Modibo Keïta, en bonne place dans le cœur du Président : Les ‘’têtes de turcs’’ remis à leur place.

0

Tous les regards sont désormais braqués sur les puissants ministres, que seraient Téreta et Igor, perçus à tort ou à raison comme les vrais auteurs de la cabale destinée à éjecter Modibo Keïta.

Les derniers supposés coups de semonces à l’endroit du PM, Keïta, seraient devenus un terrifiant retour de manivelle à la face de leurs initiateurs.  Ils n’auraient désormais que leurs yeux pour pleurer, sinon s’inquiéter pour leurs propres maintiens. La déloyauté a aussi son prix, sa récompense.

En récompense à la présentation de sa lettre de démission, une information que nous maintenons, le président de la République, selon une source généralement très crédible, aurait renouvelé sa confiance à son ainé et non moins PM, Chef du Gouvernement, Modibo Keïta, nommé à ce poste voilà une année. Le vieil homme, animé de très bonnes intentions, sans agenda politique et assurément le meilleur parmi tous ceux qui, jusqu’ici avaient bénéficié de la confiance du Chef de l’Etat, ne bougera pas. Il restera et pourrait dans les tous prochains jours, proposé une nouvelle équipe à son chef. Pour tout dire, tout ce qui a été dit sur le compte de Modibo Keïta, sur sa supposée légèreté par rapport aux logements sociaux dont auraient bénéficié la quasi-totalité des membres de sa famille, ne seraient que des derniers coups de semonces mal inspirés par des ministres qui se verraient très beaux dans son fauteuil. Le fragiliser pour enfin l’abattre. Deux scénarios possibles. Qu’il rende de lui-même le tablier, à la suite de la divulgation d’un aussi terrible scandale, ou à défaut se faire démettre par le Boss. Le premier a fonctionné, puisque, le vieux Premier ministre, perçu comme une icône de l’administration malienne, choqué et fortement attristé, a proposé sa démission. Trop, c’est trop ! Malheureusement, le putsch politique enclenché en son encontre, a mal fonctionné. Les auteurs ont ignoré que le président IBK, ne fonctionne pas ainsi. Solidaire de tous ceux qui l’entourent, il lâche difficilement, très difficilement. Ceux qui étaient là, au plus fort de l’affaire de Seydi Hamadi Diawara, ministre à l’époque des Mines, savent de quoi nous parlons. Toute chose qui fait que, au lieu de remercier son Premier ministre, IBK, l’a conforté en lui renouvelant sa confiance. Modibo Keïta restera encore et gare aux manipulateurs.
Non contents de ne n’avoir pas réussi leur coup, ‘’nos têtes de turcs’ ’devraient normalement s’inquiéter pour leur propre survie, leurs maintiens dans l’équipe…

Sory de Motti

PARTAGER