Dg de la Police nationale Contrôleur général Moussa Ag Infahi : le prix de passeport est à 50 000 F Cfa pour un délai de 3 jours

0
Moussa Ag Infahi: Directeur Général de la Police Nationale
Moussa Ag Infahi: Directeur Général de la Police Nationale

Lors d’une conférence de presse tenue le jeudi 21 janvier 2016, le Directeur général de la Police nationale, Contrôleur général, Moussa Ag Infahi a mis le point sur les i. Notamment sur les efforts faits par la police nationale ; des difficultés ; et des perspectives pour l’amélioration de ces éléments de la sécurité. C’était dans la salle de conférence de la dite direction sous la présidence du Directeur général, Infahi et en présence de ses collaborateurs ainsi qu’une cinquantaine des journalistes.

Cette conférence de presse s’inscrit dans le cadre de l’initiative du ministère de la sécurité et de la protection civile via son centre des communications pour informer à tout moment la population sur sa police et autres porteurs d’uniforme. Apres les propos introductifs d’Amadou Sangho, chargé de la communication au ministère de la tutelle la parole fut donnée au Directeur général de la Police nationale, Contrôleur général, Moussa Ag Infahi. D’entrée de jeu, il définira la Direction générale de la police nationale en disant qu’est un service central du ministère de la sécurité et de la protection civile. Elle a pour mission d’élaborer et d’assurer la politique nationale en matière de sécurité et du maintien de l’ordre. Elle assure la protection des biens et des personnes, elle maintien l’ordre, la sécurité et la tranquillité publique, elle veille au respect des lois et des règlements, à l’exécution des missions des polices administratives, des pôles judiciaires, elle contrôle aussi la règlementation sur les armes et minutions, elle assure les activités des structures privées de sécurité, elle participe aussi au renseignement du gouvernement, elle assure la police de l’air,  des frontières, elle participe aussi aux actions de maintien de paix dans les instances humanitaires, elle participe aussi à la protection et à la défense civile. En outre il ajoutera que la direction a dans son sein six (6) Directions,  dont une inspection, et des services rattachés.

Concernant aux réponses à des questions posées sur les difficultés d’obtention de la carte d’identité, les spéculations autour de la livraison des passeports, les tracasseries policières en circulation, les problèmes d’effectifs et logistiques, le Dg n’a pas mâché sa langue, «Cette Police que l’on sait malade, n’est autre qu’une partie de la société dont elle est issue »a-t-il affirmé.

L’insuffisance des effectifs, le Dg Infahi  assurera que très bientôt, il y aura le recrutement de 2200 sous-officiers pour bannir ce problème.

S’agissant des arrestations des véhicules  en « CH » et des véhicules en vitres teintées, il dira que c’est pour la sécurité, notamment contre d’éventuelles attaques terroristes. Il donnera et l’assurera à ce point, que personne n’est au dessus de la loi, ni les civils ni les porteurs d’uniformes.

La pénurie des cartes d’identité et des passeports, le Dg Infahi a souligné cette question était d’antan. Donc, aujourd’hui, la carte d’identité est disponible à tous les commissariats et pour le passeport il dira que c’est à 50 000 F Cfa avec un délai de 3 jours. Et environs 500 demandes sont satisfaites chaque jour.

Retenons que cette conférence de presse a été terminée par une visite guidée sous l’auspice du Directeur de la section l’immigration, Moussoudo Ardy. D’où les journalistes ont trouvé les agents de police qui mouillent le maillon pour faire de boulot très impressionnant.

Seydou Karamoko KONE

PARTAGER