Lettre à grand-père

0

Cher grand-père…

Qui, d’entre toi et moi, devra dire la vérité aux Maliens. La vérité du bilan ! Ce qui s’est passé. Le vrai et le réel. La géo-politico-stratégique qui régit le Mali. L’ordre et les conséquences du non-alignement. Enfin, le tout. Qui pour dire tout à l’autre frère qui est au pouvoir aujourd’hui.

Nul doute, cher grand-père, il a besoin de tout savoir. Il a besoin de savoir ce qui t’a coûté ton cœur, ton sourire et je dirais, ta vie. Ce qui t’a valu ce grand silence qui blanchit les cheveux et les barbes. Cette réalité qui échappe aux mots !

Oui cher grand-père, il doit savoir et surtout voir, pourquoi il était lui parmi les élus. Pourquoi tant de remaniement à la recherche de l’homme providentiel. Cet homme qui aurait eu l’art et qui aurait respecté les règles.  Oui il doit savoir ce qui s’est passé entre “je ne tolérerais jamais” et “j’ai la main tordue”. Il doit être imprégné de ‘’Tomi’’ et acolytes. Oui ! Ton frère doit savoir pourquoi ce grand slogan “Le Mali d’abord” ! S’est éteint à petit feu comme une vierge ayant pendant longtemps attend un mari qui n’est jamais venu. Pourquoi ?

Oui ! Cher grand-père, entre toi et moi, quelqu’un doit expliquer les fiançailles qui ont lieu sous ‘’Bataclan’’ et le ‘’Radisson’’. Oui quelqu’un doit parler de ‘’Je suis Charlie’’ et ce grand mariage qui a accouché des coopérations. Oui cher grand-père, ‘’La Terrasse’’, le siège du G-5 entre autres. Ne faudrait-il pas réellement dire que c’était obligatoire et que c’était comme ça. La géopolitique du temps et du jour.

Cher grand-père, vraiment quelqu’un doit dire aux Maliennes et Maliens que, ce que nous vivons n’est ni une question de régime ni d’hommes ou de femmes. Mais une question qui relève plus de la géopolitique que nous craignons violer afin de rester fidèles à l’esprit des Indépendances. Et que le monde a ses stratégies qui obéissent à la jungle. L’histoire d’une dame convoitée sans défense.

Très difficile cher grand-père fut le bilan dont le sauvetage a impliqué tous. Oui cher grand-père, quand est ce qu’on dira que 7 fois on  a changé d’équipe à la recherche d’hommes et de femmes providentiels. Ceux qui ont séduit d’aucuns, ont fait pire à d’autres. Qui ? Pour dire, le pourquoi de tout ce changement. Des hommes et femmes cachés par le voile du népotisme que votre patriotisme a fait ressortir. Ces implacables du jour qui ont été appelés jadis. Qui ? Pour raconter l’histoire selon le lion ? Car pour le chasseur on en entendu de trop. Qui ? Sauf le temps. Ou toi et moi.

Oui cher grand-père qui pour dire haut ses pleures et  ses larmes qui ont coulé face à l’immensité de la réalité et son éloignement de la perception des autres. Qui ? Pour dire que l’Accord d’Alger est bourré de mine et rendrait le chemin tant rêvé impraticable. Qui ? Pour dire que la vraie histoire est là mais que la réalité en est tout autre.

Cher grand-père, j’espère que cette fois, le Mali saura faire face à lui-même. Face aux erreurs des pères de l’Indépendance. Là où ils ont trébuché. Moussa Traoré n’en parlons pas. Paix à son âme. Mais grandes furent ses fautes. Par contre, voir ce qui a manqué à Alpha Oumar Konaré et ce qu’Amadou Toumani a voulu. Afin de revoir le Mali dans ce qui a marché et ce qui n’a pas marché afin de lui offrir de nouvelles roues et de nouveaux rails. Ça urge ! Espérons malgré tout et prions ! A mardi prochain ! Inch’Allah !

Lettre de Koureichy

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here