Groupement mobile de sécurité : La rive droite a désormais sa base

0

Daoudabougou abrite désormais un Groupement Mobile de Sécurité (GMS). Le 28 juillet dernier, le Commissariat du quartier rénové entièrement pour l’occasion est devenu opérationnel pour toute la rive droite du district.

 

« C’est surtout dans le souci de mise en œuvre de la police de proximité, du rapprochement de la sécurité des populations, les impliquer dans la gestion de la sécurité et le renforcement des liens entre la police et la population », qui justifient l’ouverture du GMS rive droite, selon Eliade Mounkoro, contrôleur général de police et commandant en chef du nouveau GMS.

Il est situé au centre de la Commune V et la localité disposait déjà d’une infrastructure capable d’accueillir un grand effectif. La police est redevable à la population pour sa franche collaboration, les rapports entre les deux doivent toujours être de bons offices, car le principal rôle de la police c’est la protection des personnes et de leurs biens, a-t-il conclu.

Le nouveau Groupement Mobile de Sécurité reçoit alternativement plus de 800 éléments par jour dont 4 compagnies d’un effectif de plus de 200 chacune. Le chef du quartier, Adama Sangaré, a affirmé sa disponibilité à accompagner le GMS. « Notre soutien ne vous fera pas défaut, vous êtes là pour nous et nous en remercions ».

Fatou Dembélé habitante du quartier, ajoute qu’« avec l’insécurité grandissante, nous ne pouvons que saluer les forces de sécurité pour leur présence massive dans notre quartier. Cela réduit considérablement le sentiment d’insécurité et le délai d’intervention ».

Au mois de mai, le Directeur générale de la Police nationale, Soulaïmane Traoré, avait rendu une visite de courtoisie aux notabilités pour les informer du projet et solliciter leur collaboration.

Les éléments du Groupement de Mobile de Sécurité ont pour mission entre autres le maintien et le rétablissement de l’ordre public, la garde statique devant les édifices publics et les domiciles des personnalités publiques et privées, ils mènent également des patrouilles de sécurisation.

Pour rapprocher davantage la police de la population, les agents  du Groupement de Mobile de Sécurité sont présents dans les régions de Kayes, Sikasso, Koutiala, San, Gao, et Tombouctou.

 

Fatoumata Sira Sangaré

(stagiaire)

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here