Lancement de campagne d’Aliou Boubacar Diallo : Le candidat promet la création de 1.200.000 emplois pour les jeunes et les femmes

0
Aliou Boubacar Diallo
Aliou Boubacar Diallo

Le candidat de l’ADP-Maliba (Alliance pour le Développement et le Progrès) Aliou Boubacar Diallo a procédé le samedi 8 juillet dernier au lancement officiel de sa campagne pour la présidentielle du 29 juillet. Lors de cette cérémonie qui s’est passée au champ hippique, Aliou Boubacar Diallo s’est réjoui du soutien du Chérif de Nioro.

Le candidat Aliou Boubacar Diallo de l’Alliance pour le Développement et le Progrès (ADP-Maliba) a procédé au lancement officiel de sa campagne électorale. C’était au champ hippique de l’hippodrome en présence de plusieurs milliers de ses supporters.

Lors de cette cérémonie, tous les intervenants ont salué à l’unanimité la qualité d’homme intègre de leur candidat, Aliou Boubacar Diallo. D’où leurs appels à voter massivement pour lui le 29 juillet.

Selon Ahmed Cissé, président de la plateforme Ensemble pour le Renouveau du Mali, le Mali a beaucoup souffert de la mauvaise gouvernance. Et  la solution serait de voter pour un homme nouveau comme  Aliou Boubacar Diallo. D’après lui, il a déjà montré ses preuves à travers sa bonne gestion de la société minière Woussoul’Or qui a créé des milliers d’emplois pour les jeunes et généré des milliards de recettes pour les caisses de l’Etat.

Le représentant du chérif de Nioro pour sa part a tenu à préciser que le Chérif de Nioro est tout sauf un traitre. Selon lui, c’est pour le Mali qu’il avait appelé à voter en 2013 pour Ibrahim Boubacar Keita car croyant en ses capacités à relever les défis. Mais étant donné qu’il s’est dévié de l’objectif de développement du pays au profit de sa famille, il n’a hésité à lui retirer son soutien au profit d’Aliou Boubacar Diallo.

Quant au candidat Aliou Boubacar Diallo, il a remercié le chérif de Nioro pour son soutien. Avant d’exposer sa vision pour un Mali nouveau.

Dans programme, le candidat de l’ADP-Mali et de la plateforme Ensemble pour le Renouveau du Mali promet la sécurité des Maliens et de leurs biens, d’équiper les forces armées et de sécurité avec des moyens leur permettant de faire face à toutes sortes de menaces sur le territoire national, d’améliorer les conditions de vie et de travail des militaires et paramilitaires, de rétablir la confiance entre l’Etat et les signataires de l’accord d’Alger, de faire renaitre l’envie du vivre ensemble entre les communautés du Mali. Mais aussi, de relever les défis de la lutte contre l’extrême pauvreté des populations et le chômage des jeunes. Pour cela, il promet un plan Marchal à travers la mobilisation de 15.000 milliards FCFA.

Il s’engage aussi à accélérer le développement des collectivités à travers un plan de décentralisation très poussée, à assurer l’autosuffisance alimentaire à tous les Maliens notamment par la production des titres fonciers coutumiers sur les terres agricoles et d’adapter la formation des jeunes aux réalités du marché de l’emploi. Selon Aliou Boubacar Diallo, l’école malienne forme pour le chômage des jeunes en masse.

Avec lui, promet-il, l’école formera des jeunes pour l’emploi et non pour le chômage. En plus, il promet de soutenir l’entrepreneuriat des jeunes et des femmes par des financements innovants notamment par la notion de financement participatif en poussant les entreprises étrangères à investir 2 ou 3% de leurs bénéfices pour aider les jeunes et les femmes qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat. Toute chose qui créera une solidarité entre les grandes entreprises et les débutants. Aliou Boubacar Diallo a également promis la création de 1.200.000 emplois essentiellement pour les jeunes et les femmes à travers 96.000 Très Petites Entreprises, d’assurer l’accès à l’éducation, de rendre au peuple malien sa souveraineté minière (faire en sorte que l’or malien brille pour tous les Maliens), d’assurer une meilleure distribution de la justice en reformant et modernisant l’administration publique pour lutter contre la corruption et la délinquance financière et d’accélérer la politique nationale du cadastre pour régler définitivement les crises foncières.

Pour les Maliens de l’extérieur et pour soigner l’image de la diplomatie malienne, le candidat de l’ADP-Maliba s’engage à redorer la carte diplomatique et consulaire en renforçant les capacités des cadres des missions diplomatiques et consulaires. Il s’engage également à améliorer les relations avec les partenaires du Mali dans le monde et à faire en sorte que les Maliens de l’extérieur aient des députés à l’Assemblée Nationale.

« Je suis un homme libre et indépendant des partis politiques et des intérêts. Je demande donc à voter pour moi pour une indépendance économique, une renaissance de la souveraineté économique du Mali », a conclu Aliou Boubacar Diallo.

M.D

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here