Projet Niche-MLI-215 : Evaluation à mi-parcours

0

Les 17-18 et 19 janvier 2017, les acteurs de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, se sont retrouvés à l’hôtel ONOMO, pour une évaluation à mi-parcours du projet Niche-MLI 215.  

La rencontre était  présidée par Mme Traore Fatoumata Dicko, Conseillère Technique ; elle avait à ses cotés le Coordinateur Niche Pays-Bas, de OuindindaNikiéma, le Coordinateur Niche Mali en plus du Pr Bakary Cissé, directeur du projet.

Les conférenciers ont d’abord présenté les objectifs de «Niche-MLI-215 », un projet  qui entend apporter la modernisation et la professionnalisation dans 8 établissements  d’enseignement  supérieur au Mali, avec l’appui financier du Royaume des Pays-Bas (INOP) la Banque Mondiale (PADES), la Coopération française. L’atelier de trois jours (17-18 et 19 janvier 2017) s’est déroulé dans les locaux de l’hôtel ONOMO, en présence de la plupart des acteurs de l’Enseignement Supérieurs et de la  Recherche scientifique. Thème des travaux? L’évaluation à mi-parcours du projet Niche-MLI 215.

La rencontre a servi de cadre permettant aux participants des universités et grandes des grandes écoles et instituts  du Mali, de faire d’importantes remarques. Il a ainsi été fait cas du démarrage d’une évaluation à mi-parcours du projet (après 2 ans et demi). Objectif ? Juger la capacité de 5 universités plus 3  grandes écoles à être renforcés en matière de bonne gouvernance, avec une attention particulière sur un certain nombre d’indicateurs : le Genre ; la Gouvernance ; l’assurance de la qualité ; l’offre de formations continues ; la formation à distance (FAD) ; l’appui a la création d’entreprises ; l’insertion des professionnelles des diplômés. Les résultats de l’évaluation ont porté sur les aspects de gouvernance tels que la tenue des CU/CA (Conseils d’université / conseils d’administrations) des IES (Institution d’enseignement supérieur), les plans stratégiques des IES, les texte de la DGESRS , l’assurance qualité , la politique et stratégie TIC du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MERS) ; le système d’information et de gestion du supérieur ; les questions de genre dans les IES, les ressources  numériques… II ressort que les résultats obtenus dans le domaine de la gouvernance sont très encourageants. Grâce  au PGI / Cocktail l’inscription en ligne des Néo-Bacheliers 2015-2016 et ceux de 2016-2017 autorise la production aujourd’hui de statiques fiables. Il est prévu d’en faire de même en ce qui concerne l’effectif des enseignants, la situation des salles de classes, les emplois du temps, la gestion des heures supplémentaires. Quant à l’assurance qualité, l’atelier a permis de faire la situation des textes d’adoption, des textes qui seraient déjà dans le circuit pour permettre  d’aplanir les problèmes liés aux certifications dés établissements supérieurs publiques et privés, des offres des formation et des filières. La rencontre a débouché sur plusieurs recommandations parmi lesquelles l’intégration des plans d’action Genre dans les plans stratégiques  des IES. L’atelier a, en outre, recommandé de revoir le calendrier de rencontre pour un meilleur respect des délais, d’approfondir les études en vue de faire des propositions sur des questions qui attendent des réponses telles que  comment payer les heures supplémentaires ; comment rémunérer une œuvre scientifique d’un professeur ; comment géré la clé de répartition entre les différentes structures etc.

A.F Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER