46e et 47e sessions du conseil d’administration de L’ORTM : La direction générale invitée à poursuivre sa stratégie de mobilisation des ressources et de maîtrise globale des coûts

0

Les 46e et 47e sessions du conseil d’administration l’ORTM se sont tenues le jeudi 10 décembre 2020 sous la présidence du ministre de la Communication et de l’Economie numérique, Dr. Hamadoun Touré. La 46e session était essentiellement consacrée à l’examen et l’adoption, entre autres du procès-verbal de la 45e session ordinaire ; des tâches assignées à la direction générale lors des sessions précédentes, du rapport d’activités 2019, du rapport d’exécution du budget 2019, du projet additif à l’Accord d’établissement du 15 mai 2014 et du projet de grille salariale des agents contractuels de l’ORTM. La 47e session était réservée à l’examen et à l’adoption du projet de programme d’activités 2021, des projets de grilles radio et télévision 2021 et le projet de budget programmes 2021.

Dans son intervention, le ministre a rappelé que lors de sa visite à l’ORTM, il a noté avec satisfaction le chantier de numérisation des équipements de production et de diffusion. Cette avancée remarquable, a-t-il dit, conduira à terme à la numérisation totale des studios de Bamako et de toutes les stations régionales.

Pour une meilleure visibilité de la gestion financière de l’Office, il a noté avec satisfaction la désignation d’un commissaire aux comptes et d’un expert-comptable qui sont, à ses dires, “gage d’une transparence dans la gestion financière”. Le ministre a souscrit à la stratégie de gestion des ressources humaines adoptée par l’ORTM et qui vise surtout l’amélioration croissante des conditions de vie et de travail du personnel ainsi qu’à sa motivation.

“La distinction du meilleur agent du trimestre et de l’année s’inscrivent dans cette dynamique. Je reste convaincu qu’un personnel motivé et engagé peut se dépasser et produire des résultats exceptionnels. Le besoin de cadres compétents, capables d’offrir un programme de qualité à travers des contenus audiovisuels qui prennent en compte les spécificités des différentes composantes de la nation est aujourd’hui une nécessité. Ce qui justifie d’ailleurs le concept de télévision régionale qui interviendra à la faveur de l’avènement de la Télévision numérique terrestre (TNT)”, a-t-il estimé.

Il a fait savoir qu’en partenariat avec la Société malienne de transmission et de diffusion (SMTD), l’ORTM procèdera très bientôt à des décrochages locaux au niveau des régions. “Pendant plusieurs heures de la journée, des programmes produits dans les régions seront diffusés sur la chaîne de télévision régionale. Cette formule a pour objectif de promouvoir le débat citoyen à la base et de renforcer la cohésion nationale. La première station test qui est celle de Ségou qui sera dotée dans quelques jours d’un nouveau studio radio-filmé. Les travaux sont presque terminés. Les autres régions devraient suivre dans les mois à venir”, a-t-il informé.

Le ministre de la Communication a annoncé le lancement au mois de février prochain à Kayes, du projet Télévision de proximité “L’ORTM chez vous” qui s’inscrit dans la même dynamique. Ledit projet, a-t-il déclaré, mobilisera une forte équipe de production. “Pendant une semaine, des programmes de la radio et de la télévision seront diffusés sur les réseaux de l’ORTM et feront un focus sur la région de Kayes. Les réalités, les spécificités économiques et socioculturelles de la région seront largement abordées pendant cette période”, a-t-il attesté.

D’après le ministre de la Communication, plusieurs défis restent à relever par l’Office. Comme premier défi, il a évoqué le renforcement des ressources financières. Dans cette perspective, il a préconisé la conduite optimale des projets en cours que sont la mise en œuvre des textes de la redevance radio-télé, la mise en œuvre des plans élaborés dans le cadre d’une meilleure gestion de la Régie publicitaire de l’ORTM et la poursuite du processus d’apurement des arriérés dus à l’ORTM par ses prestataires. Ce qui, selon lui, permettra d’apporter des réponses à ce défi.

Comme autre défi, il a mis l’accent sur l’accompagnement des autorités de la Transition dans la conduite des réformes politiques et institutionnelles à travers la mobilisation sociale et la couverture médiatique des prochaines élections générales. Il s’est dit satisfait du fait que l’ORTM a pris en compte cette donne dans la grille des programmes, à travers des émissions de débats, de sensibilisation et d’éducation citoyenne. Il s’est engagé à soutenir l’Office et à tout  mettre en œuvre pour réussir cette tâche qui est un des chantiers majeurs de la Transition.

Comme troisième défi, le ministre a mentionné la construction de la Maison de la radio-télévision.  Il a informé que les travaux de cette maison ont démarré le 18 mai 2020 sur la base d’un acompte de 2 milliards de F CFA sur fonds propres de l’ORTM, issus de la location des émetteurs, le budget spécial d’investissement (BSI).

 Une meilleure mobilisation des ressources et maîtrise globale des coûts

Au plan financier, le ministre a fait savoir que le budget prévisionnel de l’Office de radio et télévision du Mali pour l’année 2021 s’élève à 14 520 731 000 F CFA, soit une augmentation de 3,18 % par rapport à 2020. La dotation rectifiée se chiffre à 14 072 310 000 F CFA. Au 31 octobre 2020, l’ORTM n’a pas atteint ses prévisions budgétaires à cause du non recouvrement durant 3 ans des recettes au titre de la redevance estimées à 2 500 000 000 de F CFA, en plus de nombreux manques à gagner liés à la pandémie de la Covid-19.

Cette situation, aux dires du ministre, impacte négativement les finances de l’Office. Face à ces difficultés, il a invité la direction générale de l’ORTM à poursuivre ses efforts d’amélioration de sa stratégie de mobilisation des ressources et de maîtrise globale des coûts et à accentuer les efforts d’élargissement de l’espace publicitaire, dans le cadre de la gestion optimale de la régie publicitaire.

Il a salué les différentes initiatives déjà prises pour ce faire, notamment l’organisation de la rentrée radiophonique et télévisuelle dont la 2e édition aura lieu dans quelques jours, la conclusion de conventions de partenariat avec des structures publiques et parapubliques. Il a promis l’accompagnement de son département en vue d’assurer la mise en œuvre des textes de la redevance radio-télé. Il a informé que des pourparlers sont en cours avec les structures concernées pour débloquer le plus rapidement possible cette situation.

Parlant du projet de grilles des programmes radio et télévision 2021, il a dit que l’apparition de la pandémie de Covid 19 dans au Mali a eu une incidence négative sur l’exécution desdits programmes. Ce qui fait que la grille 2020 des programmes n’a pu être véritablement exécutée. La direction générale a décidé de reconduire intégralement la même grille avec le même volume horaire de diffusion inchangé sur les différents médias.

Au niveau de la radio nationale, il a préconisé la redynamisation des émissions initiées dans la grille 2020, à savoir “La Matinale” qui sera renforcée par de nouvelles rubriques et la nouvelle formule de l’émission “A Cœur ouvert”, pour mettre les auditeurs en contact avec des spécialistes comme les psychologues et les médecins.

Concernant la télévision nationale, il a recommandé de mettre l’accent sur les débats d’idée qui ont toute leur importance pendant cette phase de Transition. Au chapitre des nouvelles créations, il a dit de retenir l’émission de divertissement à grand public “Panache”, dédiée à ceux qui passent les week-ends en famille.

Le ministre a adressé à la direction et au personnel toutes ses félicitations et tous ses encouragements pour les innovations perceptibles. Il leur a assuré de son soutien et de sa disponibilité à les accompagner. Il a exprimé toute sa gratitude aux représentants du personnel pour le dialogue social constructif instauré dans l’intérêt de l’entreprise et de son personnel. Il  a invité les administrateurs à formuler des recommandations pertinentes afin que l’Office puisse jouer pleinement sa partition dans le développement du pays.

  Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here