Collectif des Candidats du 1er Tour des élections Législatives en commune III : « Il a eu du tripatouillage des résultats par le gouverneur du district de Bamako dans notre commune et nous exigeons à nouveau le recomptage des voix »

1

Dimanche soir 5 avril 2020, le Collectif des Candidats du 1er Tour des élections Législatives du 29 mars dernier en commune III du district de Bamako était face à la presse pour exprimer leurs désarrois suite au tripatouillage de leurs  résultats par le gouverneur du district de Bamako, c’était au siège du Parti Parena.   

Tout est parti de la proclamation des résultats provisoires par le Ministère de l’Administration Territoriale  qui ne reflètent pas les résultats collectés par les différents procès-verbaux des bureaux de vote de la commune III par les états-majors des partis politiques qui étaient 44 en lice. Tous les différents candidats de la commune  se sont concertés  et tous ont constaté que les résultats de l’Administration Territoriale ne reflètent pas la réalité des urnes. C’est ainsi que le Collectif a été créé pour contester les résultats provisoires et déposer des requêtes au niveau de la Cour Constitutionnelle.

Les différents candidats s’expriment !

Pour la candidate du Parena Mme Kadiatou Fofana et leader du Collectif ‘’ Nous sommes désolés de voir le tripatouillage des élections en commune 3. Il a eu transfert des voix, il a eu un hold-up électorale. Je prends un cas pratique, après la compilation de nos résultats par nos délégués, on obtient 1000 voix plus tard on constate au  niveau de l’administration qu’on nous octroi 500 voix…Peu importe mon rang à cette élection, je veux mes voix issues des urnes au soir du 29 mars. C’est le peuple qui choisit son député non pas l’administration territoriale à travers le gouverneur. Nos résultats ont été tripatouillés au niveau du gouvernorat du district de Bamako. Nous exigeons à nouveau le recomptage des voix de chaque bureau de vote des  23 quartiers de la commune III…’’

Mamadou Keita candidat de Yelema  ajoutera qu’ils ont remarqué des situations au niveau de la centralisation des résultats au gouvernorat que des écarts des voix entre nos différents PV  et leurs résultats. Ce qui explique que leurs résultats proclamés provisoirement ne reflètent pas le suffrage exprimé par les populations de la commune III.

Quant à Mme Makiatou Traoré très déçue expliquera que ces résultats de l’Administration ne sont pas de la réalité, le résultat a été biaisé. « Nous exigeons le recomptage des résultats bureau par bureau et nous admettons pas la fraude orchestrée par le gouverneur dans notre commune… » S’exprime-t-elle.

Jerard M Dembele du Parti UDD dira que tout sauf une élection et  ni un scrutin en commune III de Bamako. « Nous invitons la Cour Constitutionnelle a tranché et à dire le droit en commune III car elle est la commune pilote de Bamako. Nous ne sommes pas d’accord qu’on nous nomme un député à travers le gouvernorat du district. » Nous fulmine M Dembélé.

Mme Amoye du PDES et la représentante du candidat Boubacar Sidiki Samaké du mouvement Tous pour le changement diront que la démocratie ce n’est pas le tripatouillage des résultats plus tôt le choix et la volonté du peuple.  Et qu’ils ont foi aux neuf sages de la Cour Constitutionnelle de dire le droit et rien que le droit. Et enfin de clore les propos, ils donneront un cas des PV de quatre de bureaux de vote de Point G et Sogoniafin disparus au gouvernorat…

 Bokoum Abdoul Momini/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here