Culture de la paix : L’Unesco met plus d’un milliard de F CFA à la disposition du PNCP

0
UNESCO

Fidèle à sa mission de la consolidation des fondations de la réconciliation nationale, le ministère de la Réconciliation et de la Cohésion sociale sollicité ses partenaires pour le finalement du Programme national pour la culture de la paix (PNCP). L’Unesco s’est manifesté.

A peine ouverte, la table ronde des bailleurs de fonds pour le Programme national pour la culture de la paix a fait une belle moisson. Le principal partenaire du projet, l’Unesco, a annoncé une contribution d’un montant d’un milliard soixante millions F CFA sur 18 mois. Le représentant du bureau de l’organisation à Bamako, Hervé Huot Marchand, en a fait la promesse.

Selon lui, la recherche de la paix est une mission essentielle et continue de l’Unesco, qui le proclame dans son propre Acte constitutif. “C’est donc en toute logique, et avec beaucoup d’engagement, que nous heureux d’accompagner le ministère de la Réconciliation nationale dans son effort de recherche de la cohésion sociale et du mieux vivre ensemble entre tous les Maliens”, a-t-il lancé. Et de louer les efforts accomplis par les autorités maliennes pour que le pays retrouve sa cohésion et son unité d’antan.

A en croire M. Marchand, l’Unesco est consciente des efforts que le gouvernement et tout le peuple du Mali ont déployé par la participation massive et inclusive de toutes les couches sociales à la signature de l’accord pour la paix et de réconciliation nationale, en mai et juin 2015, pour pérenniser la paix nationale.

Le secrétaire général du ministère, Attaher Ag Iknan, dira ce projet permettra d’ancrer le processus, asseoir une paix durable et prévenir les conflits et menaces. Selon lui, la réalisation du PNCP nécessite des ressources importantes à mobiliser pour lesquelles les partenaires sont sollicités.

“Nous espérons que des engagements seront pris dans ce sens à l’issue de nos travaux. Investir dans la culture de la paix ne serait jamais de trop et investir dans la culture de la paix au Mali, c’est investir dans la culture de la paix en Afrique et dans le monde”, a-t-il souligné.

Pour cette table ronde des bailleurs de fonds, le département de tutelle attend plus de résultats. En premier lieu la mobilisation du gouvernement et des PTF pour le PNCP. De plus, les PTF ont identifié leurs centres d’intérêt et fixé leur participation financière.

A. M. C.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER