Processus de paix : Ce qui va changer dans les jours à venir

14
L’avenir politique au Mali : L’ECOUTE ET L’ENTENTE

Le processus devrait amorcer une nouvelle dynamique avant les élections générales de 2018. Paris presse Bamako pour un changement de cap.

En panne, le processus de paix tarde à se concrétiser sur le terrain. Et la communauté internationale qui est garante de son application n’a jusqu’ici pu apporter la solution. Elle a eu du mal à appliquer les sanctions contre les auteurs de la lenteur et des obstacles à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Les pressions qu’a tenté d’exercer Paris sur Bamako n’ont pas pu également  influer sur le processus. Par exemple, l’échec de la révision constitutionnelle qui devrait suivre une batterie de reformes en faveur du retour de la paix.

Le financement de 9 milliards de la banque mondiale pour réinsertion des ex-combattants n’a impacté sur le processus de cantonnement et de désarmement qui n’a pas évolué de nos jours. S’il y’a eu des avancées c’est seulement de la composition des structures en charge de l’application de l’accord : comité de suivi de l’accord (CSA) et ses sous-comités, les commissions DDR, les autorités intérimaires et plus ou moins la commission vérité, justice et réconciliation.

Face à telle inertie, les responsabilités sont partagées. Les groupes armés qui refusent de se désarmer, la Minusma qui a réduit ses actions, la communauté internationale qui n’a pas respecté tous ses engagements et l’Etat malien qui manque de ressources pour mener à bien ses missions de chef d’orchestre.

Pour beaucoup d’observateurs, il faut aller vite dans l’application de l’accord notamment le désarmement. A ce niveau, l’ancien Premier ministre n’a pas brillé et il a laissé la situation pourrir. Et les différentes rencontres avec les groupes armés n’ont pas permis de s’accorder sur une date.

Nouvelle méthode

Son départ est perçu par Paris comme une occasion de changer de méthode. En visite au Mali, la ministre française des Armées,  Mme Parly intervient, au lendemain de la nomination d’un nouveau Premier ministre malien en la personne de Soumeylou Boubèye Maiga, après la démission surprise de l’ensemble du précédent gouvernement, sonne comme un nouveau départ dans l’accélération de la mise en œuvre de l’accord. “Ce changement de gouvernement a vocation à permettre l’ouverture d’un  dialogue plus large, c’est ce que le président IBK sait qu’il doit faire car c’est une condition sine qua non du retour progressif à une situation stable  au sein du Mali. Aujourd’hui ce n’est pas le cas”, a-t-elle laissé entendre. Sa visite au Mali est perçue également comme une autre pression de Paris sur Bamako.

Nos sources font cas de l’implication d’un chef d’Etat d’un pays de la sous-région qui a rencontré la semaine dernière des responsables des groupés armés sur la nouvelle donne.

En annonçant une loi d’entente nationale, IBK confirme l’empressement de la communauté internationale à voir l’application de l’accord se matérialiser avant les élections de 2018.

Alpha Mahamane Cissé

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

  1. Paris presse Bamako pour un changement de cap…..

    Son départ( AIM) est perçu par Paris comme une occasion de changer de méthode…..

  2. Le Mali veut la paix et la stabilite’ mais n’ayons pas peur de dire que les actions du president IBK doivent etre accompagne’es d’un soutien international sans faille, pour aboutir a’ une pacification totale du Mali.
    Ceux qui combattent le Mali sont venus d’ailleurs avec leurs armes. Certains parmi eux sont originaires du Mali mais ils n’ont pas la nationalite’ malienne. le commandement militaire du MNLA est de cette categorie. Ils sont …. militaires et… libyens et disposent toujours des armes acquises de la Libye. Ils ont signe’ un accord secret avec le gouvernement Sarko. L’etat etant une continuite’, les dirigeants de la France qui ont herite’ de la situation, cherchent toujours la meilleure solution.
    En analysant la composition du nouveau gouvernement malien, il devient evident que le probleme ne vient pas du manque de place autour de la table des decisions importantes pour le Mali. Vous me permettrez de vous rappeler quelques noms et des postes qu’ils occupent:
    Boubey: Premier Ministre
    Boubou: Finances
    Ag Erlaf: Administration Territoriale
    Hamidou: Justice
    Mohamed El Moctar: Reconciliation
    Maouloud: Emploi
    Ag Ibrahim: Developpement Industriel
    Nina Wallet: Artisanat
    Moulay: Transport
    Il est absolument clair que le nord de notre faso a eu plus que sa part au niveau du gouvernement. Celles et ceux qui continuent a’ insister sur la federation, sont majoritairement les anciens des bataillons de Kadafi qui ne savent pas la’ ou’ aller. Ils ne veulent pas d’une reconciliation qui peut signifier une condemnation a’ mort pour eux. Ce sont eux qui poussent des touareg qui sont authentiquement maliens a’ insister sur la federation qui pourra bien aboutir a’……. l’independance des futures regions federales du nord.
    Nous avons egalement les vendeurs de drogue/cocaine qui font des millards de dollars a’ partir de leurs commerces illegaux. Ils sont arme’s et ils engagent les services des anciens militaires a’ la retraite de certains pays africains. Ces gens veulent l’anarchie au nord afin de pouvoir mener tranquillement leurs activite’s.
    Les djihadistes venus principalement de l’Algerie sont a’ la recherche de leur paradis. Pour eux, ledit paradis passe l’installation de la peur dans les coeurs et les esprits des maliennes et des maliens et le commerce illegal du riz, du sucre et des cigarettes.
    To make a long story short, le Mali en general et le nord en particulier sont victimes d’une situation impose’e de l’exterieur. Il va sans dire que Boubey qui a dirige’ la SE, la Defense a’ deux reprises, les Affaires Etrangeres et le SG de la presidence, a une bonne comprehension de la situation en face de lui mais est-ce qu’il a la solution magique? Je tends a’ croire qu’il connait la solution. Ma question devait etre: Est-ce que le nouveau PM peut appliquer la solution qu’il faut pour le Mali? Ma reponse est oui s’il a le soutien de la FRANCE, DES USA, DE L’ALGERIE, DU MAROC, DE LA MAURITANIE, DE LA CEDEAO ET DE L’ONU!!!!! On peut nommer 100 premiers ministers et 1000 ministers sans resoudre le probleme. Le Mali fait face a’ une situations ou’ les enjeux sont importants et les interets sont a’ la fois grands et… contradictoires. LE SALUT DE NOTRE FASO PASSE PAR SA CAPACITE’ DE TROUVER L’EQUILIBRE A L’INTERIEUR DU MALI ET L’EQUILIBRE DANS SES RELATION INTERNATIONALES (COMMENT REPONDRE AUX SOUCIS LEGITIMES DE L’ALGERIE SANS MECONTENTER LA FRANCE. COMMENT RESTER AMI DU MAROC SANS MECONTENTER LES MEMES ALGERIENS. COMMENT REPONDRE AUX DOLEANCES DES TOUAREG MALIENS ET INTEGRER LES TOUAREG ORIGINAIRES DU MALI VENUS DE LA LIBYE. COMMENT RESTER INSCRIT A’ 100% DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL SANS INQUIETER LES MUSULMANS MALIENS QUI REPRESENTENT 90% DE LA POPULATION TOTAL DU MALI.
    Mes amis, la mission du president n’est pas facile. Je vous conseille de continuer a’ le soutenir.
    PM Boubey Maiga, il y a des considerations internes sur lesquelles nous ne pouvons pas fermer nos yeux. Je vous conseillerais de dissoudre votre parti au sein du RPM pour faciliter le travail du president.
    ALLH KA BE’ SON HAKILI GNOUMAN NA!!!!!

    • Qu’est ce wui n’a pas ete dit? Je crois que TOUT.
      Nos politichiens ne changeront jamais et c’est le devoir absolu du peuple de les ramener a l’ordre par tous les moyens necessaires. Mais helas le peuple malien lui meme est son propre ennemi.

      A suivre…………

  3. Ce qui peut amener un changement dans le processus de paix est la vérité et la vérité est à trouver dans les causes de la toute rébellion. L’echec Sera l’adoptio d’un fédéralisme , Voulu par certain, qui va conduire à une rébellion du sud car risque d’etre une dictature d’une minorité qui se dit blanche sur une majorité que cette minorité qualifie de noire comme ce fût le cas en Afrique du Sud

  4. comrades so call Peace Process which possess continuous commitment of murder of members of Mali Army plus citizens of Mali by AZAWAD terrorists/jahadists is not peace plus we should be deeply deeply offended by anyone who characterize such condition as one of peace. Moreover, we should confront those who speak such lies plus we should point to murderous deaths by AZAWAD terrorists/jahadists as proof that person lie. We do not need nor should elect liars as leaders. To lie about or ignore conditions causing death of our comrades is unforgiveable act plus should be treated by all Buntu(negroid) as so.

    MOUSSA COULIBALY AS PRESIDENT OF MALI 2018.

    Very much sincere, Henry Author (people of books) Price Jr. aka Obediah Buntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

    • Brother Kankan, the situation is more complicated than you think. I strongly advise Moussa Coulibaly against running for president. As the late president Lincoln stated: “… United we stand! Divided we fall!” Malians must stay united behind the current president IBK.

  5. La volonté du président IBK d’aller à la paix est affichée depuis sa prise de fonction en 2013. L’accord de paix de 2015 a aujourd’hui a connu de notables avancements. Cependant force de croire que sa mise en œuvre est très laborieuse et lente d’où la nécessite de lui donner un nouveau souffle avec cette loi d’entente nationale qui est une recommandation de la conférence d’entente nationale.

    Comme le dit le président IBK lui-même, pour le Mali aucun sacrifice n”est de trop. Cette loi d’entente nationale permettra la réinsertion des combattants qui déposeront sous certaines conditions. Prions ensemble que cette volonté affichée du président IBK soit réalisable car dans ce pays tout le monde ne défend que son intérêt personnel.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. “En panne, le processus de paix tarde à se concrétiser sur le terrain” mais dites-le c’est IBK qui est en panne purement et simplement, le gars est incompetant, c’est clair et c’est net, que voulez-vous de plus, IBK est fini, il faut trouver une alternative.

    • Quelle est l’alternative? Dîtes le nous car on entend ici et là alternance sans que quelqu’un nous dise qui pour remplacer IBK.

  7. De toutes les façons la seule solution valable actuellement pour le Mali est la prise de conscience collective de nos dirigeants. Finir avec toutes formes de laxisme en mettant sur la table le langage de la vérité. Tant que les dirigeants mentirons, ce pays ne serait pas stable.

    • Les dirigeants sont combien dans ce pays? Il faut plutôt que les maliens oublient leur égocentrisme et pensent à l’intérêt général de la nation. C’est ça la solution. Sinon tous les présidents du monde au Mali ils échoueront.

  8. NOUS les maliens cette année la sanction est devant nos portes tous les jeunes maliens doivent mobilier pour chasser de MNLA – CMA et HCUA hors du MALI

  9. La volonté du président IBK d’aller à la paix est affichée depuis sa prise de fonction en 2013. L’accord de paix de 2015 a aujourd’hui a connu de notables avancements. Cependant force de croire que sa mise en œuvre est très laborieuse et lente d’où la nécessite de lui donner un nouveau souffle avec cette loi d’entente nationale qui est une recommandation de la conférence d’entente nationale.

    Comme le dit le président IBK lui-même, pour le Mali aucun sacrifice n”est de trop. Cette loi d’entente nationale permettra la réinsertion des combattants qui déposeront sous certaines conditions. Prions ensemble que cette volonté affichée du président IBK soit réalisable car dans ce pays tout le monde ne défend que son intérêt personnel.

  10. 2018 sera marquée dans l’histoire comme le début de la grande révolte des noirs du monde entier contre le racisme hypocrite des français en Afrique noire. Boycottez tous les produits et services français et chassez tous les français d’Afrique !
    Veuillez partager le message sur les résraux sociaux.
    @@@@@@
    Anti Français
    1 Jan 2018 at 11:37
    La France fait tout le temps le contraire de ce qu’elle prétend faire. C’est le pays le plus raciste, le plus fasciste, le plus naziste, le plus hypocrite, le plus lâche et le plus nuisible de la planète.
    Regardez comment ils maltraitent les noirs en France tout en affirmant sur tous les toits du monde que les noirs africains francophones sont les amis de la France. Combien de noirs ont été sodomisés par la police française en France ?
    Combien d’enfants maliens, centrafricains, ivoirien, gabonnais et d’autres pays africains sous occupation militaire française, sont régulièrement victimes de toutes sortes d’abus sexuels de la part l’armée de Pd et de pédophiles française ?
    Combien de noirs africains ont été massacrés par des dictateurs imposés et protégés par la France en Afrique ?
    Combien de noirs africains sont massacrés dans les sales guerres que mène la France en louche contre les noirs africains ?
    Jeunesse africaine, révoltez vous et chassez tous les cafards rougeâtres français d’Afrique avant qu’ils ne parviennent à vous exterminer tous !
    Les français ne veulent pas de vous en France, donc chassez les de votre continent et boycottez tous les produits et services français. Ne les permettez plus d’exploiter vos immenses ressources naturelles pour alimenter leurs usines qui donnent du travail aux blancs et laissent les noirs dans la misère, la famine, l’esclavage et la mort en méditéranée.
    SVP partagez largement sur les réseaux sociaux:

    Comme les racistes français disent que la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde, alors la jeunesse consciente d’Afrique leur répond que l’Afrique ne peut pas continuer à recevoir toute la merde produite par la France !!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here