Santé : les biens fait de la médecine traditionnelle.

0

L’Afrique est régie par une multitude de doctrine et de traduction. Le Mali est un pays ou les coutumes et les traditions coexistent avec les religions monothéisme et la modernité. Le peuple malien accorde une grande importance au bien fait de la médecine traditionnelle, qui a prouvé ces bienfaits à travers le monde par traitement d’une multitude de maladies. Les méthodes thérapeutiques en la matière reposent sur les vertus curatives de la nature (plantes, animaux, terre).

En effet, le Mali est un pays en voie de développement avec une population d’environ 20 millions d’habitants, dont le seuil de pauvreté est très élevé. Il est très difficile pour la plupart de la population malienne d’accéder aux soins de santé conventionnels, à cause du manque de moyens techniques, de personnels qualifiés et du coût élevé des produits et prestations dans certaines zones.

La plupart des Maliens ont ainsi recours à la médecine traditionnelle et au tradipraticien pour des soins à moindre coût. Certains associent les deux médecines (traditionnelles et modernes) pour le traitement d’une maladie. «La combinaison de ces traitements assure la guérison totale d’une maladie», nous a confié M Diarra, un commerçant adepte de la médecine traditionnelle.

D’ailleurs, la guérison à travers les plantes est connue et pratiquée en Afrique depuis longtemps et fait partie des savoirs ancestraux transmis d’une génération à une autre par des dépositaires initiés dans le domaine. La maitrise des plantes médicinales et de la médecine traditionnelle fait donc partie du patrimoine important du continent africain et du Mali en particulier. Au demeurant, beaucoup de gens disent préférer la médecine traditionnelle à la médecine conventionnelle. C’est le cas de Madame Diarra Fatou Dembelé, femme au foyer, qui confie avoir d’espéré de ses capacités de procréer auprès des médecins modernes avant de retrouver finalement la solution avec leurs confrères traditionnels. Une preuve, à ses yeux, que nos valeurs traditionnelles servent toujours à quelque chose malgré l’innovation et la modernité,

Pour en savoir un peu plus sur les bienfaits des plantes, nous avons approché un connaisseur d’un domaine, Mr Traore tradithérapeute et herboriste au marché de Nafadjii (Commune 1).

«Pour traiter le  paludisme je propose aux clients les plantes comme ‘’Ségou Fâli, Bô Boulou, Goundjê et Gôlôbè’’ à infuser », a-t-il confié, avant de proposer le laurier infusé comme remède contre la tension. De nos jours, plusieurs hommes maliens sont confrontés au problème d’impuissance sexuelle contre laquelle, M Traore confie avoir eu recours avec succès à la consommation régulière du gingembre et du petit cola. « Il y a aussi d’autres produits désagréables à la consommation mais très efficace », a-t-il renchéri en mentionnant une décoction de citronnelle, d’ail, d’oignon et de citron.

Les médicaments à base de plantes se vendent sous différentes formes : poudre, tisane, sirop, pommade.

La médecine traditionnelle reste toutefois un domaine peu valorisé par le gouvernement malien, qui gagnerait pourtant à apporter davantage plus de soutien ainsi qu’aux tradipraticiens.

 

 Aly Poudiougou 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here