Mali : le nouveau gouvernement se réunit à l’occasion du premier conseil de cabinet

1

Le gouvernement désigné le 11 juin dernier s’est réuni ce dimanche pour la première fois autour du Premier ministre Choguel Maiga. Lors de cette rencontre le chef du gouvernement a divulgué les priorités de l’action gouvernementale.

Dans la salle de réunion de la primature, l’ambiance est studieuse pour ce premier conseil de cabinet de la nouvelle équipe gouvernementale. Autour de la table, des membres de la coalition du M5-RFP, des militaires, quelques politiques et des profils plus technocrates. « Je vous félicite pour le choix porté sur vous, dans cette période la plus critique de notre histoire contemporaine. ».

Dans le but de redéfinir les priorités des réformes à engager Choguel Maiga promet l’organisation « d’assises nationales de la refondation ». Le chef du gouvernement a dans son discours poursuivi sur le cap à donner aux 8 mois qu’il reste à la transition. « L’action gouvernementale portera sur la fin de l’impunité dans notre pays et la mise en pratique d’une gouvernance de rupture, qui sont aujourd’hui des conditions de survie de l’Etat. »

L’amélioration de la sécurité, les réformes politiques et institutionnelles, l’organisation d’élections sont fixées comme priorité au même titre que la lutte contre la corruption. Dans le détail, la création d’un organe unique et indépendant d’organisations des élections a été évoqué. Tout comme la relecture des accords de paix et de réconciliation d’Alger.

Enfin Choguel Maiga a promis de mener des poursuites judiciaires contre les responsables de la répression des manifestations de Juillet 2020 à l’époque organisées par la coalition du M5 dont il est membre.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Très Cher Choguel et l’évaluation et l’audit de la programmation militaire, quel serait le sort réservé à ce programme? Attention très cher PM, ce programme doit être contrôlé comme du lait sur le feu sinon ce pays ne prendra pas sa croisière. Nous devons punir les malfrats de nos deniers publics afin de dissuader les nouveaux malfrats de ce pays. Tant que ces malfrats ne serons pas punis normalement et correctement, ce pays ne prendra pas son envole. En outre, le pays est trop focalisé sur les injustices et ceux qui ont en charge de mettre fin à ce fléau qui mine notre pays depuis plus de six décennies sont ceux-là mêmes qui sont à la base de ces injustices, il s’agit des grands élites et cadres du pays, avec ça comment combattre ces injustices? Ce pays a besoin de nettoyage en mettant hors d’état de nuire ces cadres et élites machiavéliques, seul remède qui serait la panacée pour finir avec ces injustices, impunités et corruption. Qu’Allah le tout puissant protège le Mali totalement embourbé dans les fléaux que sont les injustices, les impunités et les corruptions, ces maux détruisent un pays sans aucune équivoque et à très court terme.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here