Gouvernement de Transition : Premier Conseil de Cabinet

11

Le Premier ministre, Chef du Gouvernement, M. Moctar Ouane a présidé ce mardi 6 octobre 2020, dans la salle de conférence de la Primature, le premier Conseil de Cabinet de la toute nouvelle équipe gouvernementale nommée hier lundi par le Décret n° 2020-0074/PT-RM du 05 octobre 2020.
Notons que conformément aux recommandations du Dialogue National Inclusif et à celles plus récentes des concertations nationales tenues les 10, 11 et 12 septembre 2020, 25 membres composent le gouvernement nommé par le Président de la Transition, SEM Bah N’Daw sur proposition du Premier ministre.
Dans son propos liminaire, le Premier ministre a souhaité la bienvenue aux nouveaux ministres dans l’attelage gouvernemental et les a félicités pour le choix porté sur eux. « C’est un grand honneur et un privilège singulier, que de servir l’Etat au niveau qui est le nôtre aujourd’hui, en vue de répondre de façon adéquate aux attentes légitimes de nos concitoyens », dira-t-il. Chacun devra en conséquence « œuvrer au redressement de notre pays si durement ébranlé » a-t-il poursuivi.
En invitant les uns et les autres à prendre la juste mesure de la situation actuelle dans laquelle se trouve le Mali, le Premier ministre a rappelé les grands axes qui doivent orienter l’action gouvernementale durant les 18 mois de la Transition ainsi que les principes directeurs sur lesquels cette action sera fondée.

Les missions assignées à cette Transition sont déjà connues depuis les concertations qui ont réuni toutes les sensibilités du peuple les 10, 11 et 12 septembre dernier. Elles portent sur :
– Le rétablissement et le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national ;
– Le redressement de l’Etat et la création des conditions de base pour sa refondation ;
– La promotion de la bonne gouvernance ;
– La refonte du système éducatif ;
– L’adoption d’un pacte de stabilité sociale ;
– La réforme de l’éducation ;
– Le lancement du chantier des réformes politiques, institutionnelles, électorales et administratives ;
– L’organisation des élections générales ;
– La mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.
Pour gagner ce pari selon le Premier ministre, « il nous faut agir, agir vite et efficacement », guidés en cela par 3 principes directeurs qui sont l’engagement, la solidarité et la détermination.

Ainsi, la solution au défi d’ordre sécuritaire, économique, politique et social auquel nous sommes confrontés, « réside dans l’engagement sans faille de chacun et chacune des membres qui compose le gouvernement ».
Cela devra se traduire dans la pratique « par un volontarisme devant conduire au sens de l’initiative, toujours plus accru, et pertinent dans la formulation de nos politiques publiques ». Mais aussi, « par notre détermination à conduire les réformes voulues par notre peuple, avec en ligne de mire le recours préalable au dialogue et à la concertation, dans l’humilité, mais toujours dans la rigueur, « en veillant à la transparence dans la gestion des politiques publiques ». Tout cela ne sera cependant effectif sans « l’impératif de solidarité gouvernementale » qui doit conduire à la culture d’un esprit d’équipe. C’est pourquoi, insistera-t-il, l’action gouvernementale doit, pour demeurer efficace et crédible, « reposer sur le principe d’unité et s’inscrire dans la cohérence ».
Le Premier ministre a conclu son propos, en rappelant l’honneur qu’éprouvent tous les membres de la nouvelle équipe à servir le Mali, en ce moment si particulier de son histoire.

Ce premier Conseil de Cabinet s’est tenu dans un contexte particulier marqué par la décision des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, de lever les sanctions qui étouffaient notre pays depuis les changements intervenus le 18 octobre 2020. D’autres bonnes nouvelles sont attendues, relatives à la libération d’otages, au nombre desquels figure Soumaïla Cissé, président de l’URD et ancien chef de l’opposition malienne.

CCRP/Primature

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Cher demba,

    Foutaises les vrais Maliens sont sortis sur la place de l`independance pour chasser le regime corrompu d`ibk………………

    • En effet a tel point que Boua le ventru IBK a fui avec son pantalon dechire pour aller se cacher chez les Arabes.

  2. UN GRAND HOMME DE LA GAUCHE MAURITANIENNE MOHAMED MOUSTAPHA OULD BEDREDINE EST DECEDE’ AUJOURD’HUI A’ ALGER!
    INA LILAHI WA INA ILEYHI RAJI OUNE!!!
    ALLAHOUMA AGHVIR LEHOU WA ARHAM HOU!!

  3. “le MALI-KOURA, c’est pas pour demain” Entièrement d’accord avec vous BS, un Malikura qui commence surtout par des sanctions économiques. Tant qu’on ne changera pas de nom comme l’a fait le Burkina, on décoléra difficilement. Il faut quitter une attitude du carré/immobile pour une attitude aérodynamique. Et dans ce pays que nous aimons, il faut cesser de faire croire aux autres qu’on est ce qu’on est loin d’être. Les bons maliens sont cachés, font moins de bruit et de tapage autour d’eux, sont humbles et se mettent très rarement au devant de la scène.

  4. #Moussa Traore / UDPM /23 longues années de galère / Échec Total
    #Amadou Toumani Toure / CTSP /transition avec les espoirs en attente.
    #Alpha Oumar Konare /ADEMA PASJ /Un historien et pourtant toutes ses actions prouvent autre chose
    Il ne fait que des monuments inutiles lorsque les Maliens ont besoins de ponts ,de routes et d`échangeurs /cas de la tour de l`Afrique /de l argent jeté par la fenêtre /cette tour avec ses bouchons qui étouffe tout Bamako.
    Pire il brûle les armes du pays au nom de quel paix?
    pire il refuse de lutter contre la corruption et pourtant qui était son créneau avant son arrivée au pouvoir /A la fin de son mandat il fait du spectacle faisant semblant de lutter contre la corruption avec quelques arrestations sans saisir leurs milliards détournés ,ces gens seront libérés plus tard et mènent la belle vie avec l`argent volé au détriment des populations en souffrance
    #Amadou Toumani Toure / MAJORITE PRESIDENTIELLE /Gros travailleur mais refuse de mettre fin a la corruption et pourtant c`etait un des points phare de la révolution de mars 1991/ il manque d`initiative Alors / LA FRANCE AVEC LA COMPLICITE DE CERTAINS FILS DU PAYS (LA CMA) S`EMPARENT DU PAYS POUR VOLER L`OR ET CERTAISN MINEREAUX RARES AU NORD MALI /l`or est un élément sacré /ces gens seront maudits par la malédiction de l`or tôt ou tard.
    #Amadou Aya /CNDRE
    Les populations espèrent mais aucune action de leur part pire ils pillent les banques du pays soif d`argent..
    #Ndioncounda /transition
    Monte au pouvoir mais aucune action notable sur les attentes des populations /toujours le statuquo…les gens continuent de piller les ressources du pays en toute impunité aucune lutte contre la corruption beaucoup plus de milliardaires encore et encore……
    #IBk /RPM /Une gestion clanique familiale pitoyable toujours des milliardaires sur les ressources de l`état. un vrai partage de gâteau au détriment des populations
    pire /l`armée n as pas le droit de faire des actions offensive sans la france /pendant ce temps la france et certains fils du pays volent l`or et les ressources rares du pays au nord Mali.
    Il est chassé du pouvoir par les populations en colère et des militaires de bonne volonté……….

  5. Pour le Ministère des Infrastructures et des Transports, c’est la déception total pour tous ceux qui espéraient un changement de gouvernance dans ce département qui est sous l’emprise total d’un Clan et depuis des décennie continue à détourner l’argent du contribuable impunément . C’est une véritable Mafias instituée dans ce ministère avec des centaines de marchés de gré-à-gré passés sans appels d’offres sous les anciens régimes, au détriment de la qualité des ouvrages que tout usager peut constater sur les infrastructures à travers le pays. Paradoxalement ce département n’a jamais fait l’objet de contrôles par les multiples structures en la matière. Dans ce contexte , le MALI-KOURA, c’est pas pour demain.

  6. Pour plus d’efficacite et la reduction du cout et du train de vie du gouvernement le Ministere des Affaires Religieuses devrait etre un secretariat du Ministere de d’Administration Territoriale, le Ministere de la Culture devrait etre un secretariat du Ministere de la Femme pour un changement de culture avec l’emancipation de l’emancipation et l’egalite du genre et le Ministere des Maliens de l’Exterieur un secretariat du Ministre des Affaires Etrangeres ainsi on aurait eu 3 Ministeres en moins, sauve de l’argent, du temps et augmente l’efficacite de nos Ministeres.

  7. “…de lever les sanctions qui étouffaient notre pays depuis les changements intervenus le 18 octobre 2020.”

    CA RECOMMENCE AVEC L’ DIOTIE ET LE CRÉTINISME Á LA PRIMATURE.

    UNE PAGE, PAS PLUS, AVEC DES ERREURS…

    “- La refonte du système éducatif” ; “- La réforme de l’éducation”….???

    LA PARESSE INTÉLLECTUELLE….!

  8. Be proactive
    Begin with the end in mind
    Put first things first
    Think win/win
    Seek first to understand, then to be understood
    Synergise
    Sharpen the saw
    Je n’invente rien ici. Je ne fais que vous rappeler the 7 habits of hughly effective people de Stephen R. Covey.
    Mes amis, le programme que vous avez est tres ambitieux et ne peut pas etre realise’ en 18 mois.
    Je vous conseillerais de vous limiter a’ l’organisation des elections legislatives et de l’election presidentielle.
    Kadiatou Konare’, ne vous cassez pas la tete, plusieurs activite’s culturelles et touristiques ne reviendront que s’il y a securite’.
    Bintou Foune’ Samake’, les hommes ne sont qu’une partie du probleme. IL FAUT SURTOUT CONVAINCRE NOS SOEURS MALIENNES QUE LEUR EMANCIPATION TOTALE EST ENTRE LEURS MAINS!!!! Votre role est de faire la promotion de POLITICS OF EQUAL DIGNITY!
    J’AIMERAIS VOIR UN GOUVERNEMENT COMPOSE’ A’ 50% DE FEMMES!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here