Le Sénégal va supprimer le poste de Premier ministre pour adopter un régime présidentiel

6

Le Sénégal va supprimer le poste de Premier ministre pour adopter un régime présidentiel dans le cadre d’une réforme constitutionnelle, d’après les médias.

Le Président sénégalais Macky Sall, réélu fin février pour un nouveau mandat de cinq ans, a reconduit samedi son Premier ministre sortant, Mahammed Boun Abdallah Dionne, le chargeant de préparer la suppression du poste du chef de gouvernement pour adopter un régime présidentiel, a annoncé la présidence sénégalaise.

«Le chef de l’État a jugé approprié de reconsidérer le niveau intermédiaire de transmission gouvernementale que constitue la fonction de Premier ministre, pour être lui-même au contact direct avec le niveau administratif […]. Le Président de la République a décidé de nommer un Premier ministre qui, cumulativement avec ses charges, assumera les fonctions de secrétaire général de la présidence de la République», a indiqué Maxime Jean Simon Ndiaye, ministre-secrétaire général du nouveau gouvernement.

Selon M.Dionne, la réforme «passera par la suppression de l’échelon intermédiaire de Premier ministre».

​Le gouvernement sera ainsi directement dirigé par chef de l’État, au pouvoir depuis 2012.

M.Dionne a en outre été nommé secrétaire général de la présidence et cette fonction «prendra le dessus» après la disparition du poste de Premier ministre, a-t-il expliqué.Ce n’est pas la première fois qu’un Président du Sénégal supprime le poste de Premier ministre. Léopold Senghor et Abdou Diouf l’ont fait après la crise de 1962, avec l’éviction de Mamadou Dia, alors président du Conseil et en 1983, avec le départ d’Habib Thiam.

Source: https://fr.sputniknews.com

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. je pense qu’il faut supprimer tous les postes de ministres. l’élection au suffrage universel, partout au monde, a montré que les ministres ne sont rien. ils sont justes des marionnettes entre les mains du président.
    si on doit les garder, je propose que cela soit assorti des garanties, notamment le nombre de ministres, leur profil et missions institutionnalisés.
    les ministres ne seront plus nommés par le président, mais par un organe indépendant, qui, sauf incompétence avérée, transcende le mandat du président, choisis uniquement parmi les fonctionnaires de l’état.
    comment un seul homme peut décider, en tout cas dans le système français, de nommer à la pelle?
    même les soi-disant députés ne représentent pas le peuple.
    ce que veut le président, c’est la seule qui passe.
    en france, où l’élection a reconduit la monarchie, on compare un président élu à un roi. triste non!
    l’état, avec les connaissances acquises de nos jours, n’a plus besoin de président, des députes, de ministres, les fonctionnaires recrutés suffisent pour gérer; nous avons maintenant plusieurs corps de contrôle qui doivent nous éviter de jeter l’argent du public dans les procurations par élections.

  2. King, j’abonde plutot pour un poste de ice-president elu au meme titre que le president. Tu sais tres bien que nos premiers ministers n’ont de pouvoir que ce que les presidents veulent leur accorder! Je crois que les reflexions de WRS sont tres pertinentes!

  3. Je me demande si Macky va dans la bonne direction avec cette réforme. Ce que je tiens à saluer, c’est le courage des sénégalais à réformer. Il est le principal moteur du progrès.

  4. Cela fait des années que je dis que le poste de 1er ministre das nos pays est une abbération !!!
    Je vois que le macky sall suit nos recommandations !!!!

    Ceci est une bonne nouvelle !!!

    Pour ceux qui doutent encore au mali, je vous rappelle 3 points extremement important pourquoi le poste de 1er ministre est inutile dans nos états :

    1. Nos états fonctionnent comme des régimes présidentiels à l’américaine, même si on copie bêtement le model “inadapté” français…
    Parce que dans nos pays, le président a le 1er et le dernier mot.
    Donc mettre un intermédiaire comme le 1er ministre est une perte de temps ! Cela multiplie les voix pour rien… Et c’est inefficace !!!

    2. Supprimer la primature permet d’économiser énormement d’argent !!! Ce budget de fonctionnement peut aller dans d’autres secteurs : armée (très important dans un pays en guerre comme le mali, l’agriculture, l’enseignement technique …)

    3. Pour mieux contrôler l’action du président: 1 fois pas an, le président doit se presenter devant une commision qui reunit des parlementaires, des voix de la société civile, le chef d’état major, les gouverneurs de région pour répondre à leurs questions concernant sa politique

    Bref, il est temps que nos politichiens deviennent automone et se demarque du modèle français, pour adopter des règles de gestion mieux adapter à nos pays !
    Bravo à Macky Sall !!!

    Le mali doit suivre l’exemple du Senegal !

    PS:
    Nous ne sommes pas des sectateurs aigris, lorsqu’un de nos présidents, que nous critiquons très souvent, prend une bonne meseure : nous avons l’honnêteté intellectuelle de le reconnaître !

  5. De nos jours c’est risqué pour un Président de la République de truster tous les pouvoirs. Si le Président se trouve exposé en cas de crises sociales ou politiques, le Premier Ministre pouvait servir de bouclier au Président. Plutôt que de demander la démission du Président, les Opposants ont auront tendance à demander celle du Premier Ministre. Pour calmer la situation ( du moins pour un temps ) dans le pire des cas le Président peut changer de Premier Ministre. Mais dans un Régime présidentiel ça va pas être simple, le Président est directement pris pour cible. Trop de Pouvoir, trop de travail…, attention au ” berna-out “, Monsieur le Président.

  6. Une tres mauvaise idee. Ou on a un President et un Vice-President ou on a un President et un Premier Ministre, les responsabilites sont tres tres lourdes pour une seule personne a gerer quelque soit sa force, son courage et son intelligence et en case d’absence ou d’incapacite du President que va t-il se passer? Si Senghor a fui Mamadou Dia ou Abdoul Diouf qui a fui Habib Thiam c’est suite a des crises repetees de personalites et des doutes entre le President et le Premier Ministre, alors une anomalie ne doit pas pousser Macky a une decision qui n’est pas bien reflechie et va ralentir les decisions donc le developpement du Senegal.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here