Création de la Fédération des États du Sahel et Autour du Sahel : Proposition pour voir plus loin que le G5 Sahel étendu à la CEDEAO et appuyé par l’Alliance Sahel

11

Lettre ouverte en ligne adressée au Président du conseil de sécurité de l’ONU, au Secrétaire Général de l’ONU et son représentant au Mali, aux Présidents des pays membres du G5 Sahel, au Président de la commission de la CEDEAO, aux pays de la CEDEAO, aux partenaires (Alliance Sahel, Japon, …) du G5 Sahel, à l’Algérie, à la Libye, au Président du Mali, aux Premiers Ministres des pays de la zone sahel, aux Ministres des affaires étrangères des pays de la zone sahel, aux Ministres du plan des pays de la zone sahel, aux points focaux du G5 Sahel, au CSA, au Ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, au Ministre de la réconciliation nationale, au Ministre de la défense, au Ministre de la sécurité et de la protection civile, au CNCA, aux partis politiques, à tous les Nigériens, à tous les Maliens, à tous les Partenaires (ONU/MINUSMA, BARKHANE, …) et aux médias.

Etant un prototype du Sahélien, de Père Malien et de Maman Nigérienne, et membre de la société civile, je suis heureux d’avoir proposé aux états de la zone sahel et à leurs partenaires :

(1) En 2010/2011, la création du G7 Sahel devenu G5 Sahel par la non-participation de l’Algérie et de la Libye,
(2) Le 08 décembre 2018, la création de la fédération des états du sahel et autour du sahel.

Appuyé par des centaines de milliers, voire des millions, d’internautes sur les réseaux sociaux et sur internet, j’avais proposé aux chefs d’Etats de la zone sahel et à leurs partenaires, la création, en 2025, de la fédération des états du sahel et autour du sahel.

Les partenaires, à travers l’alliance Sahel et d’autres qui s’ajouteront, comme le Japon, aideront pour une réelle montée en puissance du G5 Sahel et son extension pour intégrer graduellement les pays de la CEDEAO mais aussi le Tchad (qui est déjà membre du G5 Sahel), la Mauritanie (déjà membre du G5 Sahel) et le Cameroun.

L’enjeu principal étant la lutte contre le terrorisme dans la zone sahel (qui est la plus exposée) en évitant qu’il se répande ou impacte ailleurs, il serait mieux de se concentrer sur le G5 Sahel et, en 2025, sur la fédération des états du sahel et autour du sahel.

Cette dernière doit intégrer graduellement la fédération des états (de la CEDEAO qui le souhaitent) de l’Afrique de l’Ouest en plus du Tchad, de la Mauritanie et du Cameroun.

Ainsi, en plus de ces trois derniers pays, la fédération des états du sahel et autour du sahel, que je propose de créer en 2025, intégrera graduellement la fédération des états de l’Afrique de l’ouest que souhaite créer, à long terme, la CEDEAO.

1. G5 Sahel : Enjeux et Paternité de l’idée, de la proposition et de l’initiative

Les ENJEUX du G5 SAHEL sont, entre autres, la lutte contre le terrorisme et l’insécurité ET son utilisation des technologies au service du développement durable, de la sécurité et de la paix en mettant en avant le QUARTET sécurité, développement, paix et justice.

Sa stratégie d’évolution doit prendre en compte le quartet précédent.

La zone sahel doit participer activement à l’intégration sous régionale, régionale et mondiale.

Pour ce faire, ses membres, en particulier ceux du G5 Sahel, doivent œuvrer pour son intégration optimale aux niveaux sous régional (zone sahel), régional (CEDEAO, africaine, …) et mondial.

En 2010/2011, Dr Anasser Ag Rhissa avait proposé aux chefs d ‘états de la zone sahel et à leurs partenaires un programme/projet communautaire intégré pour la lutte contre l’insécurité et le terrorisme dans la zone sahel.

En juillet 2011, Dr Anasser Ag Rhissa avait rencontré ATT à Koulouba, auquel il avait proposé, pour le Mali et les pays de la zone sahel, ce programme/projet communautaire intégré pour la lutte contre l’insécurité et le terrorisme dans la zone sahel : ATT avait retenu ce programme/projet pour le Mali et avait promis de le promouvoir au niveau de ses pairs de la zone sahel.

Le 13 février 2018, Dr Anasser Ag Rhissa a écrit, publié sur internet/facebook et contacté la gouvernance du G5 Sahel, assurée, en 2018, par le Président Nigérien, pour réclamer la paternité de l’idée, de la proposition et de l’initiative G5 Sahel.

La lettre ouverte adressée en ligne aux chefs d’états de la zone sahel est intitulée :

Dr Anasser Ag Rhissa réclame la paternité de l’idée, de la proposition et de l’initiative G7 Sahel devenue G5 Sahel.

Ayant contacté Dr Anasser Ag Rhissa pour cette réclamation depuis mars 2018 et leur ayant fourni les preuves et le programme/projet qu’il avait envoyé en 2010/2011 aux chefs d’états de la zone sahel pour la lutte contre l’insécurité et le terrorisme dans la zone sahel, elle est en cours de traitement avec des signaux positifs pour son dénouement.

En 2018 et en début 2019, j’ai rencontré plusieurs responsables du G5 Sahel au Niger à propos de cette réclamation, en particulier le conseiller principal du Premier Ministre du Niger chargé du G5 Sahel à la demande de ce dernier, la ministre chargée au Niger du G5 Sahel et le point focal au Niger du G5 Sahel.

Ils m’ont félicité pour cette proposition du G5 Sahel tout en disant qu’à l’époque plusieurs acteurs parlaient de cette idée mais la mienne à l’avantage d’être documentée et envoyée aux chefs d’états de la zone sahel tout en ayant fait à l’époque un renforcement de capacité sur cette initiative de création du G5 Sahel et la sécurisation du sahel, en particulier au Niger, au Mali et au Burkina Faso.

Après la proposition de création du G5 Sahel, tout en rappelant ma réclamation de la paternité du G5 Sahel, j’ai proposé, le 07 décembre 2018, la création d’une fédération des états du Sahel et autour du Sahel.

Le Président en exercice du G5 Sahel de l’époque, le Président Nigérien, a envoyé le dossier à son conseiller diplomatique que j’ai rencontré en présence d’un autre ministre conseiller du Président.

Tout en me félicitant pour la proposition que j’ai faite du G5 Sahel, concernant la fédération, il pense qu’il faut une action inter-gouvernementale à partir de ma proposition.

Il a par la suite envoyé le dossier, avec des recommandations, au Président en exercice du G5 Sahel en 2018 qui était Mahamadou Issoufou.

Ce dernier l’a probablement introduit dans les dossiers de passation de service au nouveau président en exercice du G5 Sahel en 2019 qui est le Président du Burkina Faso.

Je souhaite maintenant un traitement diligent de cette réclamation de ma paternité du G5 Sahel et la suite donnée pour ma proposition de création de la fédération des états du sahel et autour du sahel en tenant compte de la CEDEAO.

2. Intégration optimale aux niveaux sous régional (zone sahel), régional et mondial

2.1. Montée en puissance du G5 Sahel : devenir G7 Sahel, S’autofinancer ET créer des alliances

La vraie montée en puissance du G5 Sahel, c’est de devenir, comme le proposait Dr Anasser Ag Rhissa, G7 Sahel, ET de s’autofinancer à terme.

D’ici là, jusqu’en février 2020, il pourra fonctionner comme une entité sous la MINUSMA (sous le chapitre VII de la charte de l’ONU) qu’il contribuera à rendre efficace et qui l’aidera financièrement.

G5 Sahel DOIT EVOLUER, AUTANT QUE POSSIBLE, EN G7 SAHEL, INTEGRER LA CEDEAO ET DEVENIR AUTONOME PAR SON AUTOFINANCEMENT

D’ici trois ans, étendre le G5 Sahel aux membres de la CEDEAO qui le souhaitent :

(1) Se focaliser sur le quartet sécurité, développement, paix et justice,

(2) Plaider pour un fonctionnement sous le chapitre VII de la charte de l’ONU : Le Secrétaire Général de l’ONU est favorable pour qu’il en soit ainsi pour le G5 Sahel.

(3) Intégrer graduellement l’Algérie et la Libye comme membres,

(4) Intégrer au G5 Sahel les membres de la CEDEAO qui le souhaitent en changeant de nom à partir de six nouveaux membres,

(5) Opter, en dehors des membres, pour des partenariats spécialisés sur la base des services et domaines (lutte contre le terrorisme, migration, …) qui les intéressent.

Au-delà de trois ans : Evoluer réellement en G7 Sahel si possible, l’étendre aux pays membres de la CEDEAO qui le souhaitent, le rendre autonome en garantissant son autofinancement et permettre le support de la fédération entre les états du sahel à partir du G5 Sahel ou G7 Sahel.

3. Proposition : Du G5 Sahel à la Fédération entre les états de la zone Sahel et ceux autour de la zone sahel

On créera les bases de l’intégration sous régionale (dans la zone sahel) : il s’agira, essentiellement, du démarrage de la fédération que nous proposons entre les états du sahel à partir du G5/G7 Sahel.

En 2020, nous proposons que le G5 Sahel devienne, si possible, G7 Sahel en intégrant l’Algérie et la Libye.

L’objectif ultime sera la création de la fédération entre les états de la zone Sahel et ceux autour de la zone Sahel, qu’on pourra appeler « Fédération-Sahel », en 2025.

L’enjeu principal étant la lutte contre le terrorisme dans la zone sahel (qui est la plus exposée) en évitant qu’il se répande ou impacte ailleurs, il serait mieux de se concentrer sur le G5 Sahel et en 2025 la fédération des états du sahel et autour du sahel.

Cette dernière doit intégrer graduellement la fédération des états (de la CEDEAO) de l’Afrique de l’Ouest en plus du Tchad, de la Mauritanie et du Cameroun.

Un état fédéral, avec une constitution fédérale, sera créé. Il intégrera les états du Sahel et ceux autour du Sahel qui le souhaiteront : ils constitueront des états fédérés avec leurs constitutions propres.

Les partenaires pourront collaborer avec cette fédération à travers des partenariats spécialisés sur la base des services et domaines (lutte contre le terrorisme, migration, …) qui les intéressent.

Une telle fédération renforcera la richesse du sahel à travers la mutualisation des ressources et des richesses (le sahel étant déjà riche en ressources minérales diverses).
La convoitise et l’attractivité seront encore plus grandes pour la zone sahel.

Son développement en sera facilité. Les habitants et les pays de cette zone sahel et tous ceux qui y adhéreront (ceux de la CEDEAO par exemple) profiteront de ce développement.

4. Conclusion

Il est souhaitable que la vision et la stratégie du G5 Sahel permettent l’inclusion, la participation, le bien-être des citoyens (orientation citoyen à privilégier), la mutualisation, l’intelligence collective, la prise en compte du quartet sécurité, développement, paix et justice ET que le G5 Sahel soit autonome, évolue si possible en G7 Sahel en 2020 et que ce dernier supporte la fédération des Etats du Sahel et autour du Sahel que nous proposons de créer en 2025.

Cette fédération intégrera graduellement la fédération des états de l’Afrique de l’Ouest en plus du Tchad, de la Mauritanie et du Cameroun.

Des partenariats idoines, à travers l’alliance Sahel et des partenariats spécialisés, pourront aider à consolider cette vision et la stratégie associée qui doivent s’appuyer sur l’intelligence collective et le quartet sécurité, développement, paix et justice.

5. Contact
Dr Anasser Ag Rhissa
Expert TIC, Gouvernance, Sécurité et Développement durable
E-mail : [email protected]
,TEL au Niger : 00227 97 89 41 55
TEL au Mali : 00223 78 73 14 61

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,
    Merci Sangaré de votre importante contribution et de votre support de ma proposition de cette fédération des états du sahel et autour du sahel.

    Vous avez raison, pour joindre un officiel la voie diplomatique est la mieux indiquée.

    Mais pour des membres de la société civile, des ONGs et des entreprises privées, d’autres voies existent, en particulier celles offertes par les technologies d’information et communication, cas d’internet, réseaux sociaux, …

    L’intérêt de ces dernières, c’est qu’elles offrent un accès, le plus souvent, direct et rapide.

    Pour tout ce qui est sensible (affaires d’Etat, …), les interlocuteurs doivent veiller à la confidentialité et à la protection de l’information.

    La responsabilité de chaque acteur est engagée sur ce qu’il dit, sur ce qu’il fait.

    Concernant une réclamation de paternité d’une oeuvre scientifique, cas de la réclamation de ma paternité du G5 Sahel, elle doit faire l’objet d’un traitement diligent rapide pour établir la vérité afin d’éviter (1) que le différend persiste au risque que certains l’interprètent comme un refus de reconnaissance de cette paternité et (2) que la réclamation perdure sur les réseaux sociaux et internet.

    Merci de votre prise de position.

    Il y a plusieurs niveaux d’intégration qui vont par ordre, du niveau bas (local, un pays donné) au niveau le plus élevé (international) : local, sous-régional (zone sahel), régional (CEDEO, Afrique) et international.

    Pour soucis de simplicité, un niveau donné doit s’intégrer au niveau immédiatement supérieur. Mais compte-tenu de la présence des réseaux utilisant les technologies d’information et communication, chaque niveau pourra s’intégrer à tout autre niveau à travers un maillage dépendant de ses besoins.

    Il y aura des enjeux et des intérêts géostratégiques et géopolitiques et l’effet de la glocalisation (impact aux niveaux local, sous-régional et régional de la mondialisation (niveau international)) dont nos communes et nos régions pourront être victimes.

    PLUSIEURS PAYS, HORS DE LA ZONE SAHEL ET DE LA CEDEAO, VOUDRONT, PROBABLEMENT, S’INTÉGRER A LA FÉDÉRATION DES ETATS DU SAHEL ET AUTOUR DU SAHEL, C’EST POURQUOI, CETTE DERNIÈRE POURRA INTÉGRER GRADUELLEMENT LA FÉDÉRATION DES ETATS (CEDEAO) DE L’AFRIQUE DE L’OUEST CAR ELLE SERVIRA DE PASSERELLE INTERMÉDIATION ENTRE LES DIFFÉRENTS NIVEAUX D’INTÉGRATION (local (pays), sous-régional (zone sahel)l, régional (CEDEAO, Afrique) et international).

    Les réseaux à base des TIC (Technologies d’Information et Communication) simplifieront et rendront aisée cette intégration.

    Par mutualisation de leurs ressources et aidés par les partenaires, l’implantation de la fédération se fera en parallèle de la mise en oeuvre, dans les pays du sahel et autour du sahel, du quartet, paix, développement durable, sécurité et justice en commençant par ceux qui sont le plus en retard et dont l’indice de développement humain est le plus bas.

    L’enjeu principal étant la lutte contre le terrorisme dans la zone sahel (qui est la plus exposée) en évitant qu’il se répande ou impacte ailleurs, il serait mieux de se concentrer sur le G5 Sahel et, en 2025, sur la fédération des états du sahel et autour du sahel.

    Cette dernière doit intégrer graduellement la fédération des états (de la CEDEAO qui le souhaitent) de l’Afrique de l’Ouest en plus du Tchad, de la Mauritanie et du Cameroun.

    Ainsi, en plus de ces trois derniers pays, la fédération des états du sahel et autour du sahel, que je propose de créer en 2025, intégrera graduellement la fédération des états de l’Afrique de l’ouest que souhaite créer, à long terme, la CEDEAO.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance, Sécurité et Développement durable
    TEL au MALI : 78 73 14 61

  2. Bonjour,
    Merci African Black Mentalist de votre contribution.

    Ce n’est pas une fuite en avant mais c’est le pragmatisme, Sangaré a raison.

    Par mutualisation de leurs ressources et aidés par les partenaires, l’implantation de la fédération se fera en parallèle de la mise en oeuvre, dans ces pays du sahel et autour du sahel, du quartet, paix, développement durable, sécurité et justice en commençant par ceux qui sont le plus en retard et dont l’indice de développement humain est le plus bas.

    Ainsi, tout en impulsant la fédération, ces pays deviendront prospères, comme vous le souhaitez.

    Un pays qui n’a pas les moyens aura du mal à se développer sans ressources.

    A TRAVERS CETTE MUTUALISATION ET AVEC L’AIDE DES PARTENAIRES (CAS DU G5 SAHEL AVEC SES Projets d’investissement Prioritaires aidé par les partenaires dont L’ALLIANCE SAHEL, l’UNION EUROPÉENNE), UN PAYS, SANS RESSOURCE OU AVEC DES RESSOURCES LIMITÉES, DISPOSERA DE RESSOURCES NÉCESSAIRES A SON DÉVELOPPEMENT ET A SA PROSPÉRITÉ.

    Rien n’empêche, comme vous le dites, de rendre ces pays prospères et ensuite créer la fédération entre eux MAIS ce processus prendra plus de temps pour aboutir à la fédération avec le risque que certains pays ne puissent pas se développer par manque de moyens et d’entraide. Si on se réfère à ce que vous dites, ces derniers ne pourront pas s’intégrer à là fédération parce qu’ils ne seront pas prospères.

    D’où l’intérêt de la parallélisation de l’implantation de la fédération et la mise en oeuvre, dans ces pays du sahel et autour du sahel, du quartet, paix, développement durable, sécurité et justice.

    Sans paix, sécurité et justice, il n’y aura pas de développement durable, donc, pas de prospérité.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance, Sécurité et Développement durable
    TEL 00223 78 73 14 61

  3. Mr sangare, quelle fuite en avant…!!!

    Fédérer les misères…???!!!

    Ne faut-il pas rendre nos pays prospères, après fédérer cette prospérité…???????

    N’ est-il pas temps de donner du sens á la parole…???? Parler de la réalité á partir de la réalité…???

    Soyons responsables et sincères avec nos peuples, en ne fédérant pas nos misères…!!!!!

  4. Dr Anasser Ag-Rhissa doit etre officiellement informe que la procedure diplomatique lui interdit de traiter des affaires d’Etat tant avec les Officiels etrangers( Etats,Organisations internationales et inter-gouvernementales} que les officiels nationaux de l’Etat Malien ou d’autres Etats.Il peut presenter un document “non official” au Ministere de l’Integration economique qui en fera ce qu’il veut.Quant au sujet,nous constatons,en effet, que le probleme grave de securite en Afrique de l’Ouest decoule de la crise Malienne au Sahel .L’economie Malienne en patit .Cette crise s’est etendue au Tchad,au Burkina-Faso et au Niger.Elle est de nature a s’etendre a d’autres pays de la CEDEAO.La CEDEAO est en partie bloquee.Nous avons suggere dans ce webside que le groupe de G5 devrait se renforcer institutionnement pour combattre les djihadistes dans la Region .La CEDEAO devrait de meme en faire un sujet preoccupant.L’integration des Etats de l’Afrique de l’Ouest devrait donner la priorite a l’integration des forces de securite.et la cohesion des Etats du Sahel devient necessaire.Un budget de defense pourrait etre vote par les pays du Sahel et confie au Chef d’Armee des Pays du G 5.Ces Etats negocieront avec les Nations-Unies, comme le propose le Secretaire General et avec d’autres pays des aides militaires bilaterales.Les G5 pourrait devenir un des sous-groupes de la CEDEAO.Mais en aucun cas,il ne serait question de bouleverser l’organisations des grandes regions de l’Union Africaine.L’integreation des Etats de l’Afrique de l’Ouest se fera dans le cadre de la CEDEAO mais ce processus d’integration donnera une priorite toute speciale a l’integration de securite et de stabilite tant du point de vue institutionnel que du point de stretegique et politique.Par la suite les Etats du Sahel pourraient accelerer le processus d’integration en Afrique de l’Ouest en creant Un Etat Federal et en controlant collectivement le Sahara.

  5. Alioune Diop, Touré A. , Le Rapporteur, sachez que Anasser Ag Rhissa est devenu fou.

    Oui, il est fou.

    Je lui ai ôté la raison.

    Je l’ ai averti en avance, il le sait , ici même sur le forum.

    Il ne peut pas nier les faits, mes avertissements.

    Mes fétiches ont eu raison de lui.

    Il est devenu plus ridicule que le plus fou des fous du marché hebdomadaire de Bla ou de Tominian

    Prions sur Dr Anasser Ag Rhissa, car il est déjà FINI…!!!

    Aucune bible aucun coran ne saurait le sauver de la décomposition mentale et de la déstructuration cognitive définitives dans lesquelles mes fétiches l’ ont bousculé.

    Prions sur Dr Anasser Ag Rhissa, car il est déjà FINI…!!!

  6. Bonjour,
    Merci Alioune Diop de votre contribution.

    Le G5 Sahel, contrairement à ce que certains, comme vous, pensent, n’a pas échoué mais a des difficultés liés aux ressources financières réduites dont il dispose compte-tenu des promesses financières, en partie, non tenues par les partenaires.

    Ce n’est, donc, pas à cause de la compétence de ses dirigeants.

    L’ouverture et l’intégration dans la fédération des états du sahel et autour du sahel que je propose permettra de résoudre le problème d’écartement de certains pays dont vous parlez.

    Détrompez-vous, compte-tenu de son intérêt et de ses avantages, cette fédération, ouverte à la CEDEAO, sera implantée plus tôt que vous ne le pensez.

    Vous voyez à travers l’alliance sahel que le sahel et sûrement cette fédération des états du sahel et autour du sahel, qui le mettra en valeur, intéressent aux niveaux sous-régional, régional et international.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et sécurité
    TEL 00223 78 73 14 61

  7. Bonsoir,
    Merci Touré A de votre message qui oublie qui vous êtes avant d’indexer les autres.

    Si vous êtes le promoteur du média Malien, le Démocrate, dont vous êtes homonyme, vous n’avez pas de leçon à donner à personne. Préoccupez-vous de votre cas, cf le piratage d’une partie de ma contribution ayant servi à ma proposition aux chefs d’états de la zone sahel pour la création du G7 Sahel devenu G5 Sahel dont je parle dans cette lettre ouverte. Ce piratage a été fait par votre média le Démocrate (par votre journaliste Tientigui).

    Voir pour plus de détails la lettre ouverte intitulée :

    Piratage de la contribution de Dr Anasser Ag Rhissa ayant servi pour la proposition faite aux Chefs d’Etats de la zone Sahel de création du G7 Sahel devenu G5 Sahel

    Désolé si vous n’êtes pas ce promoteur.

    Etant ou pas ce promoteur, vous êtes celui qui refuse la coexistence pacifique avec TOUS les Touaregs (sans exception, vous l’avez toujours dit) que vous considérez comme des rebelles et des terroristes : nous avions échangé à plusieurs reprises sur ce point.

    Qui est psychopathe, celui qui refuse le vivre ensemble et la cohésion nationale OU celui, comme moi, dont l’engagement patriotique de tout le temps est de mettre les Maliens ensemble, de les réunir et de contribuer à leur bonheur à travers mes propositions dont certaines ont été retenues par l’ONU et le Mali pour contribuer à la paix et à la sécurité au Mali afin de sortir le Mali de la crise multiforme dans laquelle il est plongé : cf sur ce site ma lettre ouverte portant sur :

    https://www.maliweb.net/lettres-ouvertes/dr-anasser-ag-rhissa-mon-engagement-patriotique-sans-faille-pour-un-mali-un-et-indivisible-sans-federation-ni-confederation-ni-partition-et-ni-independance-daucune-partie-du-mali-2835953.html

    Cultivez le vivre ensemble pour être moins antisocial et pour favoriser la cohésion sociale.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert TIC, Gouvernance et sécurité
    TEL 00223 78 73 14 61

  8. Bonjour
    Merci Le Rapporteur des réactions, que vous rapportez de vos clients virtuels, qui semblent biaisées car elles ne laissent pas aux initiateurs de ces dernières la liberté de réponde d’eux-mêmes.

    Ne vous inquiétez pas cette lettre ouverte sera lue par tous/toutes ceux/celles qui sont intéressés/es aux niveaux local/sous-régional (zone sahel), régional et mondial.

    Ils/elles n’attendent pas vos réactions pour la lire.

    Soyons ouverts aux autres et permettons à tous/toutes de s’exprimer pour aider le Mali à sortir de cette crise que vous contribuez à amplifier par votre comportement et vos amalgames.

    Bien cordialement
    Dr Anasser Ag Rhissa
    Expert IC, Gouvernance et Sécurité
    TEL 00223 78 73 14 61

  9. Un vrai malade mentale ce garçon qui se dit Expert en tout.
    Oui, le sécrétaire général de l’ONU et les présidents du conseils de sécurité ont entendu ton appel. Ils vont faire tout ce que tu racontes toutes affaires cessante.
    Même le Pape que tu as oublié est for intéressé par ton charabia.
    La Reine Elisabeth II est jalouse parce que tu l’as oublié. Mais elle est très intéressée aussi.
    TRUMP est lui aussi très fâché d’être oublié.
    Tu sais bien qu’il est direct et mal poli. Il a dit que tu es un Expert de merde d’un pays de merde.
    C’était les réactions à travers le monde de ta tribune.
    Merci.

  10. Ne répondez plus à ce psychopathe et passer votre chemin sur ses déjections verbales comme moi. Ce mec a moins de dignité que ibkouil.le toutes les humiliations et réprimandes sur ses balivernes ne le font pas cesser. Pfufffff!

  11. Arrête avec tes balivernes de G5 du Sahel vous avez échoué lamentablement tout le monde savait que votre G5 Sahel allez tout droit au mur car il y avait que des dirigeants incompétents qui etaient dedans
    Il y a une organisation qui s’appe CILSS qui est un comité inter-état de lutte contre la sécheresse au Sahel qui regroupait tous les états sahéliens depuis plusieurs décennies le Sénégal est un membre fondateur et très actif dans la lutte contre la sécheresse et la lutte contre le péril acridien au Sahel
    Maintenant il y a une autre menace au Sahel le terrorisme des états ou même des chefs d’etats comme celui du Niger ou de la Mauritanie s’opposent à la participation du Sénégal à votre fameux ridicule et pathétique G5 Sahel résultat échec lamentable
    La Mauritanie et le Niger deux états qui s’opposent au Sénégal ils oublient l’histpire décidément on aura tout vu !!!
    Votre G5 de loosers constitues d’armee Mexicaines ne pourra même pas faire à un groupe de 10 terroriste armes les nars mauritaniens seront les premiers à prendre les clefs des champs suivis des
    nigeriens
    Quand à votre idée de fédération des états de la CDEAO ce sera peut être dans 2000 ans pour l’instant il n’en est pas question qu’on se regroupe avec des états comme le Niger ou la Mauritanie

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here