«Ça finira mal»: Nicolas Sarkozy aurait durci le ton vis-à-vis d’Emmanuel Macron

3

Ayant jusqu’alors une relation «cordiale», Nicolas Sarkozy est de plus en plus critique vis-à-vis de la politique intérieure d’Emmanuel Macron, écrit Le Figaro en se référant aux entourages des deux hommes politiques. Selon le quotidien, l’ex-Président est convaincu que la situation actuelle «finira mal» pour l’actuel locataire de l’Élysée.

Depuis quelques mois, Nicolas Sarkozy «a durci le ton à l’encontre d’Emmanuel Macron», affirme Le Figaro en citant des élus qui ont récemment vu l’ancien chef de l’État.

Selon le quotidien, il a fait part de sa préoccupation concernant la crise des Gilets jaunes dès leur déjeuner du 7 décembre dernier en se montrant critique «sur l’incapacité de l’exécutif à restaurer l’ordre et à répondre à la crise sociale».Pour Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron s’y est très mal pris ces derniers mois avec le Grand débat qui n’en finit pas. Parmi les critiques formulées par l’ancien Président figure également le dernier remaniement opéré par l’exécutif.

Suite à la multiplication des actes antisémites, Nicolas Sarkozy a appelé le gouvernement français à faire preuve d’une «fermeté extrême», rappelle Le Figaro.

«Un certain nombre d’individus provoquent, insultent l’autorité de l’État, l’État doit répondre. Je suis sûr qu’il le fera, mais il faut le faire maintenant et avec une fermeté extrême […] c’est maintenant un problème d’autorité», a-t-il déclaré le 19 février lors du rassemblement contre l’antisémitisme.

À tel point que Nicolas Sarkozy en est convaincu, la situation actuelle «finira mal». «À un moment ça va se retourner, et la droite devra être prête», a-t-il prévenu.

Parallèlement, le quotidien souligne que Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron ont développé une relation «cordiale, respectueuse et républicaine». Le Président actuel a notamment consulté M.Sarkozy lorsqu’il s’apprêtait à publier, début mars, sa tribune sur la «renaissance européenne».

«Macron me consulte, ce n’est pas toujours le cas de ma famille politique… Il me traite bien», aurait alors déclaré l’ancien chef de l’État à un élu.

Ce dimanche, les deux Présidents, actuel et ancien, se sont rendus ensemble en Haute-Savoie, sur le plateau des Glières, lieu emblématique de la Résistance lors de la Seconde Guerre mondiale. Ce voyage s’inscrit dans la lignée des rencontres plus discrètes entre les deux hommes politiques qu’ils ont eues ces derniers temps, dont un déjeuner début juillet 2018, un dîner en octobre dernier ou encore un rendez-vous alors que la crise des Gilets jaunes avait déjà éclaté, en décembre, comme l’a indiqué la presse française.

Source: https://fr.sputniknews.com

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Un imbecile “president un terme” qui est devant la justice de son pays avant d’etre en prison veut parler a quelqu’un qui a gagne son mandate clairement, non Sarko reste un vrai malpropre!

  2. FAAROH NOIR! TOUS VIVAIENT BIEN AVANT LES ABRAHAMISTES MONDIALISTES MONOTHEISTES DES COUILLES.

    …LES DEUX FAUX-FRANCAIS SE CONSULTENT, AVEUGLES ILS FINIRONT MAL TOUS, PAS SEULEMENT EN FRANCE….LES PEUPLES DU MONDE DOIVENT OUVRIR LES YEUX DE LA CERVELLE FACE A CES MANGEURS D HOMMES ET D HUMANISME….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here