Qui sont les trois soldats français tués au Mali ?

7

Dorian Issakhanian, Tanerii Mauri et Quentin Pauchet étaient déployés pour la première fois au Sahel. Ils sont morts lundi 28 décembre.

Emmanuel Macron a confié sa « très grande émotion » après la mort de trois soldats français engagés dans l’opération Barkhane, tués lundi 28 décembre au Mali alors qu’ils étaient en opération « dans la région de Hombori », rapporte l’Élysée dans son communiqué. Leur véhicule blindé a été touché par « un engin explosif improvisé ». Les victimes avaient 21, 23 et 28 ans. C’était la première fois que ces trois jeunes soldats étaient déployés au Sahel. L’Armée de Terre leur a rendu hommage sur Twitter en détaillant leurs états de service.

Le chasseur de 1re classe Quentin Pauchet avait 21 ans. Le jeune homme, originaire de Doullens dans la Somme, faisait partie du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse. Il s’était engagé en octobre 2018. Au Mali, il était mobilisé comme pilote de véhicule blindé léger. L’Armée de Terre le décrit comme un homme « très motivé » cherchant « en permanence à se surpasser ».

Le chasseur de 1re classe Dorian Issakhanian avait 23 ans. Originaire de Périgueux en Dordogne, « enthousiaste et toujours volontaire », avait été déployé au Mali comme tireur antichar. Il faisait également partie du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse.

Les trois soldats déployés au Mali en novembre
Le troisième soldat tué est le brigadier-chef Tanerii Mauri, originaire de Tahiti. Il avait 28 ans. Il avait intégré le 1er régiment des chasseurs de Thierville-sur-Meuse en juin 2013 faisant preuve « d’excellentes aptitudes » et d’un « comportement remarquable ».

Les trois soldats avaient été projetés au Mali en novembre 2020. Dorian Issakhanian et Tanerii Mauri y étaient dès le 15 novembre. Quentin Pauchet les avait rejoints le 24 novembre au sein du groupement tactique désert Lamy de l’opération Barkhane.

 

Par LePoint.fr
Publié le 29/12/2020 à 10:13 | Le Point.fr

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. Mes condoléances à la famille de ces enfants disparus trop tôt. Je suis d’autant personnellement touchée car le deuxième régiment de chasseurs de thierville fait partie des souvenirs heureux de mon enfance. Je me revois encore en train de marcher avec mes amis à la fermeture des boites de nuits de Verdun marcher jusqu’à thierville.

  2. Mes condoléances les plus attristées ainsi qu’à leur familles. Ils sont morts en faisant le sacrifice ultime: le don de leur vie au service de la Paix. Que Dieu leur fasse Miséricorde et les élèves au plus haut rang du Paradis Céleste. A leur familles déplorées, sachez qu’ils sont morts pour un cause noble et donc leur sacrifice n’est pas vain. Que Dieu renforce leurs parents, amis et connaissance dans la foi.
    Reposez en Paix, Vaillants Soldats tombés à la fleur de l’âge. Dormez en Paix. Soyez satisfaits de votre courte vie céleste au combien exaltante. Digne fils.

  3. My greatest condolence to families of young French soldiers plus citizens of France. As they see war is still another form of hell. Terrorists are becoming bolder plus more aggressive. We must answer in kind with overwhelming firepower. Like all who fight in our behalf they must not die in vain.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  4. IMPOSSIBLE A IMAGINER ET COMPRENDRE!

    1 FILS DE PAYSAN FRANCAIS, LA PAUVRETE APPELLE SOUS LES ARMES!

    1 FILS D ARMENIEN, LA PAUVRETE DES L EST APPELLE SOUS LES ARMES!

    1 METISSE HYBRIDE, LE FILS HYBRIDE DEBOUSSOLE, SOUS LES ARMES!

    VOILA EN DEUX METRES CARRES, LA REALITEE DE LA REPUBLIQUE ARMEE!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here