Mme Seck à Berlin et Ami Kane à Libreville : Les nouvelles missions de deux amazones

3

Le conseil des ministres du 31 mai 2018 a nommé Mme Seck Oumou Sall et Mme Sacko Ami Kane en qualité d’ambassadrices extraordinaires et plénipotentiaires du Mali en Allemagne et au Gabon. Ces deux amazones qui se sont affirmées dans leur domaine respectif, entament une nouvelle mission au service de leur pays.

Elles endossent leurs nouveaux habits d’ambassadrices. Mme Seck Oumou Sall quitte la mairie de la commune urbaine de Goundam pour la chancellerie du Mali en Allemagne. Mme Aminata Kane laisse les affaires du gouvernorat du district de Bamako pour l’ambassade du Mali au Gabon. Ces amazones, connues pour leur patriotisme, entament une nouvelle mission au service de leur patrie.

Maire de la commune urbaine de Goundam depuis 2004, Mme Seck Oumou Sall, une femme à la fois emblématique et énigmatique, s’est forgé une stature à l’échelle nationale et internationale. Première femme maire des régions du nord du Mali, elle est titulaire de plusieurs certificats et diplômes dont l’un des derniers est un Master obtenu à l’Université Mandé Bukari. De nombreuses formations à l’intérieur ou à l’extérieur, lui ont permis d’asseoir sa grande

Témoignage
Oumou Sall SECK, maire de Goundam

et surtout de renforcer sa capacité d’analyse.

Modeste, sage, intègre, cultivée, respectueuse, attentive, constante, la nouvelle ambassadrice du Mali à Berlin se singularise par sa grande sociabilité, son esprit d’ouverture et surtout sa générosité. Selon de nombreux témoignages recueillis çà et là, Mme Seck Oumou Sall est une personnalité exceptionnelle engagée pour la défense des causes nobles et de la paix. Pour elle, aucun sacrifice n’est de trop pour défendre les intérêts supérieurs de sa patrie. On peut tout reprocher à Mme Seck sauf qu’elle n’aime pas le Mali.

Une élue locale pour booster la coopération germano-malienne

Sur le plan associatif, on retient que Mme l’ambassadrice est une figure de proie du mouvement associatif féminin du Mali. Présidente du Mouvement Trait d’Union, elle est membre du Conseil National pour le Développement et la Solidarité Internationale (CNDSI) de la France. Ancienne secrétaire à la communication de l’Association des Municipalités du Mali (AMM), Mme Seck est la vice-présidente du Caucus des femmes élues conseillères communales du Mali. Elle a reçu plusieurs récompenses pour son engagement et sa détermination. En décembre 2008, la fondation danoise Poul Lautzen l’a désignée comme lauréate de son Prix International des droits de l’homme. Toujours en 2008, lors de la cérémonie de clôture du mois de la solidarité dont le PDG du Groupe Airness était le parrain, Mme Seck a reçu le trophée d’initiative. Le 13 mars 2010, la Jeune Chambre Internationale du Mali (JCI) a décerné son titre d’ambassadeur à cette battante dame.

Elle a reçu, le 21 octobre 2016, à Bruxelles, la médaille de la Fondation du Forum de Crans Montana. Ce forum de Crans Montana récompense l’œuvre et l’action des leaders du monde entier qui se sont distingués par leur contribution significative à la paix, à la démocratie, au développement économique et social, à la liberté, à la justice et à l’état de droit. Elle a eu en 2010 le prix « Women of Excellence » de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Mali. Mme Seck Oumou Sall a été la première personnalité à recevoir, le 14 décembre 2016 à Agadez au Niger, le prix de la fondation Mano Dayak. Le centre culturel Tumast lui a décerné en 2017 son palme d’or de la paix.

Reconnaissante, Mme l’ambassadrice a remercié le Président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta en ces termes : « Je viens d’être nommée au poste d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Mali auprès de la République fédérale d’Allemagne. Je tiens à exprimer au Président de la République mes remerciements les plus chaleureux pour la confiance. C’est avec beaucoup d’humilité que je demande votre soutien et j’espère compter sur ce soutien pour m’aider à assumer ces fonctions combien importantes pour l’intérêt du Mali. Je ferai tout pour vous faire honneur en me montrant à la hauteur de mes nouvelles responsabilités », a-t-elle souligné sur sa page Facebook. Cette nomination a été unanimement saluée sur le plan national et international. « Toutes mes félicitations Excellence, je pense sincèrement que c’est ton humilité, ta détermination et ton engagement qui te valent ce niveau. Nous prions Dieu dans Sa Miséricorde de t’accompagner et de te protéger dans cette noble mission. Merci au Chef pour la confiance », a écrit Mme Mouna Touré.

Avec une ancienne élue locale bien trempée maitrisant parfaitement les enjeux du développement local, la coopération germano-malienne peut prendre un nouvel envol surtout dans le domaine de la décentralisation, une réforme majeure des autorités de la 3ème République.

Une femme d’expérience à Libreville

Quant à Mme Sacko Aminata Kane, elle n’est plus à présenter. Contrôleur général de police, elle était, avant son départ à la retraite en décembre 2017, Gouverneur du district de Bamako. De 1976, année de son intégration à la police à nos jours, elle s’est forgé une solide réputation bâtie au cours de plusieurs années de bons et loyaux services rendus à la nation. Directrice de la police judiciaire à la Direction générale de la police nationale, le contrôleur général de police qui a fait valoir ses droits à la retraite, a dirigé d’une main d’experte de nombreux commissariats de police où elle s’est distinguée par des résultats encourageants obtenus dans la lutte contre le banditisme. Femme de terrain, elle est une responsable de très grande autorité. De fort caractère, déterminée, courageuse  et imperturbable, elle oppose toujours un sang-froid doublé d’une grande sérénité aux coups bas et autres attaques personnelles.

Femme d’expériences, dotée d’une grande compétence, elle est l’exemple de l’officier qui s’est toujours illustré par son engagement à préserver les valeurs fondamentales de la police nationale. Son militantisme pour les droits des femmes et de l’enfant, va l’amener à défendre devant plusieurs tribunes la cause de la femme.

Chevalier de l’Ordre national, elle faisait partie en 2011 des maliennes exceptionnelles ayant reçu le prix « Women of Excellence » de l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique au Mali.

Chiaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. IBK pense a l’envers c’est le whiskey qui fait ses effets car Ami a Berlin et Sall a Libreville fait plus de logique. De Bamako a Berlin fait beaucoup de sens et de Goundam a Libreville de meme, mais quand on est con on restera toujours con et IBK est cons surtout double du garconnet Tieman Coulibbaly!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here