Espace du G5 Sahel : Les acteurs à pied d’œuvre pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes

0

L’hôtel Salam de Bamako a abrité, le lundi 26 juillet 2021, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du projet de Stratégie intégrée de la Jeunesse du G5 Sahel et son Plan d’actions 2021-2025 organisé par le centre HD (Dialogue Humanitaire). Cette stratégie assortie d’un plan d’actions a été élaborée après un long processus participatif a pour objectif d’apporter des réponses adéquates aux problèmes prioritaires auxquels les jeunes sont confrontés dans les pays du Sahel: emploi et formation professionnelle, développement durable, migration irrégulière, violence, problèmes de santé, d’éducation, d’insécurité, etc.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le représentant du Ministre de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction Citoyenne du Mal, Amadou Diarra YALCOUYE, en présence du Président de la Coordination des Conseils Nationaux de la Jeunesse du G5 Sahel, Abakar DANGAYA, du Représentant de la Délégation de l’Union Européenne, Olivier KI-ZERBO, du Représentant du G5 Sahel, Chef de Département Gouvernance, Mahamadou SAMAKE, des membres du Centre HD, des jeunes venus des cinq pays du G5 Sahel et d’autres personnalités. Selon le Président de la Coordination des Conseils Nationaux de la Jeunesse du G5 Sahel, Abakar DANGAYA, la jeunesse est aujourd’hui plus que vulnérable quand il y a le manque d’emploi et d’opportunités d’insertion socioéconomique, pendant que l’espace G5 Sahel fait face aux défis sécuritaires. A sa suite, le Représentant de la Délégation de l’Union Européenne, Olivier KI-ZERBO a fait savoir que la jeunesse est une priorité pour l’Union européenne. « Nous félicitons et encourageons les Gouvernements des pays du G5-Sahel, les organisations de jeunes et tous leurs partenaires pour les immenses efforts entrepris pour la promotion de la jeunesse et le développement des pays », a-t-il dit. Pour sa part, le Représentant du G5 Sahel, Chef de Département Gouvernance, Mahamadou SAMAKE dira qu’il y a l’urgence de répondre à la problématique Jeunesse dans une conjoncture de COVID-19 qui, au delà de la crise sanitaire, a engendré une crise économique et une crise sociale. Quant au Secrétaire General du Ministère de la Jeunesse et des Sports, chargé de l’Instruction civique et de la Construction Citoyenne du Mali, Amadou Diarra YALCOUYE, il a indiqué que l’espace du G5 Sahel connaît une situation socioéconomique et culturelle marquée par des contraintes importantes liées à l’insécurité, à la pauvreté, au chômage massif et endémique, à la croissance démographique rapide, à l’analphabétisme, à l’inadéquation de la formation, au développement de l’extrémisme violent et du terrorisme, à l’amplification de l’incivisme et à l’augmentation de la consommation de stupéfiants en milieu-jeunes. En outre, il a mis l’accent sur les effets néfastes du changement climatique, la migration irrégulière qui sont autant de défis auxquels sont confrontés les jeunes des pays membres du G5 Sahel. « La présente stratégie intégrée, soumise à votre approbation, fruit d’un long mais nécessaire processus et qui entend répondre aux défis de l’heure et du futur, s’articule autour de cinq axes stratégiques à savoir : la promotion de l’autonomisation et de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes ; la promotion de la culture de la paix, des droits humains et de la citoyenneté ; la promotion de la culture et du sport ; le renforcement de la gouvernance et du financement des politiques de jeunesse ; le développement du partenariat stratégique et des mécanismes de coordination », a conclu le représentant du ministre.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here