Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT) : Et deux ans après ?

1

 Dans le cadre des festivités du  2ème  anniversaire du lancement de leur parti, les dirigeants du Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT) ont organisé une conférence de presse d’information sur la vie du parti, jeudi 21 février à son siège sis à Badalabougou. Cette conférence d’information était animée par son président Jeamille Bittar. 

Le parti  Mouvement Citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT) a soufflé ses deux bougies de présence sur l’échiquier politique de notre pays.  Une présence mouvementée comme l’indique  les responsables de la jeune formation politique.

Selon le conférencier qui n’est d’autre que son président, le MC-ATT est membre fondateur d’un regroupement de partis dénommé ‘’Pôle Politique du Consensus’’.  En ce qui concerne la non présence du parti sur la ligne de départ à l’élection présidentielle passée, il dira que l’enjeu était grand, c’est pourquoi le parti  a marqué une pause pour mieux décrypter le ciel politique du pays, où tant de nuages se sont amoncelés, nécessitant en même  temps l’acquisition d’instruments de navigation efficace pour sceller une alliance stratégique en vue de la désignation de celui  qui pourrait mieux porter le destin de notre peuple. « Cet exercice compliqué nous a conduit nous-mêmes à geler notre propre candidature » précise Jeamille Bittar.

Pour lui, cette décision était la dédicace pour le Mali, dans la mesure où sous  l’orage, les passions claniques et partisanes devaient céder la place à un Mali réconcilié avec lui-même. Tout en précisant que MC-ATT a choisi de s’aligner avec  la coalition « Ensemble pour le Mali » pour soutenir la candidature du président  IBK pour son second mandat. Le président Bittar poursuivra que la tenue de la  prochaine rentrée politique  permet à MC-ATT  d’affiner la stratégie et orientation politique et de déterminer les nouvelles étapes pour la consolidation des alliances.

Sur un tout autre plan, il soutiendra que  face à la dégradation accélérée de la situation sécuritaire,  qu’il est donc urgent d’agir, de manière proactive pour vaincre l’ennemi dont le rayonnement est asymétrique, embrasant  le Nord et le Centre du pays, mais aussi la capitale.  Le président du MC-ATT expliquera que cet ennemi  devient si pernicieux, se déguise prodigieusement comme un prosélyte au sein de la population et oppose des ethnies qui ont vécu de tout le temps en parfaite symbiose

Par Fatoumata Coulibaly

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here