Diplomatie : Le Président de la Transition a reçu une délégation nigériane

3

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOÏTA, Chef de l’État, a reçu en audience, ce vendredi 9 septembre 2022, une délégation nigériane, conduite par SE Geoffrey ONYEAMA, ministre des Affaires étrangères de la République fédérale de Nigéria. 

Il était porteur d’un message du Président Muhammadu BUHARI à son homologue malien.

À sa sortie d’audience, le diplomate nigérian a indiqué avoir apporté au Président GOÏTA un message de salutation et de paix, de la part du Chef de l’État de la République fédérale de Nigéria.

Le Président Muhammadu BUHARI, à travers son émissaire, rassure les autorités maliennes du soutien et de la solidarité du Nigéria au processus de stabilisation du pays, dans le cadre de la CEDEAO. Le Président nigérian a par ailleurs, indiqué, par la voix de son envoyé spécial, sa satisfaction des progrès déjà réalisés par les autorités maliennes de la Transition.

La question des « soldats ivoiriens » détenus au Mali a été également au cœur des échanges entre la délégation nigériane, reçue à Koulouba, et les autorités maliennes de la Transition. Le Nigéria souhaite jouer sa partition dans la libération du reste de ces soldats dans le but de faire régner plus de paix entre les deux pays.

Les efforts déjà consentis, notamment avec la libération de trois des 49 « soldats », sont salués par la partie nigériane qui estime qu’il est temps de trouver une solution définitive à cette crise entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

Pour sa part, le Président de la Transition a salué l’implication personnelle de Muhammadu BUHARI pour le retour à la normale entre le Mali et la CEDEAO. Le chef de l’État a ensuite précisé qu’il était judicieux de trouver une solution durable à la question des « soldats ivoiriens ».

Le Président GOÏTA a par ailleurs fait comprendre qu’au même moment où la Côte d’Ivoire demande la libération de ses « soldats », continue de servir d’asile politique pour certaines personnalités maliennes faisant l’objet de mandats d’arrêt internationaux émis par la justice.

Malheureusement, selon le Président de la Transition ces mêmes personnalités bénéficient de la protection de la Côte d’Ivoire pour déstabiliser le Mali. D’où la nécessité d’une solution durable à l’opposé d’une solution à sens unique qui consisterait à accéder à la demande ivoirienne sans contrepartie pour le Mali.

Présidence de la République du Mali 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Tres bien dit ASSIMI, il faut qu’ Allassane Ouattara comprenne qu’il ne peut pas jouer avec le Mali et ses autorites en continuant avec son ami Blaise Compaore a destabiliser l’Afrqiue de l’Ouest. Son coup d’etat constitutionnel après avoir tué son dauphin successeur avec la complicité des politiciens et médecins Français, a été tres applaudi par la maudite FRANCE de la Macronie et ses sous-prefets a Niamey, Accra, Dakar et Ouagadougou dans la CEDEAO et l’Union Africaine. Le Mali demande simplement un échange entre les 46 mercenaires Ivoiriens et les apatrides Maliens (Karim Keita, Boubou Cisse, et Hubert Coulibaly), qui sont logés, nourris et habilles par ADO et font la dolce vita à Abidjan avec les toutou d’Adjame et de Treichville! Ainsi l’Afrique Occidentale connaitra la PAIX

  2. Mere fact Ivory Coast harbor Malian criminals that work to destabilize Mali put presence of 46 soldiers under dynamically different condition. However, Ivory Coast have master control. Ivory Coast need only timely turn over Malians it harbor that are under arrest warrant in Mali. It is legal condition. Ivory Coast failure to duly address legal condition is testament to little value it place on 46 soldiers held by Mali for violating Malians laws. Violating Malian laws seem to be common practice by rumored to be drug addict president of Ivory Coast.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here