnels dozos de la zone, qui tentaient de leur faire face.

Cet accord de cessez-le-feu avait permis, au prix de concessions faites aux jihadistes sur le port du voile ou les décisions de justice par exemple, de mettre un terme aux affrontements meurtriers qui ensanglantaient la zone depuis des mois. Il y a eu le cas devenu emblématique du village de Farabougou, qui avait été soumis à un blocus pendant plusieurs mois, jusqu’à la conclusion (pas de signature, accord oral) de cet accord. Mais des heurts récents mettent à présent cet accord en péril.

« Le 3 juillet dernier a marqué la fin de l’accord », déplore un élu local, qui signale une reprise des déplacements de populations, craignant le retour des violences contre les civils.

Depuis ce jour, en effet, selon plusieurs sources locales, entre trois et six chasseurs traditionnels dozos ont été tués et plusieurs blessés par les jihadistes de la Katiba Macina, dans des villages du cercle de Niono, et notamment dans la commune de Dogofry, qui rassemble plusieurs hameaux.

Négociations en cours

Mais cette situation fait suite à un regain de tension plus ancien : selon un médiateur du Haut conseil islamique, qui avait obtenu le cessez-feu-conclu au mois de mars, certains « éléments incontrôlés » des chasseurs dozos ne respectaient pas les termes de l’accord. Empêchant des bergers peuls de circuler avec leurs bêtes, rackettant un village peul tout entier, ou coupant du bois dans des zones censées être préservées par l’accord.

« Ce sont les jihadistes qui ont commencé », affirme au contraire un dirigeant des chasseurs dozos de la région, qui explique cependant vouloir « trouver une solution ». Des consignes auraient même été données aux chasseurs du cercle de Niono « pour ne pas enflammer la situation ».

Des négociations sont actuellement menées, auprès des chasseurs dozos et des jihadistes, pour tenter, selon les termes d’un médiateur du Haut conseil islamique, de « sauver l’accord » qui avait jusqu’ici mis un terme aux violences, notamment contre les civils.

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Notre pays est parti pour très longtemps dans cette crise qui sert beaucoup de maliens véreux qui sont sans foi ni loi, ils sont sans pitiés de la souffrance des autres, aujourd’hui le peuple malien fait face à ces genres d’hommes et de femmes. Nous sommes face à la déliquescence de nos institutions, l’armée n’existe plus, avec ça comment gérer notre cité? Impossible, il faut avoir peur de cette situation qui se complique un peu plus chaque jour.

    • Coulibaly ke, moi j’avais jamais pense que notre Mali allait arriver a ce point dans sa descente dans les enfers, mais la verite est qu’il a produit tant de voleurs, tant d’apatrides et tant de delinquents financiers, des fils et filles sans vertu et sans dignite! C’est incroyable mais vrai, nous sommes partis vers la sef-destruction complete et totale!

  2. C’est simplement une honte pour le Mali. Aucune portion du pays ne doit signer un quelconque accord avec qui ce soit. Aucune personne ne doit être mandatée pour négocier des accords bidons au nom d’une parties de la population.*
    Les négociateurs sont du côté des djihadistes, on le savait dès le début. Et puis, pourquoi les djihadistes prennent-ils la défense des seuls peuls et pas de toutes les victimes de cette nouvelle barbarie qui s’abat sur nous ?
    Parler de coupe de bois est un mensonge éhonté. Car qui mieux que les éleveurs dévastent les bois.
    Peuls et Bambaras (et tous les sédentaires) vivent ensemble et en paix depuis longtemps. Des peuls sont à la fois éleveurs et agriculteurs, tout comme le sont les bambaras et les autres sédentaires. Si les prétendus djihadistes n’arrêtent pas de creuser ce sectarisme suicidaire pour tout le monde et les peuls qu’ils prétendent défendre ne se lèvent pas pour dénoncer cette imposture, pour sûr que les bambaras et les autres sédentaires dont personne n’assure la défense, finiront eux aussi par par s’orgnaisr et prendre les armes. Ce ne serait alors plus les seuls donzons, mais des milices entières qu’on verra naître à travers le pays. A bon entendeur, salut.

  3. Empêcher les bergers de circuler avec leurs animaux , rackets , couper du bois dans des zones preservées sont les motifs d’ un conflit qualifié de terrorisme ou autres ! Rareté des ressources naturelles ou mauvaise gestion sur fond d’ usurpation au détriment des locaux de la zone office du niger orchestré par ATT ? Les locaux ayant constaté le mauvais comportement des représentants de l’ état se sont organisés pour survivre . La résolution de ces conflits necessite impérativement le bon comportement des responsables et subalternes à Bamako parallèlement aux autres initiatives dans les zones de conflit . Plus on se comporte bien à Bamako plus les autorités seront credibles aux yeux des locaux ! Certes il faut des actions à court terme , à moyen terme et à long terme !
    En outre cette zone office du niger était appelée grenier de l ‘ Afrique de l ‘ ouest impliquant que le Mali a lui seul peut nourrir toute l’ Afrique de l ‘ ouest : cet exemple pour montrer que les responsables politiques n’ont pas bien travaillé sinon ce conflit aurait pu être évité à plus forte raison d’ être instrumentalisé par les semeurs de troubles , il faut déstabiliser le monde pour tirer profit devise des grandes puissances , le Mali prête le flanc par le mauvais comportement des maliens ! Presque tous les maliens sont fautifs des dirigeants au citoyen lambda , c’est pourquoi il est facile de créer une entité telle que la Katiba Macina plus ou moins légitime qui peut défier l ‘ état constitué de malhonnêtes , de délinquants financiers , de travailleurs defaillants sur tous les plans !
    Les maliens sont fautifs , ceci arrange les enemis du Mali !

    • Ceux qui, dans cette triste affaire, pensent qu’ils tiennent le bon bout en cachant leur tribalisme mesquin derrière un prétendu djihadisme n’auront que leurs yeux pour pleurer. Et ce sont de petites gens qui ont construit ce fléau, ceux qui, à l’époque, au sommet de l’Etat malien et avec les moyens de l’Etat malien, ont créé tabital pulaku international. A l’époque, j’avais traité ce machin d’internationale tribale en gestation, souligné ses conséquences, pris des exemples (Rwanda…). Rien à faire. C’était en 1998.
      Bien avant, en 1998, j’avais dit à une ambassadeure du Mali en France, laquelle, visitant une exposition photo du Mali, avec des masques, s’était écriée :”Partout des masques dogons, Bambaras, peuls, sénoufos… Nulle part on ne parle des peuls ! Je lui avait répondu que ce n’est pas parce que les peuls n’ont pas créé et développé une grande et magnifique culture, civilisation, qu’ils n’ont pas de masque, au contraire, ils ont développé entre pas mal de choses raffinée, un superbe art de la parole, de la poésie, de la musique… s’ils n’ont pas crée de masques, c’est parce que nomades, ils ne peuvent pas traîné avec eux les lourds masques des sédentaires… Ce jour-là, la première dame de l’époque était parmi les visiteurs, dans une ville française.
      Je n’étais qu’un jeune stagiaire…
      Qu’ils s’en souviennent…

  4. Avec tout ça on ne nous parle de guerre asymétrique alors l’ennemi est connu et ciblé. Qu’attende l’armée malienne pour agir? Cette armée qui est au pouvoir par les colonels. Ils n’ont plus d’arguments pour dire que l’État ne leur a pas donné les moyens.

    • Il s’agit d’une armée défaillante qui trouvera toujours des bouc-émissaires pour ne pas admettre ses lacunes, sa lâcheté et son manque de patriotisme.

      Aujourd’hui ce sont des simples Dozos sans blindés et sans gilet par balle, qui font la fierté des populations lassés par l’ignominie et la lâcheté des FaMas.

      Une armée sans une chaîne de commandement digne de ce nom c’est comme un homme sans colonne vertébrale. Cet homme ne pourra jamais se mettre debout.

  5. Si l’armée faisait son boulot correctement on n’en serai pas là.

    Toutes ces foutaises d’accord ne sont que la conséquence de la défaillance de nos militaires.
    Ces militaires qui préfèrent s’adonner au coup d’état au lieu d’assumer leur responsabilité qui est de défendre et de sécuriser le pays.
    Avec une chaîne de commandement défaillante il ne faudrait pas s’attendre à mieux.

    Ces accords ne servent absolument à rien.

    Si on avait digne de ce nom, le pays allait être débarrassé de tous ces bâtards qui n’ont rien d’autre à faire dans leur sale vie de chien.
    L’existence même de ce personnes est un poison injecté dans les veines de la nation. Pour soigner les organes infectés ça mettra du temps.

    À partir du moment où les médiateurs du HCIM indexe les dozos, cette médiation n’a plus raison d’être.

    Ces radicaux peuls ou pas empoisonnent tous les organes vitaux de notre pays.

    Seule une armée responsable et combattante peut mener une lutte implacable contre ces poisons.

    Mais à l’état actuel de nos FaMas il ne faudrait pas y compter. Des couilles vides qui se cachent derrière une médiation lui-même partie prenante du conflit ! Quelle lâcheté !

    Dans ce pays on a toujours l’habitude de couvrir la saleté sans jamais nettoyer l’endroit. Et l’odeur continue toujours à se répandre.

    • Dans un pays où le peuple s’est renié au profit d’autres religions, d’autres cultures, il ne faudrait pas s’attendre à des miracles!

      Le Mali a perdu son identité socio-culturelle c’est pour cela que ses villages deviennent des nids de terroristes et d’organisations criminelles.

  6. It should be made clear to AQIM, jahadists, Dozo Hunters plus other members to negotiations that as acceptable agreement to all is pursued we keep watch in behalf of innocent citizens. In doing so we will not stop seeking capture of those who injure or kill innocent citizens unto all are found plus severely punished. Innocent citizens should not be made party to violent disagreements between these groups plus forcing innocent citizens to be will not be forgiven.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  7. VIVE LES PROPRIETAIRES DES TERRES AFRICAINES -LES DONZOHW!

    ELIMINEZ CES FILS DE CHIENS QUI VEULENT ENVAHIR VOS TERRES!

    NOIRS, LEVEZ VOUS, QUITEZ L ISLAM EN MASSE ET COMBATTEZ-LE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here