Soldat français tué au Mali: l’armée cherche à mieux sécuriser les véhicules

1
Attaque terroriste à Ouagadougou: derniers bilans et réactions
Des soldats français se positionnent face au Splendid Hôtel à Ouagadougou, le 16 janvier. © REUTERS/Stringer

Un soldat français a été tué mardi 12 avril par l’explosion d’une mine contre son véhicule dans le nord du Mali, où la France intervient militairement depuis début 2013. Il s’agit du 15e soldat français tué depuis le début de l’intervention militaire au Mali. Trois autres militaires français ont été blessés lors du même incident. Les mines constituent aujourd’hui le principal danger auquel sont confrontés les militaires français.

Depuis août 2015, près d’une dizaine de véhicules de l’armée française auraient sauté sur des mines ou des engins explosifs artisanaux. Selon les médias maliens, dont les bilans sont en partie confirmés par l’état-major français, un véhicule de Barkhane avait déjà sauté le 25 mars dernier près de Gao ; un autre le 14 février à Kidal, alors qu’une patrouille des forces spéciales (VPS) avait sauté sur une mine dans cette même ville de Kidal, quelques mois plus tôt, conduisant à la mort d’un commando de COS rapatrié en France.

Dans toute la zone d’opération de la force Barkhane c’est le Nord du Mali qui reste le secteur le plus dangereux. Ce mardi 12 avril, c’est un convoi logistique qui a été visé. Parti de Gao, il se rendait à Tessalit, pour ravitailler les quelque 250 soldats français régulièrement présents sur cette base opérationnelle de l’extrême-nord du pays.
Soixante véhicules progressant lentement sur une route difficile, une cible facile à repérer. C’est le blindé de tête qui a sauté contre une mine à quelques kilomètres du camp de Tessalit. L’utilisation d’engins enfouis dans le sol est devenu l’un des modes d’action privilégié des jihadistes qui opèrent dans la région.

……Lire la suite sur rfi.fr

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Throughout history little have changed about the best way to deal with terrorists. You have to sanction them in everyway in order to achieve the first essential toward achieving peace which is to disarm them where thereafter productive talks may take place free of coercion. To pursue by any other means in exercise in futility or/plus to promote your eventual defeat where there was victory.
    In war against terrorists war courtesy should not be extended for certain terrorists do not extend like courtesy they do only what they believe will someday end at victory for them for us to do differently is to make our war costly financially plus in lives.
    In short we have to make terrorists plus those who support them totally responsible for their livelihood free of contributions from us including food. Yes food. It is in your best interest not to feed those who at ability to do so will destroy you.
    Let us not be fools. Had our French comrades taken such approach it is likely thy would now be much safer in Mali.
    Keep it real.
    Peace piece.
    Very sincere,
    Henry Author Price Junior
    AKA
    Obediah Buntu IL-Khan
    AKA
    Kankan

Comments are closed.