Contrôle sanitaire à kouremalé : Le Ministre de la santé, Ousmane Koné a failli être mis en observation

0

Avant l’arrivé du chef de l’Etat à Kourémalé, il a été précédé à la frontière par le Ministre de la santé et de l’hygiène publique. Mesure de prévention oblige, il s’est plié aux exigences sanitaire. Ainsi, il s’est lavé les mains au savon avant de prendre sa température. Le Ministre de la santé Ousmane Koné a failli être mis en quarantaine. Parce que le thermomètre a planté et affiché un chiffre au dessus de la normale. Après vérification, il s’est avéré que la capacité des piles du thermomètre est faible. Il a fallu que le Professeur Samba Sow intervienne pour changer les piles et procéder à une nouvelle prise de température. Cette foi-ci, ça a  marché. Selon un agent sanitaire présent, les piles des thermomètres ne durent pas. Pendant la matinée, précise t-elle, les thermomètres fonctionnent correctement sans problème. Mais aux environs de 14 heures certains thermomètres présentent des signes de disfonctionnement  due au manque de capacités des piles.  Espérons qu’avec le passage  du président de la République  le lundi dernier des dispositions seront prise pour doter les agents sanitaires de la frontière d’équipements de contrôle efficaces.  Sinon on n’est pas encore sorti de l’auberge.

 

3E LICENCE DE TELEPHONIE MOBILE

Pr Dioncounda Traoré, Cheick Modibo Diarra et Sadio Lamine Sow vont-ils être interpellés ?

Le Pr Dioncounda Traoré, président de la transition, son ex-Premier ministre Cheick Modibo Diarra et  le ministre des  Affaires Etrangères et de l’Intégration Africaine  vont-ils être entendus  à leur tour par le juge du Pôle Economique et Financier, dans ce dossier de la troisième licence ? Selon notre confrère du journal le Canard déchainé, il s’agit désormais, pour le Procureur du Pôle Economique et Financier de découvrir si les soupçons du Bureau du Vérificateur général sont fondés. Tous, ou presque, sont soupçonnés d’avoir, d’une manière ou d’une autre, favorisé le richissime opérateur burkinabè de la téléphonie mobile dans l’acquisition de cette 3e licence de téléphonie mobile. Certains membres du gouvernement de transition auraient empoché la coquette somme de 400 millions CFA pour « services rendus ». Si les soupçons du juge sont fondés, la 3e licence de téléphonie mobile sera retirée à Planor Afrique d’Appollinaire Compaoré. Et un nouvel appel d’offres  sera lancé. En tout cas, ce dossier de la troisième licence de téléphonie mobile n’a pas fini de faire des vagues, et les maliens dans leur majorité attendent de voir le Mali avoir sa troisième licence comme les autres pays de la sous région.

 

POURPARLERS D’ALGER                                                                                                                 

Ce que la plate-forme des jeunes reproche au document

Dans les recommandations issue du forum de réflexion des jeunes du Mali « An Té Son » sur le document de synthèse des pourparlers d’Alger, tenu les 15 et 16 novembre derniers au CICB, la jeunesse malienne propose d’enlever du document la notion d’Azawad et des régions du Nord, les remplacer par les régions de Kidal, Tombouctou et Gao, respecter la Constitution du Mali, remplacer délégué du gouvernement par gouverneur de région, refus d’une 2e chambre au Parlement. Au titre des engagements généraux, le forum a décidé de biffer cette partie du document au motif a  que tout accord engageant le peuple du Mali, doit être conforme à sa Constitution. Au niveau local, le forum a jugé utile de se référer à la loi sur la décentralisation qui, pour elle, règle les questions. Au titre de financement, le forum a décidé de biffer la dernière partie du point 2, à commencer par « avec attention particulière… jusqu’à la fin ». Par ailleurs, il a ajouté le paragraphe ci-après : « A cet effet, il sera mis en place un mécanisme de contrôle efficace de l’utilisation des ressources par les services techniques de l’Etat ». Il a décidé de remplacer le mot transférer par mettre à la disposition, aussi de biffer la notion de tout quota à l’endroit des régions du Nord, etc.

 

Gao

Crime passionnel

Dans la nuit du samedi au dimanche, aux environs de 1h 30mn, un soldat malien fou de rage fait irruption dans une chambre close d’un bar de Gao et, comme dans une série hollywoodienne, tire sur un couple d’amoureux qui y était. Selon les témoignages recueillis sur place, le soldat jaloux aurait surpris sa copine, une des pensionnaires du bar, avec un homme, d’où cette crise de jalousie qui le met hors de lui. Notre cocu serait alors allé chercher son arme (une kalachnikov) pour laver l’affront. Si le rival a été tué, cinq blessés dont la fille ont été admis à l’hôpital Hangadoumbou Touré de Gao. Parmi eux, un gendarme et un policier maliens qui ont tous essuyé des balles tirées par le soldat qui apparemment était sous l’emprise de l’alcool. D’après les sources hospitalières, la fille est toujours dans le coma et ses jours comptés.

 

MICHEL REVEYRAND DE MENTHON

‘’Ebola ne doit pas faire oublier les autres défis’’

L’envoyé spécial de l’Union Européenne pour le Sahel, Michel Reveyrand de Menthon pense que la maladie à virus Ebola qui sévit actuellement dans la sous-région et au Mali ne doit pas faire oublier les autres défis qui sont nombreux. Aussi, appelle t-il les gouvernements de la région à prendre leurs responsabilités face à la situation quel que soit l’engagement des partenaires.

 

ENVOYE SPECIAL DE L’ONU AU SAHEL A PROPOS DES NEGOCIATIONS INTER-MALIENNES

‘’Le document proposé par la médiation est très bon’’

Selon la représentante spéciale des Nations Unies pour le Sahel, Hiroute Guebre Sellassie, il est important que tous les acteurs de la crise malienne arrivent à trouver leur place dans le document. Cependant, elle affirme que le document proposé par le médiateur est un très bon document. Il tient compte des préoccupations des uns et des autres. Elle ajoute que la situation sur le terrain est préoccupante. Hiroute condamne les agissements du Mnla qui, dit-elle, refuse de respecter le cessez-le-feu. Elle pense que la situation va s’améliorer dès que l’on aboutira à un accord de paix. Elle appelle le gouvernement malien à persévérer dès qu’un accord sera trouvé pour sa mise en œuvre.

 

 

PIERRE BUYOYA, ENVOYE SPECIAL DE L’UNION AFRICAINE AU MALI

‘’L’insécurité n’a pas cessé au nord du Mali’’

Le représentant spécial de l’Union Africaine au Mali, Pierre Buyoya affirme que l’insécurité n’a pas cessé au nord du Mali et cela est dû à deux sources. D’abord, parce que les groupes armés n’ont pas respecté le cessez-le-feu, ensuite les attaques terroristes qui contribuent à créer une situation vraiment déplorable.

Il est cependant optimiste qu’on arrive à un accord de paix avant la fin de l’année.

 

BACO DJICORONI

Une école privée dans une école publique

Plus de 200 dossiers scolaires et actes de naissance, des registres matricules d’élèves, des propositions de passage, de redoublement et d’exclusion ont été dissimulés dans une armoire d’une enseignante dans une école publique de Baco Djicoroni. En l’absence du Dcap, son adjoint qui a été saisi, trouvait que c’était une affaire banale, comme quoi les problèmes scolaires les plus aigus laissent quelques fois les autorités scolaires indifférentes quand bien même le directeur de l’école a été insulté par cette maîtresse à cause de ces documents. Ces documents administratifs précieux ont quand même été consignés par le directeur du dit établissement en attendant la fin de la formation du Dcap afin qu’une solution plus appropriée soit adoptée. Ces documents étaient utilisés mais à quelles fins? Pourquoi le Dcap adjoint n’a-t-il pas adopté les mesures adéquates concernant cette affaire?

En tout cas, d’après notre source d’information au sein du même groupe scolaire, le Dcap adjoint avait désigné un conseiller au sport à sa place pour suivre un candidat à la «principalisation» qu’il a injustement ajourné car il n’a même pas suivi le déroulement de ses leçons en classe. Les disciplines didactiques ont été ainsi confiées au conseiller de sport qui devrait plutôt s’occuper de l’éducation physique et sportive comme son nom l’indique.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER