À mon Cousin Roi

0

Comment ferons nous cher cousin pour entendre la voix de la raison et rester sur les sentiers de la mission promise au peuple quand des quarte coins du pays tout est étouffé par le son des tam-tams louangeurs.

Comment nous retrouver quand tout le monde nous dit parfait et qu’emporté par tant de louanges nous noms surprenons, modeste sorti d’entre les modestes à nous mirer dans notre queue tel un paon.

N’entends – tu donc pas ce silence assourdissant sourdre de nos écoles, de nos facultés, qui de là ou se dessine l’avenir de tes amis, les jeunes ?
Cousin roi,  j’ai peur et je rase les murs quand je croise cet autre compressé depuis plus de quinze ans bientôt et qui passe ses journées à scruter les murs du trésor  espérant  sur quelque 5%  de ce que l’Etat ne cesse de lui promettre.

J’ai peur Cousin Roi de te voir entouré que de Courtisans en lieu et place de conseillers.

Alors parle nous de notre quotidien non pas du prix du millenium de la bonne gouvernance décerne par des gens venus  d’ailleurs avec d’autres  repères, non parle nous de l’avenir  de nos enfants à nous les démunis qui ne pouvons assurer de bourse  à l’étranger à notre progéniture fusse -t– elle dorée.

Touré St Clair

Commentaires via Facebook :

PARTAGER