Sécurité : Des soins à la Police malienne

0

 Le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile vient d’instaurer le dialogue entre les services relevant de son département et les populations. Ainsi, chaque mois, un directeur sera devant la presse. Et le ton vient d’être donné par le Directeur général de la Police, le Contrôleur-général Moussa Ag Infahi. C’était le jeudi 21 janvier dernier au siège de ladite structure.

 Comme ressorti dans son plan de communication, le Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel-Major Salif Traoré a décidé de rompre le silence qui entourait les services relevant de son département et les populations. Ainsi, désormais chaque mois, un Directeur d’un de ses démembrements sera devant la presse pour s’expliquer sur la vie de sa direction. C’est dans ce cadre que le Directeur général de la Police, le Contrôleur-général Moussa Ag Infahi a animé le jeudi dernier une conférence de presse sur l’état de la police nationale. Il était entouré pour la circonstance de ses plus proches collaborateurs, c’est-à-dire des directeurs des services centraux.

Le Contrôleur-général de police a fait l’historique de la police malienne et les missions qui lui sont assignées. Parmi lesquelles on peut citer l’élaboration d’une politique nationale de sécurité des personnes et des biens, contrôle la réglementation des armes et des munitions. La Direction générale de police assure la police de l’Air, la protection et la défense des citoyens.

Cette année 2016, aux dires du Contrôleur-général de police, Moussa Ag Infahi, l’Ecole nationale de police accueillera 2.200 nouveaux élèves policiers afin de permettre à la Police démilitarisée de faire face à ses missions régaliennes de défense des populations. Sinon, a-t-il ajouté, avec l’effectif actuel, la police malienne est malade. Bien vrai qu’elle effectue des patrouilles du jour comme la nuit, elle n’arrive pas à faire face à l’insécurité grandissante dont vit la population malienne. Aujourd’hui, seul moyen de créer la confiance entre la police et les populations.

Aussi, il s’est penché sur l’accès difficile au passeport et à la carte d’identité nationale. Deux précieuses pièces dont l’accès est devenu la croix et la bannière pour le citoyen malien.

Une visite à la Direction de la police de l’air a mis fin à cette conférence de presse du Directeur général de la Police, le Contrôleur-général Moussa Ag Infahi.

 

Youssouf Sangaré

PARTAGER