Elections générales de 2012 : Les dates des élections et du référendum dévoilées hier en conseil des ministres

0

Comme annoncé dans l’une de nos récentes  livraisons, le Conseil des ministres a été informé hier mercredi du chronogramme des élections de 2012 et du référendum.  Il a été établi comme suit : Election présidentielle : 1er tour : 29 avril 2012 ; 2ème tour : 13 mai 2012 ; Elections législatives : 1er tour : 1er juillet 2012 ; 2ème tour : 22 juillet 2012 ; et  le référendum : 29 avril 2012, en couplage avec le 1er tour de l’élection présidentielle

 

La réflexion  a été menée sur le chronogramme du processus électoral dans l’esprit du respect du délai constitutionnel, de la réduction du coût des élections et de la nécessité de tenir compte de l’hivernage dans le calendrier électoral. Ce sont six scénarios qui étaient à l’étude entre lesquels  le gouvernement vient de  trancher.

 

 Le premier était de tenir d’abord les élections présidentielles qui sont confinées dans un délai constitutionnel, et organiser ensuite les législatives. Le deuxième scénario prévoyait l’inverse. Inclure le referendum dans le premier tour des législatives est une autre piste envisagée. Le quatrième scénario présentait l’avantage de réduire considérablement le coût des élections. Il devait coupler le referendum avec le 1er tour des législatives d’une part et le deuxième tour des législatives avec le premier tour des présidentielles d’autre part. Pour y parvenir, le personnel devait être bien formé et le nombre d’urnes augmenté.

 

La réflexion était également ouverte sur la possibilité de coupler le referendum avec le premier tour de l’élection présidentielle le 29 avril et d’organiser le deuxième tour le 13 mai. Ce scénario présentait l’avantage de conserver l’Assemblée nationale. Les 1er et 22 juillet seraient alors retenus pour organiser les 2 tours des législatives. Le sixième scénario prévoyait de coupler le référendum au deuxième tour de l’élection présidentielle. L’inconvénient de cette hypothèse était que ceux dont le candidat n’aura pas passé au premier tour de l’élection présidentielle pourraient ne pas vouloir participer au vote du référendum. Il va falloir rapidement trancher entre ces différents scénarios. Et le gouvernement s’est exécuté hier. En effet, le Conseil des ministres a été informé du chronogramme des élections de 2012 et du référendum.  Il a été établi comme suit : Election présidentielle : 1er tour le 29 avril 2012 ; 2ème tour : 13 mai 2012 ;  Elections législatives : 1er tour le 1er juillet 2012 ; 2ème tour : 22 juillet 2012. et le référendum : 29 avril 2012, en couplage avec le 1er tour de l’élection présidentielle

 

Le coût des élections de 2012 est estimé à environ 40 milliards de FCFA contre 18 à 20 milliards de FCFA en 2007. La différence tient, selon le ministre de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, général Kafougouna Koné, au fait qu’il n’y a pas eu de deuxième tour lors des présidentielles de 2007. Or, pour l’année prochaine, les estimations ne peuvent pas ne pas prévoir de deuxième tour. En outre, en 2007, il n’y a pas eu de changements dans l’élaboration du fichier électoral. Alors que de grands changements sont préconisés cette année. Il faut aussi compter le référendum constitutionnel dont le coût est estimé à 9 milliards de FCFA.

Abdoulaye Diakité

 

Commentaires via Facebook :