Soutien aux forces de sécurité intérieure du Mali : Eucap Sahel Mali fait le bilan d’un an d’activités

0

15 janvier 2015 15 janvier 2016, la Mission civile de l’Union européenne au Mali « Eucap Sahel Mali » a fêté, hier jeudi 14 janvier 2016 à l’école de Maintien de la paix, sa première année de participation aux efforts  de la reforme des forces de sécurité intérieure au Mali. A l’heure du bilan, plus de 700 agents de la gendarmerie, de la garde et de la police formés, la détermination de l’effectif exact des agents des forces intérieures en cours et plusieurs actions visant à rétablir la confiance entre les populations et les forces de sécurité intérieure. Des résultats indispensables pour la modernisation du secteur réalisés en un laps de temps et appréciés par toutes les parties (les pays membres de l’Union européenne  et les autorités maliennes) qui risquent de  valoir un prolongement du mandat de la mission de deux à quatre ans.

Ce premier anniversaire d’Eucap Sahel Mali a été marqué par plusieurs activités. Il a commencé d’abord par un point de presse avec les journalistes qui a été suivi par une cérémonie d’anniversaire à laquelle ont pris part deux ministres de la République venus témoigner la satisfaction des autorités maliennes pour l’excellent travail abattu par la mission.  Il s’agit du ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, le Col. Salif Traoré et le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mme Sanogo Aminata Mallé. Au cours de ces deux cérémonies, l’occasion a été saisie par le chef de la mission, Albrecht Conze de dresser le bilan de l’année écoulée et de dégager les défis à relever en 2016.

En dressant le bilan de l’année 2015, Albrecht Conze dira que la mission a réussi un cycle complet de formations et de conseils dans un climat de confiance totale avec tous ses partenaires. « En 2015, Eucap Sahel Mali a formé 725 agents des forces de sécurité intérieure. Et une partie de ces formations a été faite avec la Minusma. La plupart des stagiaires ont reçu une formation de quatre semaines. Nos formations sont très recherchées et on se bouscule souvent pour l’avoir», a noté avec satisfaction le chef de la mission qui promet une consolidation de ces acquis. « Nos amis maliens nous ont rassuré sur la qualité du travail abattu. Mais ce n’est pas une raison de se reposer sur nos mérites. Nous allons continuer à consolider ce que nous avons commencé en 2015. Car, un jour nous allons partir et nous aimerions le faire avec la conviction qu’ils n’auront plus besoin de nous », a fait savoir Albrecht Conze.  Dans les acquis, aussi, figure le compte de l’effectif des agents de la garde nationale et de la gendarmerie effectué par la mission grâce aux soutiens du Canada. « Nous comptons faire la même chose avec la police avec l’appui des Etats Unis », a mentionné le chef de la mission qui trouve ces mesures indispensables et primordiales pour amorcer une vraie modernisation des forces de sécurités intérieures maliennes.  Selon lui, la mission a aussi organisé plusieurs rencontres avec les membres de la société civile dans le but de rétablir la confiance entre la population et les forces de sécurité intérieure.

Pour le ministre de la sécurité intérieure et de la Protection civile, c’est avec un véritable plaisir que le Mali a accueilli la mission européenne qui, selon lui, affiche une volonté réelle à participer à la reforme du secteur de la sécurité intérieure.

Les festivités de ce premier anniversaire de Eucap Sahel Mali se sont terminées par une remises de médailles  aux membres de la mission.

Youssouf Z KEITA

 

PARTAGER