Témoignage de Monsieur Abdramane Bouaré lors de la cérémonie d’hommage officielle aux funérailles de son homonyme, feu Dramane COULIBALY, syndicaliste et homme politique du Mali Ségou, le 25 janvier

0

L’homme qui vient de s’éteindre est Médaillé d’or de l’indépendance, 1er Député-Maire de Ségou, Secrétaire Général de la section de l’US-RDA de Ségou, Député au Parlement de la Fédération du Mali, Président du Syndicat  des Travailleurs africains de l’Office du Niger et 1er  Président de la Chambre Régionale d’Agriculture de Ségou.

Il a été à la fois pour moi un grand père, un père, un confident et un collaborateur.

Il me présentait affectueusement à ses proches comme son premier homonyme.

Je retiens de lui lors de nos fréquentes causeries ses plaisanteries de bon aloi.

Feu Dramane COULIBALY, un homme de bien, d’honneur et de conviction fait partie des personnages que nous pouvons désigner comme  ‘’le dernier des mohicans’’  tant ils se sont sacrifiés pour leur pays et ont tout donné pour que le Mali indépendant soit.  Leur crédo était l’honneur, la dignité et l’engagement à toutes épreuves pour l’émancipation du Soudan, l’indépendance et le développement du Mali.

En témoigne les actes posés à l’époque avec ses compagnons de lutte, mon père feu Samakoro BOUARE dit COUMARE, autre médaillé d’or de l’indépendance et tant d’autres   qui ont fait la renommée de la section US-RDA de Ségou et le bonheur des populations de cette circonscription.

M’adressant à vous qui compatissez à notre douleur, faisons en sorte que leur sacrifice ne soit pas vain. Puisse les générations actuelle et future s’inspirer de leur exemple.

Cher homonyme, nous te pleurons tous.

Dors en paix. Que Dieu t’accueille dans son paradis. Amen.

Abdramane BOUARE

                                                                                          Conseiller technique à  la Coordination nationale des organisations paysannes du Mali

Inspecteur des Finances à la retraite,

 Chevalier de l’Ordre national du Mali.

SEMA II-Badala-Bamako

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here