Lettre à grand-père

0

Cher grand-père…

Dieu merci moi je vais bien. Je respecte les mesures barrières et je m’éloigne petit à petit de l’actualité malienne. Oui grand-père, au Mali, les actualités, on en finit pas. D’ailleurs, ce ne sont même pas de l’actualité mais des coups de buzz et d’émotions. Chaque semaine, on a un autre sujet. Chaque semaine, un autre gros rat qu’on abat et attend un autre. Chaque semaine son coup de buzz et ses efforts pour calmer et passer en attendant autre.

Je te dis grand-père, au Mali, toutes les institutions sont mortes. Les structures ne sont plus utiles. Elles ne servent plus à rien. Tout est ‘’Facebook’’ chez nous. Si dans les autres pays, ce sont des laboratoires d’idées qui étudient et proposent des solutions durables aux différentes difficultés, au Mali ce sont les internautes de Facebook. Dans les autres pays, si ce sont des experts, des spécialistes, chercheurs docteurs et professeurs qui pensent et élaborent les pistes, au Mali, on consulte, craint, et suit les Cheicks, Imams, Asseid et les colonels. Un gros chapelet ou un lourd coup d’éclat pardon d’Etat.

Oui cher grand-père, voici là où tout le Mali se résume. Il faut séduire seulement les internautes émotifs et les nouveaux médias dont les lignes édito tournent même autour de l’humeur d’un directeur général. La Justice ne sert plus à rien. Le Droit est devenu la courbe. Ce qui importe aujourd’hui, c’est l’opinion nationale et internationale. C’est elle qu’il faut séduire car même les actes terroristes dépendent de l’acteur et non de l’acte.

Ha oui ! Cher grand-père, c’est ça hein ! Le Mali Koura ! J’ai envie de te dire beaucoup de choses, mais je crains de ne pas tomber dans une tentative de déstabilisation du pays. Depuis un certain temps au Mali, ce n’est plus le code pénal qu’on lit pour poursuivre au Mali mais l’humeur des colonels. La procuration n’est plus de la société au procureur mais des dirigeants. Donc, ce serait mieux que je me taise comme voulu pour ne pas déstabiliser le pays.

Bon cher grand-père, demain, la grande muette fête ses 61 ans. Nous prions le Tout Puissant de lui donner la force de son âge dans le combat qu’elle mène contre les civils attention, les terroristes. Que le Tout Puissant lui donne la force et la sagesse d’œuvrer en posant le regard sur l’avenir et non sur le passé. C’est elle notre colonne vertébrale. Si elle tombe, nous tombons tous. Qu’Allah nous en préserve ! Amine !

Bon cher grand-père, le peuple et le gouvernement se donnent rendez-vous sur Facebook. On va animer nos ateliers de haut niveau où tout le monde a la parole et aucun sujet n’est interdit. Nous serons repartis entre tribus, ethnies, gourous et partis politiques. La moindre fumée recevra nos éventails jusqu’à prendre feu. De ‘’colonelisation’’ à ‘’déstabilisation et ‘’démolition’’, bientôt vers une ‘’feuille de routisation’’.

Bon sur ce je te souhaite une très bonne santé et surtout le strict respect des mesures. Ici s’arrête ma 81ème lettre. Bonne et heureuse fête de l’Armée et surtout lumière un jour sur l’aide de la guerre, la question de double bulletin, les 1200 milliards, la question des équipements militaires et l’argent des veuves ! Inch’Allah ! Vive l’Armée ! A mardi prochain !

 

Lettre de Koureichy

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here