Représentations diplomatiques Maliennes : Plusieurs postes vacants

0

Avec 35 ambassades et plus de 60 consulats à travers le monde, la diplomatie Malienne joue un rôle important dans le cadre de l’établissement et du raffermissement des relations bilatérales et multilatérales avec les pays d’accueil grâce aux hommes et femmes qui animent ce secteur sensible. A la date d’aujourd’hui, plusieurs représentations diplomatiques ne sont pas occupées pour des raisons diverses. Une situation qui n’est pas sans conséquence sur le fonctionnement des chancelleries concernées.

Tous les regards sont braqués sur la colline de Koulouba, précisément sur l’antre de la diplomatie Malienne où les dispositions nécessaires seraient en gestation en vue de pourvoir les multiples postes dans certaines ambassades et consulats du Mali à l’étranger. Au Gabon, nommée au début du second semestre 2018 au poste d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Mali au Gabon, l’ancienne Gouverneure du District de Bamako, l’inspecteur Général Ami Kane, a dans une correspondance adressée à Zeiny Moulaye, chef de la diplomatie Malienne, à la date du 8 décembre 2020, notifier sa démission pour raison de santé, laissant du coup son poste vacant. Après le départ du Général Mahamane Touré, l’Ambassade du Mali au Niger reste à ce jour sans Ambassadeur. Situation similaire en Côte d’Ivoire où l’Ambassadeur S.E Ag Rhissa a été rappelé à Bamako suite au rapport du Vérificateur Général qui l’inculpe pour mauvaise gestion. Toujours en Côte d’Ivoire, précisément au Consulat du Mali à Bouaké (qui accueille une très forte communauté malienne) le Consul Mme Coulibaly Mariam Coulibaly a été nommée Préfet de Koulikoro où elle a déjà pris fonction. Accablé par le rapport du Vérificateur Général qui a décelé des irrégularités dans la gestion de l’Ambassade du Mali au Burkina Faso, Son Excellence Amadou Soulalé croupit depuis un moment en prison avec 3 autres de ses collaborateurs et un 4e mis sous contrôle judiciaire. Ce qui fait que la représentation diplomatique malienne au pays des hommes intègres est sans commandant de bateau, avec comme conséquence, le fonctionnement difficile des affaires. Face à l’existence de ces différents postes vacants dans des chancelleries aussi importantes que stratégiques, la balle est dans le camp du ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Zeiny Moulaye, pour rapidement procéder à leur remplacement. Des informations en provenance du ministère des affaires étrangères rapportent que le Ministre serait dans l’attente du feu vert présidentiel pour officialiser ces nouvelles nominations. En attendant cette officialisation, le très convoité poste d’Ambassadeur du Mali en France qui était sur le point d’être attribué à S.E El Hadji Alhousseini Traoré, Ambassadeur, Représentant Permanent du Mali auprès des Nations- Unies à New- York, serait déjà attribué à S.E Boubacar Gouro Diall, secrétaire général du ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale. Les sources en provenance de Koulouba révèlent qu’en marge de ces nominations d’autres ambassades et consulats pourraient être concernées.

Oumar Baba TRAORE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here