Comumuniqué du Conseil des Ministres du 14 Mars 2007

0

Le Conseil des ministres s”est réuni en session ordinaire, mercredi, dans sa salle de délibérations au palais de Koulouba sous la présidence de Ousmane Issoufi Maïga, Premier ministre, chef du gouvernement.

Après examen des points inscrits à l”ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

AU CHAPITRE DES MESURES LÉGISLATIVES ET RÉGLEMENTAIRES :

AU TITRE DU MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DE LA COOPÉRATION INTERNATIONALE :

Le Conseil des ministres a adopté les projets de textes relatifs à la ratification de l”accord de prêt, signé le 4 février 2007 à Djeddah entre le gouvernement de la République du Mali et la Banque islamique de développement (BID) pour le financement du projet d”électrification rurale.

Par le présent accord, la Banque islamique de développement consent à notre pays un prêt d”un montant de 3,800 millions dinars islamiques, soit 2,923 milliards de Fcfa environ.

Le prêt va contribuer au financement du projet d”électrification rurale qui vise à améliorer les conditions de vie des populations par la réalisation de systèmes d”éclairages publics dans les localités ayant plus de 5 000 habitants. La première phase du projet concerne les cercles de Kati, Yanfolila, Niono, Bandiagara, Djenné, Douentza et Goundam.

Le développement de l”électrification rurale, tout en permettant d”améliorer le cadre et les conditions de vie des populations, contribue à la création d”un environnement propice à la promotion des activités socio-économiques dans les localités concernées.

AU TITRE DU MINISTÈRE DES MINES, DE L”ÉNERGIE ET DE L”EAU :

Le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation de la convention de concession entre le gouvernement de la République du Mali et la société Petromac Inc portant sur le bloc 25 du fossé de Nara pour la recherche, l”exploitation, le transport et le raffinage des hydrocarbures liquides ou gazeux.

La présente convention de concession est conclue dans le cadre de la relance des activités pétrolières dans notre pays. Elle est passée avec la société de droit canadien, Petromac Inc dont le siège est à Montréal. L”autorisation de recherche porte sur le bloc 25 du fossé de Nara.

La société Petromac Inc s”engage sur une période de 4 ans à dépenser 12,25 millions dollars américains, soit 6,25 milliards de Fcfa environ dans des travaux de recherche et la réalisation d”un forage d”exploration.
La convention de concession définit les droits et obligations respectifs de l”Etat et de la société Petromac Inc en ce qui concerne notamment la conduite des opérations, les redevances, le régime fiscal et douanier, l”application et la réalisation de la convention.

AU TITRE DU MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS :

Le Conseil des ministres a adopté les projets de textes relatifs à la création, à l”organisation et aux modalités de fonctionnement de l”École de maintien de la paix.

Depuis son accession à l”indépendance, notre pays a fait siens les idéaux de paix et s”est engagé, à ce titre, dans des opérations de maintien de la paix sous la direction des Nations Unies ou des organisations régionales ou sous-régionales.

Le premier engagement des troupes maliennes dans une opération de maintien de la paix remontre à 1960 au Congo et depuis la fin des années 80, le Mali a participé et participe encore à de nombreuses missions de maintien de la paix.

C”est compte tenu de son engagement résolu et constant en faveur de la paix que notre pays a été choisi pour abriter l”École de maintien de la paix. L”école, initialement installée à Zimbakro (Côte d”Ivoire), a été transférée à Koulikoro en juin 2003. Depuis son transfert au Mali, l”école a formé environ 1 200 officiers provenant de 40 pays africains.

Cependant, en raison des capacités d”accueil limitées à Koulikoro au regard des besoins et des perspectives de développement de l”école, il a été décidé d”implanter définitivement celle-ci à Bamako sur un site de 3,5 hectares à l”ACI 2000. Les travaux de construction des locaux, d”un coût de plus de 5 milliards de Fcfa, doivent prendre fin en mai 2007.

L”adoption des présents projets de textes a pour objet d”attribuer un statut juridique à l”école et d”établir le cadre institutionnel pour l”exercice de ses missions. L”École de maintien de la paix a une vocation sous-régionale et doit contribuer, à travers ses activités de formation, au renforcement des capacités des États africains et notamment de la CEDEAO en matière de soutien à la paix.

Elle comporte comme organes d”administration et de gestion un conseil d”administration, une direction, un comité de gestion et un comité pédagogique.

AU TITRE DU MINISTÈRE DE L”HABITAT ET DE L”URBANISME :

Le Conseil des ministres a adopté un projet de décret portant approbation du schéma directeur d”urbanisme de la ville de Kita et environs.

La ville de Kita, chef lieu du cercle de la commune urbaine du même nom, va devoir faire face à des problèmes d”urbanisation dans les prochaines années en raison des perspectives de son développement sur les plans démographique et socio-économique. La population de la ville qui était estimée à 31 861 habitants en 1998 est passée à 41 641 habitants en 2006. Elle doit atteindre 47 000 habitants en 2010, et plus de 81 000 habitants en 2026.

La ville avait été dotée d”un schéma directeur en 2000. La révision de celui-ci s”est avérée nécessaire pour une meilleure prise en charge de tous les aspects de l”évolution.
Aussi, le présent schéma directeur se veut un outil de planification, d”organisation et de gestion du développement de la ville au cours des vingt prochaines années.

AU CHAPITRE DES COMMUNICATIONS ÉCRITES :

AU TITRE DU MINISTÈRE DU PLAN ET DE L”AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE :

Le Conseil des ministres a examiné une communication relative à l”organisation du Forum de Kidal sur le développement des régions nord.

Les trois régions situées dans la partie nord de notre pays, en l”occurrence les régions de Tombouctou, Gao et Kidal, sont confrontées à des contraintes particulières comme l”immensité de l”espace, l”aridité du climat et du sol, l”avancée de la désertification et l”enclavement. En outre, elles ont connu à plusieurs reprises des situations de conflits armés. Ces facteurs n”ont pas contribué à imprimer un élan important au développement de ces régions.
Aussi, le gouvernement, dans la vision d”un développement global et harmonieux du pays, a décidé d”organiser un forum sur le développement des régions du nord. Cette importante rencontre se déroulera à Kidal du 22 au 24 mars 2007 et regroupera environ 500 participants. Elle aura pour objectifs :

– d”élaborer une vision partagée du développement de ces régions ;
– de donner une impulsion nouvelle aux actions de développement dans ces régions ;
– de contribuer à la consolidation de la paix par le développement.
Le forum doit déboucher sur l”établissement d”un Programme décennal de développement des régions du nord.

L”Essor du 15 Mars 2007

Commentaires via Facebook :

PARTAGER