Afri’ Actu : Le choix Amadou Gon…

1

Sans surprise, le RHDP a désigné, jeudi dernier, Amadou Gon Coulibaly comme son candidat à la présidentielle du 31 octobre 2020. Cette ‘’intronisation’’ du Premier ministre d’ADO est, dit-on, le fruit d’un choix consensuel du Conseil politique extraordinaire du parti du Rassemblement des Houphouëtistes.

Alassane Dramane Ouattara espère-t-il ainsi ouvrir une alternance politique dans son pays incarnée par la nouvelle génération ? En vérité depuis plusieurs mois, le président sortant est suspecté d’œuvrer à la préparation de cette candidature. En commençant par le placer systématiquement au-devant de la scène, ‘’au dedans comme au dehors’’. Ainsi Amadou Gon a-t-il sillonné la plupart des régions du pays pour mettre en exergue les nombreuses réalisations du pouvoir.

Cet ancien ministre de l’Agriculture et ancien Haut fonctionnaire a été formé en France et maîtrise bien les circuits financiers internationaux. On dit de lui un technocrate ‘’discipliné’’, travailleur et ‘’dévoué’’. Discret, austère, Amadou Gon Coulibaly est issu d’une grande famille de Korhogo. Il est longtemps demeuré dans une posture légitimiste sans jamais vouloir s’émanciper, contrairement à un certain Guillaume Kibafori Soro. Ces qualités suffiront-elles à lui assurer la victoire à l’issue du scrutin?

Non ! Parce que le dauphin désigné d’ADO a un handicap majeur : il n’a, jusqu’ici, pas cette popularité indispensable à tout candidat à la magistrature suprême. Autre souci qu’il a à se faire : les nombreux clivages politiques au sein de la grande famille Gon Coulibaly à Korhogo. Où il est fréquent, lors des législatives et municipales, que des listes de cousins s’affrontent  dans une même circonscription.

Candidat déclaré, Guillaume Soro est de la même région qu’Amadou Gon. Sauf qu’il est sous le coup d’un mandat d’arrêt international pour tentative de déstabilisation et empêché en quelque sorte par le pouvoir de regagner son pays. Mais pour l’ex-chef rebelle : “Toute cette cabale vise à m’écarter de la course présidentielle dont je suis le favori”. Si l’ancien président de l’Assemblée nationale était ainsi mis hors de course, forte est la probabilité que ses partisans votent majoritairement contre le choix du pouvoir.

Le mentor de ce dernier, le président Ouattara, aura-t-il alors les moyens de combler ses lacunes, qui ne sont pas moindres, et obtenir un vote majoritaire en sa faveur? Difficile d’y répondre, pour l’heure. La candidature d’Amadou Gon sera combattue sur plusieurs fronts. Il y a aussi le reste de l’opposition qui, sous la houlette des anciens présidents Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo,  ne leur fera lui aucun cadeau.

Gaoussou Madani Traoré

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Mes felicitations au grand frere Amadou Gon Coulibaly! Je suis confiant qu’il remplira dignement la plus haute mission en RCI que le president Ouatara et le peuple ivoirien lui confieront INCHALLAH!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here