Discours du président de la République : 4e anniversaire de la signature les 15 mai et 20 juin 2015 de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger

5

Koulouba, 20 juin 2019

Mes chers compatriotes,

Le 20 juin 2015, sous le regard étonné, ému et quelque peu dubitatif du monde, nous avons pu enfin signer ici dans notre capitale, l’Accord pour la Paix et la Réconciliation, décliné de l’accord préliminaire de Ouagadougou, issu du processus d’Alger et parachevé à Bamako.

Nos partenaires étaient là, nos frères de la rébellion également. L’ambiance particulièrement grave du moment était celle des moments d’Histoire, de ces moments rares dans l’Histoire des nations.

Ce jour-là, d’émotion compréhensible mais aussi de sincérité assumée, j’ai pris feu Mamadou Djéri Maïga dans mes bras. Je l’ai pris dans mes bras pour la Paix. Je l’ai pris dans mes bras pour le Mali. Je l’ai pris dans mes bras pour la stabilité du Sahel et pour la tranquillité du monde.

Notre accolade devait sceller un pacte, une complicité pour que les populations du Mali vivent dans la paix et aspirent au bien-être tant mérité d’un peuple qui vit à la sueur de son front, dans ses champs, derrière ses troupeaux, le long des pêcheries, sur les marchés, dans les mosquées, dans les églises, dans d’autres lieux de culte.

Car tel est le Mali : libre et voulant la liberté pour tous, dans les limites bien comprises de l’adage qui dit que notre liberté s’arrête là où commence celles autres.

Où en sommes-nous, quatre ans après la signature de l’Accord.

Je ne m’attarderai pas sur les avancées parceque ma raison d’être est de lever les pesanteurs, toutes les pesanteurs dont souffre notre peuple. Les quatre axes de l’Accord, comme vous le savez, nous permettent à chaque étape, d’évaluer, de manière cohérente, les actions entreprises et de nous projeter dans l’avenir.

En ce qui concerne le DDR, il faut noter le démarrage du pré-enregistrement, en vue de leur formation, de plusieurs centaines d’ex-combattants des mouvements signataires du Mécanismes Opérationnel de Coordination.

Il convient de signaler le retour dans nos Unités de près de 80 pour cent des ex-combattants des mouvements signataires de l’Accord, anciennement membres des FAMAs.

Pendant ce temps, des discussions encourageantes sont en cours entre les parties concernant les critères d’intégration des ex-combattants des mouvements signataires de l’Accord dans les corps constitués de l’Etat, y compris les forces armées et de sécurité.

Toutes ces mesures visant la constitution d’une armée véritablement nationale, hautement qualifiée et uniquement dédiée à la défense des Maliennes et des Maliens, et le Mali c’est de Kidal à Sikasso, de Kayes à Taoudéni.

L’Accord, c’est également un pacte pour le développement socioéconomique du Mali, de tout le Mali, avec un accent particulier sur ses zones les plus sensibles.

Le fonds de développement durable est créé. Ses lois et décret d’application sont adoptés.  Son comité de gestion est également opérationnel.

Nous déplorons cependant la lenteur dans la mobilisation de ces promesses annoncées.

La mise en marche des zones de développement s’appuiera fortement sur le plan d’action déjà disponible pour le transfert de 30 pour cent des recettes budgétaires de l’Etat aux collectivités territoriales.

Le combat pour les ressources n’est pas simple. Le Mali seul ne peut pas tout. Mais il continuera ses efforts pour que les partenaires aient plus confiance en sa gouvernance financière.

Mes chers compatriotes,

La paix est un des piliers essentiels de cet Accord. D’où l’accent mis sur « Réconciliation, Justice et Question humanitaires ».

La Commission Vérité, Justice et Réconciliation est une des structures institutionnelles dédiées à cela. La CVJR abat un travail remarquable.

En même temps qu’elle a pu recueillir 12.877 dépositions, elle a aujourd’hui achevé son implantation dans l’ensemble des régions du Mali.

Le projet de loi d’entente nationale adopté en conseil des ministres est transmis à l’Assemblée nationale.

Par ailleurs, s’agissant de nos compatriotes réfugiés dans les pays voisins, ils poursuivent leur retour au Mali à travers les trois accords tripartites entre le Gouvernement, le HCR et les gouvernements du Niger, de la Mauritanie et du Burkina Faso.

J’accorde une attention particulière à la place qu’est celle de la Justice transitionnelle pour laquelle je me réjouis des mesures institutionnelles et politiques déjà prises.

Mes chers compatriotes,

Pour les questions politiques et institutionnelles, de nombreuses mesures réglementaires et législatives ont été adoptées. Parmi les plus récentes, je retiens particulièrement le redémarrage du processus de révision constitutionnelle. Un avant-projet de loi m’a été remis par le comité d’experts ad hoc.

Ce projet de texte devra être enrichi lors des débats du prochain dialogue politique inclusif auquel j’attache du prix et dont la tenue fait partie de la feuille de route du Gouvernement.

S’agissant des actions, la poursuite de l’opérationnalisation des autorités intérimaires au niveau cercle, constitue une avancée considérable.

Aujourd’hui, nous avons enregistré la création par la loi de l’ensemble des collectivités territoriales des régions de Ménaka et de Taoudéni.

La question transversale du genre n’est pas occultée.

Car elle est essentielle dans la réussite de la mise en œuvre à travers une implication efficiente des femmes mais aussi des jeunes dans tous les mécanismes inhérents à la mise en œuvre de l’Accord.

J’ai instruit au Gouvernement formé le 5 mai dernier de mettre un accent particulier sur la sécurisation des personnes et des biens et l’accélération des actions développement socio-économique appropriées.

Mes chers compatriotes,

En quatre ans, beaucoup a été fait dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger avec un accompagnement sans faille de nos partenaires notamment la médiation internationale qui ne ménage aucun effort pour préserver les équilibres du processus.

L’Accord est un instrument pour la paix, la stabilisation et le développement socio-économique de notre pays.

Que l’on en doute point !

Je m’incline devant la mémoire de tous ceux qui sont tombés dans la guerre du Mali, cette guerre pour la dignité, l’intégrité, la diversité mais l’unité du Mali.

Je salue leur mémoire, qu’ils soient Maliens ou d’ailleurs, civils ou militaires, du Nord comme du Centre, qu’ils soient tombés ici au Mali comme dans le Sahel aujourd’hui meurtri.

Du sang et des larmes. Le deuil et le désarroi. La vie le matin, la mort la nuit ! Le champ ou le pâturage aujourd’hui !

Le jour, le parfum des tamariniers sur les plaines du Seeno- Gondo, et à l’aube, les corps déchiquetés par l’explosion des mines sur les routes familières.

Yoro, Sobane Da, Ogossagou, Koulogo, Petaka, Bulli Kessi, Nantaga, Dogo, et j’en passe.

Tous ces lieux où la vie de l’homme ne compte plus pour rien. Tous ces lieux où l’ignorance de prétendus savants sème l’intolérance et la mort. Tous ces lieux où la zizanie dresse les uns contre les autres, des groupes de séculaire convivialité.

Tous les jours nous pleurons, tous les jours nous voyons nos enfants mourir, nos greniers prendre feu, notre bétail enlevé ou mitraillé.

Mes chers compatriotes,

C’est dans ce contexte triste et hautement préoccupant que nous célébrons le quatrième anniversaire de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation.

Cet anniversaire, est une interpellation.

Si nous ne nous ressaisissons pas, le deuil sera le quotidien durable et déplorable du Mali, du Nord du Mali, du Centre du Mali, mais également celui de plusieurs régions de pays voisins du Mali !

La côte d’alerte est atteinte.

J’en appelle solennellement, une fois de plus, au sursaut national.

Pendant que nous consoliderons la mise en œuvre de l’Accord, il nous faudra être constamment au chevet du Centre.

La paix et la stabilité au Centre, la concorde et l’harmonie retournant entre ses habitants, la relance de la production et de la consommation compromises doivent être au cœur de nos préoccupations.

Les défis sont aujourd’hui plus grands qu’hier.

Finissons-en donc avec les procès d’intention qui vouent aux gémonies nos autorités, nos institutions, nos autorités morales.

Finissons-en avec les procès en sorcellerie qui font à des patriotes convaincus l’injure de vouloir vendre le Mali aux enchères, de brader sa dignité et son intégrité.

Finissons-en avec nos orgueils mal placés, nos projets subversifs, surtout celui de désigner à la vindicte populaire des troupes amies dont les soldats meurent chez nous, de traiter en ennemis les partenaires qui nous ont tendu la main quand nous nous écroulions !

Soyons-Maliens, c’est-à-dire grands de cœurs, reconnaissants envers ceux qui n’ont d’autre agenda que de nous aider.

Maliennes et Maliens, l’Accord n’a rien d’anti national. Soutenez-le !

Réussissons-ensemble le pari de son application.

Renouvelons notre gratitude à nos amis, à nos partenaires, à nos voisins, aux organisations sous régionales et régionales, à l’ensemble de la communauté internationale, pour l’accompagnement généreux accordé à notre pays qui, il faut le dire, a également été présent partout où il pouvait épauler l’Afrique, le monde, aider à la paix et la stabilité.

Vive le Mali uni et indivisible,

Qu’Allah bénisse le Mali !

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Nous disons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise ou et rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    IL EST TEMPS ET GRAND TEMPS DE METTRE FIN Á CETTE IMPUNITÉ AVEC APOLOGIE DE LA VIOLENCE

    *DE CES REBELLES TOUAREGS DE MNLA ET CONSORTS ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES CUPIDES MÉCHANTS VOLEURS VIOLEURS TUEURS ASSASSINS HANDICAPEURS Á VIE SUR DES BASES RACIALES TRIBALES QUI CONSISTE

    *Á QUITTER L’ADMINISTRATION L’ARMÉE LA GENDARMERIE LA POLICE SE REBELLER SE DJIHADISER ASSASSINER TUER VIOLER HANDICAPER Á VIE LES PAUVRES CITOYENS LAMBDA MALIENS ET MALIENNES

    *PUIS REVENIR TRANQUILLEMENT REPRENDRE SA PLACE DANS L’ADMINISTRATION ET L’ARMÉE LA POLICE LA GENDARMÉRIE

    AVEC DES PROMOTIONS DE PLACE DANS L’ADMINISTRATION DES PROMOTIONS DE GRADE DANS L’ARMÉE LA GENDARMÉRIE DANS LA POLICE

    DES PROJETS REGÉNÉRATEURS DE REVENUS

    *DEVENIR MEMBRES DU GOUVERNEMENT LOGÉS NOURRIS AUX FRAIS DES PARENTS DES PAUVRES SOLDATS ET PAUVRES MALIENS ET MALIENNES QU’ILS ONT TUÉ ÉGORGÉ

    *COMMANDER ET GOUVERNER LES PAUVRES PARENTS DE LEURS VICTIMES AVEC LA MISE EN PLACE DES GOUVERNANCES INTÉRIMAIRES

    *SOIT-DISANT AU NOM DE SOIT-DISANT RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE POUR DES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT POUR LEUR MALI MAIS EN RÉALITÉ TOUJOURS PIRES POUR LEUR MALI

    *ET TOUJOURS AVEC LA COMPLICITÉ DES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES GOUVERNANTS DU MOMENT TOUJOURS SOUCIEUX DE CONSERVER LEUR POUVOIR HÉRITAGE FAMALIAL CLANIQUE

    POUR LA BOUFFE DES DENIERS PUBLICS ET DONS

    DANS LEUR DÉMOCRATIE BANANIÈRE DES TROPIQUES DE L’IMPUNITÉ L’INJUSTICE L’INIQUITÉ 2POIDS 2MESURES REINES DE LA POURRITURE DE LA GANGRÈNE DE LA CORRUPTION DANS TOUS LES SECTEURS

    *ET AINSI AVEC LEURS FIDÈLES KLÉBARS ET DOUNGOUROUS DE PARTISANS ET PARTISANES MUTÉS ILS PRENNENT LES MALIENS ET MALIENNES FIERS ET HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    COMME DES IMBÉCILES HEUREUX AUX NEZ TROUÉS BUVANT L’EAU PAR LEURS NARINES

    *ET ILS SONT TOUJOURS ENCOURAGÉS EN CELA PAR LEURS SOIT-DISANT AMIS ENNEMIS LES AUTRES SOUS RÉGIONAUX LES AUTRES ANCIENS COLONISATEURS LES AUTRES D’ARABIE LES AUTRES D’EUROPE LES AUTRES DES AMÉRIQUES ET LES AUTRES ORGANISTAIONS DE LEUR MALI

    QUI JAMAIS ET AU GRAND JAMAIS N’ACCEPTENT ET N’ACCEPTERONT DE TELLES IMPUNITÉS CHEZ EUX

    *CAR DANS UNE VRAIE DÉMOCRATIE PERSONNE N’EST AU DESSUS DE LA LOI ET IL N’Y A POINT DE PLACE POUR LA COMPROMISSION AVEC L’IMPUNITÉ MÊMES FUSSENT DES COMPATRIOTES

    2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *ILS DOIVENT ÊTRE TRADUITS DEVANT LA COURS MARTIALE OU UNE JURIDICTION MILITAIRE SPÉCIALE POUR HAUTE TRAHISON ASSOCIATION ET COLLABORATION AVEC LES ENNEMIS DE LEUR MALI

    *ET CONDAMNÉS Á LA PEINE CAPITALE AUX FINS QUE PLUS JAMAIS DE TELS ACTES NE SE PRODUISENT DANS LEUR MALI

    *COMME CE FUT LE CAS DU MARÉCHAL HENRI PHILIPPE OMER JOSEPH PÉTAIN AVEC SON GOUVERNEMENT DE VICHY QUI AVAIENT COLLABORÉ AVEC L’ENNEMI NAZI

    BIEN QU’IL FUT L’ARTISANT DE LA VICTOIRE DE LA FRANCE CONTRE L’ALLEMAGNE DURANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE

    *MÊME LES RUES LES AVENUES QUI PORTAIENT LE NOM DU MARÉCHAL HENRI PHILIPPE OMER JOSEPH PÉTAIN N’ONT PAS ÉTÉ ÉPARGNÉES N’ONT PAS ÉCHAPPÉ Á LA SANCTION

    AINSI SON NOM FUT EFFACÉ SUPPRIMÉ ÉRADIQUÉ LAVÉ GOMMÉ GRATTÉ ENLEVÉ RAYÉ Á PERPÉTUITÉ DE TOUTES LES RUES ET AVENUES Á TRAVERS TOUTE LA FRANCE

    3)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    COMME CELA PASSE PARTOUT DANS LE MONDE AU SEIN DES FORCES ET DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DIGNES RESPECTABLES ÉFFICACES

    *LEURS FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DEVRAIENT ÊTRE UNIQUEMENT CONSTITUÉES DE MALIENS ET DE MALIENNES SANS DISTINCTION DE RELIGION ET D’ETHNIE FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI ET VENUS UNIQUEMENT ET UNIQUEMENT PAR VOCATION

    ET NON ÊTRE INFESTÉES PAR DES SOLDATS DES OFFICIERS TRAITES COLLABOS IMPÉNITENTS NOTOIRES DES ENNEMIS DE LEUR MALI POURVU QU’ON LEUR PROMETTE L’ASSISTANCE ET LA PITANCE GRATUITES Á VIE

    ET « CHEVAL DE TROIE » IMPÉNITENT NOTOIRE AU SEIN DES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ DE LEUR MALI

    4)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *POURTANT LEUR MALI A VU NAITRE A NOURRI ET A VU GRANDIR

    *CES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES GOUVERNANTS ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES MÉCHANTS CUPIDES MALHONNÊTES CORROMPUS IMPÉNITENTS

    *CES REBELLES TOUAREGS DE MNLA ET CONSORTS ENFANTS INGRATS ÉGOÏSTES CUPIDES MÉCHANTS VOLEURS VIOLEURS TUEURS ASSASSINS HANDICAPEURS Á VIE SUR DES BASES RACIALES TRIBALES

    DÉLOYAUX PERFIDES TRAITES ET COLLABOS IMPÉNITENTS

    S’ALLIANT Á TOUS LES ENNEMIS DE LEUR MALI POURVUE QU’ON LEUR PROMETTE L’ASSISTANCE ET LA PITANCE GRATUITES Á VIE

    5)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali

    *ET POURTANT LEUR MALI CROYAIT BIEN FAIRE EN LES ENVOYANT

    DANS LES MEILLEURES ÉCOLES ET UNIVERSITÉS DES SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES AUX FINS QU’ILS SOIENT TRAVAILLEURS HONNÊTES

    QU’ILS AIENT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI PARTOUT OÙ ILS SE TROUVENT

    QU’ILS INSTAURENT LA DÉMOCRATIE VRAIE

    ET L’ÉGALITÉ DES CHANCES DE TOUS LES CITOYENS ET CITOYENNES DONT ILS ONT BÉNÉFICIÉ AU TEMPS DE LA GOUVERNANCE DU LETTRÉ NON MUTÉ HOMME POLITIQUE INSTITUTEUR PRÉSIDENT DE LEUR MALI DE L’INDÉPENDANCE ET SON GOUVERNEMENTS DE LETTRÉS ET INTELLECTUELS NON MUTÉS FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    QU’ILS TRAVAILLENT POUR LE BONHEUR DU PEUPLE MALIEN QU’ILS SE COMPORTENT D’ÉGAL Á ÉGAL AVEC LES SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ET SANS COMPLEXE POUR LE BONHEUR DU PEUPLE MALIEN COMME L’ONT FAIT LE LETTRÉ NON MUTÉ HOMME POLITIQUE INSTITUTEUR PRÉSIDENT DE LEUR MALI DE L’INDÉPENDANCE ET SON GOUVERNEMENTS DE LETTRÉS ET INTELLECTUELS NON MUTÉS FIERS HONNÊTES AYANT UN AMOUR PROFOND POUR LEUR MALI

    DANS CETTE COMPÉTITION MONDIALE ÉCONOMICO-POLITICO-MILITARO-RELIGIEUSE-RACIALE OÙ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME

    *NOUS LEUR DISONS ET RAPPELONS BON SANG DE MERDE QUE NON

    *DE PAR LEUR INGRATITUDE ENVERS LEUR MALI LEUR ÉGOÏSME LEUR CUPIDITÉ LEUR MÉCHANCETÉ LEUR MALHONNÊTETÉ LEUR SYBARISME LEUR CYNISME LEUR TRAITRISE

    ILS SONT DEVENUS Á JAMAIS ET POUR TOUJOURS LES PIRES ENNEMIS DE LEUR MALI Á SAVOIR LES ESCLAVES LES SANS-DENTS LES SOUMIS DE LEURS SOIT-DISANT AMIS-ENNEMIS LES AUTRES ET ORGANISATIONS

    *TEL LE MOLOSSE QUI NE PEUT CHANGER SA DÉHONTÉE FAÇON DE S’ASSEOIR

    LES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES MALIENS ET LES TRAITES ET COLLABOS TOUAREGS DU MNLA ET CONSORTS NE PEUVENT CHANGER LEUR DÉHONTÉE FAÇON DE SE COMPORTER D’AGIR Á L’ÉGARD DE LEUR MALI

    L’HABITUDE EST UNE SECONDE NATURE QUI REVIENT TOUJOURS RAPIDEMENT AU GALOP

  2. Ce qui reste certain cet accord mérite d’être revu pour le bonheur de toutes les parties-prenantes, personne, personne ne pourrait mettre en route le contenu de cet accord. Nous espérons que nos gouvernants comprendront rapidement cela afin de rendre pays vivable. Une relecture de ces textes de cet accord s’impose plus que jamais.

  3. TU NE RECONNAIS MEME PAS TA SIGNATURE. L’ANNIVERSAIRE DE TA SIGNATURE C’ETAIT LE 15 MAI. POURQUOI N’AS TU PAS ATTENDU QUE VOUS SIGNIEZ TOUS EN MEME TEMPS? POURQUOI, COMME L’ONT FAIT LES INDEPENDANTISTES, N’AS-TU PAS ACCEPTE DE “CONSULTER” LES AUTRES MALIENS SUR CE QUE TU ALLAIS SIGNER? TE CROIS-TU SUPERIEUR,OU COMME “TES MAITRES TE L’ONT SIGNIFIE”, L’AVIS DES MALIENS NE COMPTENT PAS?
    VA LABAS, JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI LES MALIENS T’ONT CHOISIT UNE DEUXIEME FOIS? OU PEUT ETRE QUE REELLEMENT, TU AS VOLE CES ELECTIONS…
    SI TU AMAIS LE MALI, TU ALLAIS T’EFFACER ET LAISSER UN GOUVERNEMENT ISSU DU “DIALOGUE NATIONAL” DIRIGER LE MALI.

  4. 1 — PARMI NOUS , QUI A VU LE TEXTE INTÉGRAL DE CE “ACCORD DE PAIX”..???

    DEPUIS LONGTEMPS J’ AI DEMANDÉ Á PLUSIEURS PERSONNALITÉS PUBLIQUES,
    DONT DR ANASSER AG RISSHA DE COMMUNIQUER UN HYPER-LIEN SUR LE WEB
    OÚ LE TEXTE INTÉGRAL DE ” L’ ACCORD DE PAIX” PEUT ETRE LU ET TÉLÉCHARGÉ.

    FORCE EST DE CONSTATER QUE RIEN N’ EST FAIT DANS CE SENS…!

    POURQUOI ??? CET ACCORD DE PAIX, DU MOINS SON TEXTE INTÉGRAL EST-IL
    UN SECRET ???

    2 — LA SIGNATURE DE CET ACCORD FUT UN ACTE ANTI-CONSTITUTIONNEL. NOUS LE
    SAVONS TOUS.

    DEPUIS CETTE TRAHISON, ABDOULAYE DIOP EST TENU, OU SE TIENT BIEN LOIN DU
    BERCAIL.

    3 — SI ACCORD DE PAIX DEVRAIT ETRE SIGNÉ , ALORS CA DEVRAIT ETRE ENTRE LA
    FRANCE ET LE MALI.

    C’ EST LA FRANCE QUI EST ENTRÉE EN GUERRE CONTRE LE MALI.

    C’ EST LA FRANCE QUI A INTERDIT Á L’ ARMÉE MALIENNE D’ ENTRER Á KIDAL AVEC ELLE.

    C’ EST LA FRANCE QUI APRES SON ENTRÉE SOLITAIRE Á KIDAL, A CHERCHÉ
    MAISON PAR MAISON DES PERSONNES QUI DEVAIENT ETRE CE QUE NOUS
    NOMMONS AUJOURD’ HUI MNLA OU/ET CMA, DANS LE BUT QUE CES DERNIERS
    FASSENT LA GUERRE Á SA PLACE.

    QUI IGNORE DANS CE MONDE QUE MNLA ET CMA SONT FINANCÉS ET ARMÉS PAR
    LA FRANCE???

    CET “ACCORD DE PAIX”, SIGNÉ Á ALGER EST NUL.

    ENCORE ET ENCORE, OÚ EST LE TEXTE INTÉGRAL DE ” L’ ACCORD DE PAIX” ?

    LES MALIENS ONT LE DROIT DE CONNAITRE SON CONTENU INTÉGRAL..!!!

    ENCORE ET ENCORE, OÚ EST LE TEXTE INTÉGRAL DE ” L’ ACCORD DE PAIX” ?

    LES MALIENS ONT LE DROIT DE CONNAITRE SON CONTENU INTÉGRAL..!!!

    ENCORE ET ENCORE, OÚ EST LE TEXTE INTÉGRAL DE ” L’ ACCORD DE PAIX” ?

    LES MALIENS ONT LE DROIT DE CONNAITRE SON CONTENU INTÉGRAL..!!!

    PERSONNE N’ OBLIGE IBK Á ETRE LE PRÉSIDENT DU MALI.

    UN TRAITRE QUI SE FAIT PASSER DE FOU, AVEUGLE ET SOURD….

    TOUTES CES DIZAINES DE MILLIERS DE MORTS RÉPOSENT SUR SA CONSCIENCE ET IL S’ EN MOQUE, ET LA FRANCE AVANT TOUT…

    SI IBK PERSISTE DANS LE MENSONGE ET LA TRAHISON, ALORS NOUS ALLONS LE FAIRE PARTIR.

    ENCORE, SI IBK PERSISTE DANS LE MENSONGE ET LA TRAHISON, ALORS NOUS ALLONS LE FAIRE PARTIR.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here