Décentralisation : Banamba à la queue du développement communal

7

La décentralisation a été entreprise par nos autorités afin que les collectivités à la base soient maitresses de leur destin. Partant, le premier responsable du développement communal est le maire. Si certaines collectivités ont pu se développer grâce à des maires dynamiques et compétents, la commune de Banamba se trouve plongée dans une léthargie qui ne dit pas son nom. Aucun  des maires n’a été à la hauteur et le bilan est nul sur toute la ligne. Aucun des maires de Banamba n’a le niveau intellectuel requis pour initier des actions de développement ou élaborer des projets de développement pour attirer des partenaires techniques et financiers dans la commune. Ils ont été maires parce que tout simplement ils sont de la chefferie traditionnelle. Autrement dit, on ne veut que personne d’autre soit maire ou dirigeant dans la localité, sauf les Simpara. Tout est focalisé sur les Simpara, ce qui entrave sérieusement le développement de la commune. Ils ne sont pas élus pour le développement de la commune, mais tout simplement pour que la mairie soit occupée par un Simpara. Très généralement ils ont à peine le niveau du DEF et ne savent même pas lire et comprendre les textes de la décentralisation, à fortiori entreprendre ou initier des actions de développement.

Il est écœurant qu’une commune qui possède de nombreuses potentialités comme Banamba, soit à la traine du développement communal. Malheureusement, c’est le cas par faute d’un maire  compétent, dynamique et soucieux du développement de la commune. Ils sont tous été aux commandes de la mairie parce qu’on ne veut  autre personne qu’un Simpara. La volonté manifeste des Simpara de  monopoliser tout a sérieusement entamé la décentralisation dans la commune de Banamba. Les quelques actions initiées sont réalisées  dans la ville de Banamba et les autres villages de la commune  sont tout simplement  ignorés. Durant les quinze années de la décentralisation, le bilan est nul pour ne pas dire insignifiant : marché « rénové  en partie» avec des hangars, un autre grand hangar  construit quelque part…

Il n’y a pas d’électricité, les routes sont  sérieusement dégradées, pas de système de transport au niveau de la commune, bref, c’est  la déception sur toute la ligne. C’est la raison pour laquelle, los de son passage à la TM2, l’actuel maire était angoissé, car il n’avait rien à présenter ou à dire comme réalisation.

Il est nécessaire  qu’en matière de décentralisation,  pour le bien-être des communes et du vivre ensemble  des lois soient adoptées pour circonscrire certaines situations. On ne doit pas être maire sans avoir un certain niveau d’étude supérieur ou égal au Bac et bannir toute mainmise de la chefferie traditionnelle sur les mairies et autres collectivités.

Malgré la présence de beaucoup de potentialités, Banamba occupe la queue du développement communal par faute de maire  capable, compétent, dynamique et soucieux du développement même de la commune.  En quinze ans de décentralisation, le bilan est tout simplement dérisoire pour la commune rurale de Banamba.

Moussa Diarra

[email protected]

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. Bonjour Mr Moh je ne fais que dire la vérité , j’aime bien Banamba , je veux que cette ville soit la plus belle du pays , mais je ne sais pas encore comment Banamba deviendra celle ville que j’estime autant , en 2012 j’ai été opéré au cscom de Banamba , je dis ce que j’ai vu de mes propres yeux , sinon la commune voisine Dougouwolofila progresse , même Kiban fait mieux , je sais aussi que ma commune Toukoroba est à la queue du peloton Baya coulibaly

  2. J’attends vos reponses moussa et baya car vous ne faite que mentir a vos lecteurs.
    Oui vous etes des intellectuels ds vos villages car ds le village des aveugles les borgnes sont des rois

  3. Pour votre info la commune rurale de banamba a ete 2 fois 2eme du concours des communes de la region de koulikoro les infos sont au gouvernorat de koulikoro

  4. Baya toi aussi a toukoroba c’est l’incivisme generalise ds ta commune et tous les agents de votre commune son en retard de salaire il ya plus de 5mois renseigne toi aupres de ton maire bogoba diarra

  5. Moussa vraiment svp renseignez vous sinon 3salles de classe ont ete construis ds ton village N’ganou PAR la mairie

  6. Bonjour Moussa Diarra

    vous avez tout dis dans votre article ,Banamba c’est la famille Simpara qui domine dans tous les domaines, Banamba n’est plus la ville qu’on a connu autrefois, Banamba est vide tout le monde est partis à Bamako, rien de nouveau sauf la grande mosqué, deux pharmacies, une route bitumé , une succursale de BDM ,et un cscom mal entretenue ,voila la ville de Banamba , je viens deTaran un village dans la commune rurale de Toukoroba dans le cercle de Banamba

Comments are closed.