Coronavirus : Finalement, les enfants seraient de « tout petits contaminateurs », selon une étude

0

ÉPIDÉMIE Le retour à l’école pourrait être accéléré si ces résultats se confirmaient

Un virage à 180° sur le rôle des enfants dans la propagation de l’épidémie ? Il semblerait que ce soit bien le cas. Alors qu’ils ont été pointés du doigt au départ, les enfants ne seraient que de « tout petits contaminateurs », selon une étude portée par le professeur Robert Cohen, vice-président de la Société française de pédiatrie et relayée ce jeudi par Le Parisien.

Cette étude a été menée en Ile-de-France par 27 pédiatres du 14 avril au 12 mai sur 605 enfants. Robert Cohen affirme que les enfants de moins de 15 ans sont en réalité très peu contagieux : « Lorsqu’on identifie une personne contaminée et que l’on teste ses proches, on se rend compte que les enfants sont deux à cinq fois moins porteurs du virus que les adultes. »

Quelles explications ?

Comment expliquer ce résultat ? Le professeur avance plusieurs hypothèses dans Le Parisien : « Ils semblent avoir moins de récepteurs du virus sur leurs muqueuses nasales. Les enfants pourraient également être davantage protégés parce qu’ils ont déjà attrapé d’autres coronavirus : c’est l’immunité croisée. C’est comme s’ils avaient eu un entraînement. Plus anecdotique, on se demande si leur petite taille n’est pas un atout : on ne reçoit pas leurs postillons en pleine figure. »

Pour Robert Cohen, il faut donc accélérer le retour à l’école tout en continuant à renforcer le lavage des mains.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here